François Carillo, cœur vaillant !

Publié le 12/01/18

Déclaré inapte à la pratique du haut niveau, le Basque s’est reconstruit et fait partie des premiers Conseillers Techniques de Club recrutés par la FFR.

Le 22 décembre 2012, François Carillo, troisième ligne de l’Aviron Bayonnais s’effondrait sur le terrain. Un arrêt cardiaque à l’échauffement de la rencontre de Top 14 entre l’Aviron et Mont-de-Marsan, synonyme de clap de fin d’une prometteuse carrière professionnel. Après une longue reconstruction, le Basque a retrouvé les terrains mais cette fois en tant que Conseiller Technique de Club, « une réelle opportunité puisqu’après ma jeune carrière de rugbyman, j’ai eu la chance de commencer l’entraînement dans deux associations bayonnaises. C’est l’occasion de professionnaliser ma passion. »

Afin d’optimiser la proximité et la formation dans les clubs, Bernard Laporte s’est engagé à tripler le nombre de conseillers techniques d’ici à 2020. A ce titre et afin de mettre en place cette nouvelle filière d’emplois sportifs, la FFR, associée au Comité des Pays de la Loire a souhaité lancer une première phase expérimentale en embauchant six nouveaux conseillers techniques en renfort des deux conseillers déjà en place. François Carillo en a profité passant des bords de l'Adour à celle de la Loire, « je n’ai pas réfléchi longtemps, c’était presque comme une évidence pour moi et comme le recrutement a été rapide, je n’ai pas gambergé. Je suis curieux, enthousiaste et je me suis ouvert à d’autres territoires que celui que je connaissais. »

Après une expérience loin de l’Ovalie, François Carillo va retrouver le rugby et va pouvoir transmettre autour de sa passion, comme il l’explique « c’est une grosse satisfaction de rester dans le rugby. J’ai eu l’opportunité de travailler dans un autre secteur totalement différent mais c’est vrai que pouvoir revenir, c’est très valorisant personnellement. »

L’occasion également de mettre son expérience au profit des clubs des Pays de la Loire , « du haut niveau à l’association, j’ai eu la chance de connaître toutes les composantes du rugby et cela m’a permis d’appréhender tous les aspects de la structure d’un club. »

Une vie après le rugby professionnel ? Bernard Laporte en est le premier convaincu, « bien entendu qu’il y a une vie après le rugby professionnel, c’est une certitude. Ceux qui veulent s’inscrire dans ce projet-là sont les bienvenus. Cela permet de rester dans le rugby, dans leur passion. »

François Carillo CTC

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France