Jacques Brunel : « Toujours envie de mettre de la vitesse »

Publié le 08/02/19

Si la composition de l'équipe a changé pour affronter l'Angleterre, le projet de jeu reste le même. Décryptage avec Jacques Brunel !

Le retour de Mathieu Bastareaud

Jacques BRUNEL : « J’avais signalé la semaine passée que Mathieu restait une option importante pour nous. Aujourd’hui il parait opportun de le titulariser face à l’Angleterre. Et nous attendons qu’il donne un impact important à l’équipe car nous recherchons de la densité physique pour faire face à la puissance du centre du terrain anglais avec un joueur comme Manu Tuilagi. Mathieu peut avoir un impact intéressant ».

L’équipe d’Angleterre

Jacques BRUNEL : « L’Angleterre reste fidèle à elle-même. A savoir qu’elle impose toujours sa puissance. L’an passé, elle était dans les mêmes dispositions. Nous avons gagné de peu après avoir souffert. Ensuite ils ont eu une passe difficile qui a duré 3-4 mois. Depuis ils ont retrouvé de leur superbe. Et le match face à l’Irlande en atteste. J’ai été très impressionné par leur performance. Ils ont dominé presque toute la partie en mettant une pression constante sur l’Irlande. A mes yeux, c’était une démonstration anglaise ».

Six changements

Jacques BRUNEL : « il a fallu tenir compte de certaines blessures notamment Atonio, Médard et Fofana. Ils ont des petites blessures et nous avons voulu prendre aucun risque avec eux. Après Félix Lambey a fait une très bonne rentrée face aux Gallois, c’est pourquoi nous avons voulu le récompenser en le faisant démarrer. Ensuite, nous gardons un peu de puissance pour la deuxième mi-temps avec un joueur comme Paul Willemse par exemple. Notre banc est très jeune en matière d’expérience alors j’espère que les conditions seront les meilleures possibles pour les faire rentrer. J’attends d’eux qu’ils apportent leur enthousiasme en fin de match. Nous avons aussi la chance d’avoir trois demis de mêlée de qualité. Morgan, nous avons eu très peu d’occasions de le voir jouer avec nous donc nous le maintenons titulaire. Baptiste et Antoine ont des qualités indéniables mais nous avons souhaité utiliser Antoine avec ses qualités de puncheur à Londres. Enfin, Yoann Huget était déjà censé suppléer à l’arrière en cours de match la semaine passée. C’est un joueur expérimenté et polyvalent, il connaît ce poste. Nous avons alors pensé que la meilleure option était de mettre Thomas Ramos sur le banc pour ne pas l’exposer de trop au début et ainsi avoir la possibilité de le faire rentrer en cours de match ».


Le même projet de jeu

Jacques BRUNEL : « Nous avons toujours l’envie de mettre de la vitesse dans notre jeu. Nous avons réussi à le faire la semaine dernière en première mi-temps. Les joueurs avaient bien travaillé dans les zones d’affrontements, les ballons sortaient vite. Ce projet de jeu reste notre credo et notre objectif principal ».

L’envie d’y croire

Jacques BRUNEL : « Parce ce que la dernière fois que nous avons gagné en Angleterre dans le Tournoi remonte à 14 ans. Et 14 ans c’est long (sourire). Ensuite chaque match face à l’Angleterre reste particulier. Je rappelle que l’an passé nous avons gagné de peu. Nous connaissons tous l’histoire entre nos deux pays. Finalement j’espère voir un match serré et nous verrons à la fin qui sortira vainqueur ».

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France