XV de France : Marchand, de rêve en réalité

Publié le 10/01/19

Tout va très vite pour le talonneur tricolore qui a connu cet automne sa première cape après avoir été promu capitaine du Stade toulousain. À 23 ans seulement.

Quand on est talonneur, avoir la tête sur les épaules n’est pas la moindre des qualités. Tout va très vite depuis quelques mois pour Julien Marchand, mais sa tête bien faite reste solidement plantée sur des épaules musculeuses.

Elles font des ravages depuis plus de quatre ans en Top 14. Jusqu’à forcer les portes du XV de France, qu’il découvre lors de la Tournée d’automne. Malgré l’amère défaite face aux Fidji, ses onze premières minutes en Bleu sont « un souvenir pour la vie. L’entréesur le terrain, la Marseillaise…L’équipe de France, je ne m’y attendaispas. Alors j’étais très heureux d’yêtre », raconte le néo-international.

Il connaissait déjà bien Marcoussis, fréquenté avec les moins de 20 ans. C’est aujourd’hui son frère Guillaume, sacré champion du monde cet été, qui pousse entre les deux piliers bleuets. Même tête, mêmes épaules, même poste, même club, même parcours. Le 23 septembre dernier, l’aîné de trois ans a remplacé son benjamin à Montpellier. « On a pris 60 points, il s’est blessé au genou, ce n’était pas une soirée idéale ! Mais on était très heureux de partager ce moment, devant nos parents en tribunes. »

L’avenir du talonnage à Toulouse pourrait ne porter qu’un seul nom ; drivé par William Servat, Julien progresse vite et bien. Une constante depuis ses débuts en numéro 8 à l’âge de dix ans du côté de Montréjeau – Gourdan-Polignan, à une petite heure de Toulouse. « Je suis descenduau talon peu après mon arrivée auStade toulousain, à 15 ans. J’étais troppetit pour poursuivre à ce poste. Ce sontles lancers en touche qui ont été le plusdur pour moi. » Il n’a pas vingt ans pour son premier match en élite, « la bouleau ventre, avec beaucoup de pression. Jeme demande ce que je fais là. Ça ne s’estpas trop mal passé finalement », sourit-il.

Biberonné au jeu toulousain, vif et massif, Julien Marchand gagne vite la confiance de ses entraîneurs, au point de se voir confier le brassard du club le plus titré de France cet été. À 23 ans, il assume parfaitement la succession de deux légendes, Thierry Dusautoir et Florian Fritz. « J’ai quand même été unpeu surpris, mais j’ai eu envie d’essayer.Ça me fait prendre plus de responsabilitéset me fait m’ouvrir un peu plus.Je sens que ça passe bien. »

De manière générale, c’est positif pour lui, en club et maintenant en sélection, qu’il va retrouver dès cet hiver et rêve de l’automne prochain au Japon. « Ça passe par unebelle saison en club », conclut-il, la tête sur les épaules.

Fiches de joueurs

MARCHAND Julien

1995Année de naissance

2 Nombre de sélections

Stade ToulousainDernier club

Voir la fiche complète de ce joueur

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France