Comment organiser un tournoi de jeunes ?

Publié le 12/05/15

Déclaration, mise en place, respect des temps de jeu et des aires de jeu, sécurité… Toutes les clés pour organiser un tournoi.

Déclaration, mise en place, respect des temps de jeu et des aires de jeu, sécurité… Toutes les clés pour organiser un tournoi avec Benoit Oszustowicz, Conseiller Technique National, Coordinateur du secteur Nord-Est et membre de la Commission Nationale des écoles de rugby.

Labellisation, condition sine qua non

La Commission Nationale EDR a inscrit dans le cahier des charges  de l’organisation d’un tournoi Ecole de Rugby que l’accueil et l’organisation d’un tournoi d’école de rugby sont uniquement autorisés aux EDR qui disposent du label FFR « Ecole de Rugby labellisée ». « Cette disposition ne concerne toutefois pas les plateaux dont l’organisation relève de l’initiative d’un comité territorial ou d’un comité départemental », précise Benoit Oszustowicz. Toute organisation de tournoi à l’initiative d’un club labellisé doit faire l’objet d’une demande d’autorisation auprès de son comité territorial. « Attention également, rappelle le coordinateur secteur Nord-Est de la DTN : une labellisation est valable quatre ans, une période à l’issue de laquelle il convient de la faire renouveler. »

Dossier téléchargeable 

Rugby Digest et règles du jeu

Le club organisateur s’engage à appliquer les règles du jeu, temps de jeu, organisation sportive, mesures de sécurité… imposées et consignées dans la version du Rugby Digest mise à jour sur le site FFR. « Les clubs ont leurs habitudes, mais le respect des nouvelles dimensions des terrains, des temps de jeu et par conséquent du nombre possible de clubs qu’il est possible d’accueillir en fonction de ces paramètres et des différentes catégories d’âge auxquelles s’adresse le tournoi doivent être pris en compte par les organisateurs. Nous savons que cela engendre des complications par rapport aux habitudes passées, mais leur non respect n’est pas dans l’intérêt des clubs qui s’y engagent à travers la démarche de labellisation. Le Rugby Digest précise aussi les règles du jeu qui doivent apporter de la sécurité dans le jeu. Or, les éducateurs ne les connaissent pas toutes ».

Téléchargez le Rugby Digest

Sécurité, respect des 3,50 m

Tout organisateur de tournoi a le devoir de prendre les dispositions permettant d’assurer la sécurité normale des participants, joueurs, encadrement, mais aussi spectateurs. « Lorsque les aires de jeu sont ceinturées par des mains courantes, les spectateurs doivent obligatoirement se trouver derrière, insiste Benoit Oszustowicz. S’il n’y a pas de mains courantes autour des aires de jeu, aucun spectateur ne doit se trouver à moins de 3,50 m des lignes de touche ou d’en-but. » L’encadrement, quant à lui, uniquement composé de personnes licenciées autorisées DAT, et en nombre raisonnable (4 personnes maximum par équipe) peut se tenir à l’intérieur des mains courantes ou sur la bande des 3,50 m autour du terrain, « mais uniquement lorsque son équipe joue. » Ces dirigeants doivent veiller à ce qu’aucun objet susceptible de provoquer une blessure lors d’une chute ou d’un contact ne se trouve dans la zone des 3,50 m (pharmacie, casier à bouteilles, plots, table de marque, etc…). Enfin, les joueurs remplaçants doivent respecter les mêmes consignes que les spectateurs : se tenir derrière les mains courantes ou à plus de 3,50 m de toute ligne.

Vigilance sur les attitudes !

Un tournoi, ce sont aussi des comportements à gérer, ceux des parents notamment. « C’est un aspect qu’il ne faut pas négliger quand on a peu d’expérience ». Certains joueurs ou éducateurs peuvent aussi s’emporter. « Nous avons mis en place une commission de validation du carton rouge en cas de mauvaise conduite d’un joueur ou d’un éducateur en ce sens. À la fin du tournoi, le directeur de tournoi et l’(les)éducateur(s) non concerné(s) (qui n’était ni arbitre accompagnant, ni éducateur de l’équipe sanctionnée) prennent la décision soit d’entériner le carton rouge  - Le directeur du tournoi rédige un rapport complémentaire à celui de l’arbitre (ayant mis le carton) et les 2 rapports sont transmis à la Commission de discipline du Comité du club organisateur; soit ne pas l’entériner : dans ce cas, le directeur du tournoi rédige un rapport qu’il envoie au Comité organisateur pour information et classement.  « En cas de problème lié à l’éthique et au respect de l’autre, sur le terrain ou en dehors du terrain, tout responsable de tournoi peut faire un rapport au Comité du club dont dépend l’organisation du tournoi pour demander la suspension ou le retrait de la labellisation du club étant à l’initiative du problème. »

Découvrez d'autres informations pratiques sur RUgby Mag

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France