MERCI Capitaine !

Publié le 20/04/17

Détenteur du record de capitanat chez les Bleus, Thierry Dusautoir va définitivement tourner la page du rugby.

Thierry Dusautoir a annoncé lors d'une conférence de presse chargée d'émotions la fin de sa carrière. «Au terme de cette saison, j'arrêterai ma carrière de rugby, a-t-il annoncé, les larmes aux yeux, après être longuement revenu sur son parcours et avoir remercié les nombreux anonymes et moins anonymes qui l'ont accompagné.

Invité surprise de la Coupe du monde 2007 (en replacement d'Elvis Vermeulen, blessé), Thierry Dusautoir a définitivement conquis sa place de défenseur incontournable du XV de France au cours de l'épreuve, réalisant notamment une performance exceptionnelle en quart de finale contre les All Blacks avec plus de 30 plaquages assurés à lui tout seul et un essai marqué. Avant les matches de préparation, il ne comptait pourtant que 3 sélections.

Il avait pourtant déjà marqué les esprits en club, à Biarritz tout particulièrement (finale de Coupe d'Europe 2006, titre de Champion de France la même année) puis au Stade Toulousain où il venait d'arriver. Dusautoir est devenu le joueur le plus utilisé par Marc Lièvremont (32 titularisations en 36 matches) et le capitaine du XV de France en juin 2009 (et un succès en terre néo-zélandaise, le premier depuis 1994).

Comme Jean-Pierre Rives avant lui, Dusautoir a été définitivement le capitaine de l'engagement. Pas forcément très bavard, il puise dans ses années de judo sa concentration bien à lui pour se préparer au combat. Et il l'applique depuis la fin des années 90 à Périgueux où il débuta le rugby, passant ensuite par Bègles et Colomiers le temps de boucler ses études d'ingénieur en chimie avant de se consacrer entièrement au rugby depuis son arrivée à Biarritz, en 2004.

En Angleterre en 2015, Thierry Dusautoir a disputé sa 3ème Coupe du monde, sa deuxième en tant que capitaine avant d’annoncer une première retraite, celle internationale !
A trente-cinq ans, le « Dark Destroyer », qui aura passé dix saisons à Toulouse et fut 56 fois capitaine des Bleus en 80 sélections, laisse derrière lui l'un des plus beaux palmarès du rugby français. Cinq fois champion avec Biarritz (2005 et 2006) puis Toulouse (2008, 2011 et 2012), vainqueur de la Coupe d'Europe avec ces mêmes Toulousains (2010), il réalisa également, sous le maillot du XV de France, le Grand Chelem dans le Tournoi des 6 Nations (2010).

C'est à notre tour de lui témoigner notre admiration, notre respect et surtout de lui dire MERCI pour tout ce qu’il a apporté au rugby français.

XV de France Dusautoir

Avez-vous hésité ou est-ce une fin logique maintenant ?

Thierry DUSAUTOIR : « Ce n’est pas une décision que j'ai prise hier. J'ai toujours eu dans l'esprit l'après-carrière, ça m'a toujours obsédé. Et lorsque j'ai signé mon dernier contrat (en 2015), je me suis dit peut-être qu'à 35 ans, ce sera le moment de passer à autre chose. Les années passant, j'avais de plus en plus envie de m'investir dans mes projets extra-sportifs et petit à petit l'évidence s'est imposée ».

Est-ce que la finale de la Coupe du Monde 2011 à Auckland restera émotionnellement le pic de votre carrière ?

Thierry DUSAUTOIR : « Oui, indéniablement. Car on est passé à côté d'un exploit majeur pour le sport français. Lorsque tu as la chance de vivre des moments comme ça, tu te dis que c'est énorme d'être sportif de haut niveau ».

Justement, avez-vous une appréhension de ne plus vivre ce genre de moments démesurés ?

Thierry DUSAUTOIR : « Quand on représente son pays, c'est une charge d'adrénaline énorme. Je n'ai jamais été blasé de porter un jour le maillot de l'équipe de France et de profiter de cette énergie énorme. Et c'est peut-être l'une des choses qui me manquera le plus après, de se dire finalement ces moments je les connaîtrai plus. »

Avez-vous imaginé ce qu'aurait pu être votre trajectoire sans le rugby ?

Thierry DUSAUTOIR : « Merci au rugby. Le rugby a été vraiment important dans la construction de ma personnalité. J'ai grandi en Côte d'Ivoire et lorsque mon père a été rapatrié en France, j'ai vécu ce déménagement comme un véritable déchirement. Cela a été vraiment dur, je me suis renfermé et j'ai perdu confiance en moi et le rugby m'a ouvert. J'ai du mal à imaginer ma construction sans ce sport. J'ai une anecdote qui montre que ce chemin était inespéré pour moi. Un jour, j'ai dit à l'un de mes meilleurs amis qui m'a amené au rugby à Trelissac, est-ce que t'as vu ce gars en équipe d'Angleterre, il a 18 ans, il joue 10 et il a juste deux ans de plus que nous ! Il me dit, tu crois qu'un jour tu joueras en équipe de France, tu rêves complètement. Et en 2007 à Marseille j'ai joué pour la première fois contre Jonny Wilkinson et l'Angleterre, j'ai fait un message à mon pote pour lui dire, tu vois finalement je joue en équipe de France contre ce gars qu'on admirait tous les deux ».

XV de France Thierry Dusautoir

Fiches de joueurs

DUSAUTOIR Thierry

DUSAUTOIR Thierry xv de france

1981Année de naissance

80 Nombre de sélections

Stade toulousainDernier club

Voir la fiche complète de ce joueur

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France