France 7 féminines : Prêtes pour l’exploit

Publié le 02/08/16

Le pari olympique peut sourire aux Françaises, même si nos représentantes partiront à Rio avec une étiquette de challengers qui leur convient à merveille.

Que de chemin parcouru par nos joueuses en seulement trois ans. Dans le sillage de ses deux pionnières, Fanny Horta et Rose Thomas, le groupe France s’est progressivement étoffé, bénéficiant à plein régime de l’ouverture du centre d’entraînement, réservé aux postulantes olympiques, il y a bientôt deux ans. Investies à fond dans l’aventure olympique, les internationales ont gagné leurs galons au fil des compétitions mondiales et la sélection retenue par David Courteix pour Rio recense la quintessence du potentiel tricolore actuel. « Notre équipe peut compter sur une génération exceptionnelle », souligne le coach des Bleues.

Des filles de talent qui doivent se convaincre qu’elles sont en mesure de renverser des montagnes si elles parviennent à rester concentrées et appliquées durant toute la durée d’un tournoi. Cette inconstance les a, jusqu’à présent, empêché d’atteindre les sommets mais Rio peut leur permettre de franchir ce palier vers le podium olympique.

La poule dans laquelle elles évolueront (Nouvelle-Zélande, Espagne, Kenya) les confrontera d’entrée à l’une des équipes favorites de la compétition, l’occasion de se jauger et de renverser la table en cas de victoire. Un succès les propulserait en effet vers un quart de finale à leur portée. De quoi leur ouvrir la route vers les demi-finales et leur apporter ce bonus de confiance si précieux. Deux victoires, voire une seule, puisque huit des douze équipes engagées dans la compétition se qualifieront, leur permettraient aussi de jouer un quart de finale mais beaucoup plus risqué.

Guidée par une capitaine irréprochable, Fanny Horta, et le fleuron de l’équipe, Camille Grassineau, qui figure parmi les meilleures joueuses mondiales, cette équipe de France peut rêver d’exploit. Allez les Bleues !

Audrey AMIEL
N° 2 (Pilier ou Talonneur) / 29 ans / 1,64m / 65 kg / Conventionnée depuis 2014
6 tournois mondiaux (début à Dubaï en 2013)
Club : RC Jacou, Montpellier HR, Stade Français
Judokate de formation, la sapeur-pompier des Bleues a découvert le rugby sur le tard, dans un club de la banlieue montpelliéraine, le RC Jacou. Son rêve olympique l’a convaincu de quitter sa région d’origine pour devenir semi-pro à 7 à Marcoussis. Malgré une saison perturbée par une blessure, elle a su revenir en forme à temps pour intégrer le groupe France olympique.
Son souvenir olympique : les handballeurs, double champions olympiques (2008 et 2012)

Pauline BISCARAT
N°4 (Demi de mêlée ou Ouvreur) / 27 ans / 1,58m / 54 kg / Conventionnée depuis 2014
1 Coupe du Monde (2013) / 11 tournois mondiaux (début à Dubaï en 2012)
Club : AC Bobigny
Le prototype de la joueuse de 7, créative et attirée par les espaces. Casse-cou de nature, cette Tourangelle a quitté le football pour rejoindre le rugby sur un coup de foudre. Internationale à 7 depuis 2009, elle s’est affirmée comme une joueuse cadre la saison dernière. Perturbée par les blessures ces derniers mois, elle revient en forme à temps pour les JO.
Son souvenir olympique : les basketteuses, médaillées d’argent en 2012

Camille GRASSINEAU
N°8 (Ailier) / 25 ans / 1,65m / 60 kg / Conventionnée depuis 2014
1 Coupe du Monde (2013) / 14 tournois mondiaux (début à Amsterdam en 2013)
Clubs : Bordeaux EC, Stade Bordelais
Elle s’impose, au fil des tournois, comme la pièce maîtresse de l’équipe de France. Ultra polyvalente, capable de tout (bien) faire, cette hyperactive, jamais fatiguée, est indéniablement la Tricolore la plus constante et la plus performante. Elle figure parmi les meilleures joueuses du monde, comme l’indique ses nominations multiples au sein de l’équipe type désignée à l’issue des tournois mondiaux.
Son souvenir olympique : Marie-José Pérec

Lina GUERIN
N°12 (Ailier) / 25 ans / 1,75m / 63 kg / Conventionnée depuis 2014
8 tournois mondiaux (début à Guangzhou en 2014)
Clubs : AS Marcoussis, AC Bobigny
Cette grande blonde élancée, étudiante en histoire de l’art, possède une vitesse de base peu commune. Découverte sur le tard, elle évoluait pourtant à deux pas du CNR, à Marcoussis, mais dans un club évoluant parmi les plus basses divisions du championnat national. A su élargir son bagage technique afin de devenir une menace de choix pour les Bleues.
Son souvenir olympique : les basketteuses, médaillées d’argent en 2012

