Biscarat - Barry : « Peaufiner les derniers détails »

Publié le 02/08/16

Quelques jours avant le début de leur compétition respective, les Equipes de France masculine et féminine répètent leurs gammes sur des terrains voisins, au Club aéronautique de Barra (Rio), site olympique d’entrainement du rugby à 7. L’occasion de poser quelques questions à Pauline Biscarat et Steeve Barry à la fin de la séance d’entrainement.

Comment se passent vos premiers entrainements à Rio ?

Pauline Biscarat : Très bien, on s’habitue à la chaleur. C’est vrai qu’en Martinique, il faisait beaucoup plus humide. On revient à des températures autour de 30°C. Tout est super bien organisé pour nous, avec un très bon terrain d’entrainement. Tout va bien !

Steeve Barry : Tout se passe très bien pour nous aussi. Il fait très beau depuis 2 ou 3 jours. Les terrains d’entrainement sont impeccables, on est très bien reçus et on bosse sérieusement pour préparer notre première journée de compétition, avec des gros matches contre l’Australie et l’Afrique du Sud.

Est-ce que le voyage jusqu’à Rio est déjà digéré ? 

Pauline Biscarat : Oui, ça y est. Nous sommes arrivées avant-hier (dimanche) matin, après un long périple. Mais, c’est digéré après une bonne journée de récupération.

Quelles sont vos impressions après votre premier contact avec le Village olympique ?

Steeve Barry : C’est super impressionnant. Le premier jour, on en a pris plein les yeux. On a repéré les lieux et  on a commencé à prendre nos marques. Mais, ça ne change pas non plus complètement d’une compétition habituelle, même s’il y a beaucoup plus d’athlètes.

Pauline Biscarat : C’est grandiose ! C’est immense, il y a beaucoup de monde, des drapeaux de tous les pays … C’est vrai que c’est très impressionnant. Quand on arrive, on est comme des grands enfants. On se rend compte qu’on est enfin aux Jeux Olympiques. Maintenant, on a tellement hâte d’entrer dans la compétition qu’on fait rapidement abstraction de tout ça.

Vous avez pu rencontrer d’autres athlètes ?

Pauline Biscarat : Oui, on a pu apercevoir des « stars », comme Rafael Nadal, par exemple. C’est fou de se dire qu’on déjeune à côté de tels champions. On a aussi croisé des français, avec l’équipe féminine de handball qui vient d’arriver. L’ambiance est super cool, tout le monde se tutoie. C’est très sympa.

Steeve Barry : On a croisé d’autres athlètes de la délégation française. On a voyagé avec certains d’entre eux et on a appris à mieux les connaitre. Et on a aussi vu Rafael Nadal aujourd’hui au self ! On croise aussi des athlètes plus méconnus et on essaie de deviner leur sport en fonction de leur physique.

Sur le plan sportif, où en êtes-vous dans votre préparation ? Vous peaufinez les derniers détails ?

Pauline Biscarat : Oui, on travaille les derniers détails. C’est la dernière période d’affutage. On travaille particulièrement les lancements de jeu sur touche et mêlée.

Steeve Barry : Sur cette dernière ligne droite, on ne fait pas trop de physique. On répète les gammes, on peaufine les derniers réglages. On travaille tranquillement nos combinaisons.

Sur l’état d’esprit, vous êtes plutôt « vivement que la compétition commence » ou « il nous reste encore quelques jours pour travailler » ?

Steeve Barry : Pour moi, c’est « vivement que ça commence » ! Si on pouvait jouer demain, je signerais. Je pense que nous sommes tous pressés de pouvoir en découdre et de jouer enfin ces premiers matches. Ce n’est pas de la tension, mais l’envie d’y aller, c’est sûr. La motivation est au maximum.

Pauline Biscarat : On se concentre sur les prochains entrainements, mais c’est vrai qu’on a vraiment hâte d’arriver à la compétition.

Est-ce que vous ressentez les mêmes sensations que sur le circuit mondial ou cette fois, c’est différent ?

Steeve Barry : Sur l’organisation et la gestion de l’avant-compétition, c’est pareil que sur le circuit mondial. Après, il y a bien sûr un truc en plus … C’est les Jeux ! On se prépare depuis 4 ans pour ce moment. Cette année était un peu spéciale avec une grosse préparation olympique. On sent bien qu’on arrive à l’objectif principal de notre saison.

Fiches de joueurs

BARRY Steeve

1991Année de naissance

42 Nombre de tournois

Stade RochelaisDernier club

Voir la fiche complète de ce joueur

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France