Sacha Valleau : « les JOJ, une des plus belles émotions »

Publié le 12/10/18

Les Equipes de France vont participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse. Sacha Valleau, pilier de France 7, garde un souvenir mémorable de sa participation de 2014.

Qu’est-ce que ça fait de participer à une compétition de cette ampleur à l’âge de 18 ans ?

Sacha Valleau : « On se dit que c’est une chance et une opportunité incroyable qui nous est donnée et que, peut-être, ça n’arrivera plus jamais dans notre vie. Donc on profite de chaque instant et on prend tout ce qu’on peut prendre. Je pense que c’est encore mieux de la vivre quand on est jeune car c’est quelque chose qu’on garde tout au long de notre vie. J’étais super content quand j’ai appris que j’allais y jouer. Puis c’était une grande fierté car on représentait la Délégation française. C’était un honneur. Même si j’avais participé au Dubaï Sevens, les Jeux Olympiques de la Jeunesse c’était clairement la plus grosse compétition à laquelle j’ai pu participer à cet âge-là, surtout qu’on m’en avait déjà parlée quand j’ai intégré le Pôle Espoir à Toulouse. En plus, on avait une équipe vraiment soudée avec que des copains. C’était un mélange de sentiments : l’excitation et en même temps l’inconnu. C’était incroyable ! On n’avait qu’une envie, c’était d’y être. »

Quels souvenirs gardez-vous de ces Jeux Olympiques de la Jeunesse ?

Sacha Valleau : « Je crois que c’est une des plus belles émotions que j’ai ressentie de toute ma carrière professionnelle ! J’en garde un souvenir gravé dans la peau. C’est vraiment différent des autres compétitions. Là, on partage une aventure avec d’autres disciplines car on est plongé dans un village olympique. C’est vraiment un échange : ils venaient nous encourager et nous aussi ! J’ai gardé contacts avec des gens que j’ai revus aux Jeux Olympiques de Rio ou que je revois régulièrement quand on va à l’INSEP. On a créé des liens qu’on gardera toujours un peu tout au long de notre vie. On a été champions olympiques, ce n’est pas rien, et en plus avec une super bande de copains et un super staff et encadrement ! Je me souviens, quand on a vu l’équipe des Fidji s’entraîner pour la première fois, on s’est dit que la compétition allait être compliquée. On perd notre premier match de poule contre les Argentins. Mais la compétition continue et on parvient à battre les Fidjiens en quarts : c’était un moment incroyable ! Finalement, on retrouve les Argentins en finale. C’était aussi un grand moment car ils étaient déchaînés. Nous, on est resté calme et concentré en suivant les conseils de Thierry (Janeczek, entraîneur des Bleus à l’époque). Finalement, ils font une grosse entame mais après avoir fait leur cirque, on revient et on leur met 40 points. Thierry est aussi champion olympique, au même titre que nous. »

Qu’est-ce que ça vous a apporté personnellement et en tant que joueur ?

Sacha Valleau : « Ça m’a donné envie de signer à 7 et de participer aux grands Jeux Olympiques. Personnellement, je pense que ça m’a apporté de la maturité car j’ai pu échanger avec d’autres athlètes de plusieurs disciplines sur leur rythme d’entraînements. Je me suis rendu compte que pour atteindre un haut niveau, il faut vraiment travailler dur. Je souhaite vraiment aux équipes qui y participent cette année de prendre le maximum de plaisir. Je sais qu’ils ont vraiment les moyens de conserver notre titre et j’espère de tout cœur qu’ils vont y arriver mais je ne m’inquiète pas pour eux. Ils vont garder des souvenirs toute leur vie ! »

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France