Elodie GUIGLION
N°10 (Pilier ou Talonneur) / 26 ans / 1,68m / 64 kg / Non conventionnée
9 tournois mondiaux (début à Dubaï en 2013)
Clubs : USA Perpignan, FFR
Une des patronnes de l’équipe. Maman d’une petite fille, cela ne l’empêche pourtant pas de faire une carrière internationale, aussi bien à 7 qu’à XV, ayant disputé la dernière Coupe du Monde en 2014. Remise d’une sévère commotion cérébrale dont elle a été victime en avril à Atlanta, les Bleues comptent sur cette Catalane d’une régularité exemplaire.
Son souvenir olympique : les handballeurs, double champions olympiques (2008 et 2012)

Fanny HORTA
N°6 (Centre) / 30 ans / 1,65m / 63 kg / Conventionnée depuis 2014
2 Coupes du Monde (2009 et 2013) / 15 tournois mondiaux (début à Dubaï en 2012)
Club : USA Perpignan, FFR
Capitaine de l’équipe de France, aussi exemplaire sur le terrain qu’elle est leader de vie du groupe en dehors. Joueuse inspirée et créative, elle est une vraie spécialiste du 7 dont elle a disputé deux Coupes du Monde. Infirmière de métier, elle n’a pas hésité à quitter Perpignan pour s’installer à Marcoussis dès 2013, afin de devenir la première semi-professionnelle à 7.
 Son souvenir olympique : Usain Bolt

Shannon IZAR
N°11 (Centre ou Ailier) / 23 ans / 1,71m / 69 kg / Conventionnée depuis 2014
1 Coupe du Monde (2013) / 11 tournois mondiaux (début à Dubaï en 2012)
Club : Lille MRCV
Un pur talent du sud-ouest exilé à Lille pour ses études et le rugby. Parmi les plus polyvalentes du groupe France, Shannon possède des qualités d’appuis qui font d’elle une joueuse redoutable dans les duels. Buteuse de précision également, elle a notamment passé la transformation en coin qui a permis de remporter une victoire historique, en avril, au Canada.
Son souvenir olympique : Teddy Riner

Caroline LADAGNOUS
N°7 (Ailier) / 27 ans / 1,73m / 66 kg / Conventionnée depuis 2014
1 Coupe du Monde (2013) / 13 tournois mondiaux (début à Dubaï en 2012)
Clubs : RC Lonsois, AC Bobigny
Elle revient de loin puisqu’une blessure aux ligaments du genou dont elle a été victime, fin mai à Clermont-Ferrand, a compromis sa participation aux JO. Serial marqueuse d’essais, sa pointe de vitesse fait des ravages. Valeur sûre des Bleues, elle n’a pas hésité à quitter le Béarn pour la région parisienne, afin d’assouvir sa passion du rugby. Sœur d’un cycliste professionnel (Matthieu) de la FDJ.
Son souvenir olympique : son frère, aux JO d’Athènes 2004 et Pékin 2008

Jade LE PESQ
N°5 (Demi de mêlée ou Ouvreur) / 23 ans / 1,64m / 64 kg / Conventionnée depuis 2014
1 Coupe du Monde (2013) / 6 tournois mondiaux (début à Amsterdam en 2013)
Clubs : Fécamp RC, Stade Rennais
La Rennaise d’origine normande s’est affirmée cette saison, aussi bien à la mêlée qu’à l’ouverture, s’avérant de surcroît une buteuse performante. Partie un an aux antipodes après son bac pour améliorer son anglais et jouer au rugby, elle fut couronnée championne de Nouvelle-Zélande avec son club d’Auckland. Elle a même été élue meilleure joueuse de l’année en 2012 !
Son souvenir olympique : Tony Estanguet et les handballeurs

Marjorie MAYANS
N°3 (Pilier, Talonneur) / 25 ans / 1,72m / 68 kg / Conventionnée depuis 2014
1 Coupe du Monde (2013) / 16 tournois mondiaux (début à Dubaï en 2012)
Clubs : RC Noisy-le-Sec, AS Tournefeuille, Blagnac/Saint-Orens
Marjorie est la seule joueuse française à avoir participé aux seize tournois mondiaux du 7 féminin disputée par les Bleues, depuis la création des Women’s Sevens Series. L’une des internationales au bagage technique le plus étoffé, ayant commencé le rugby très jeune. Toute aussi capable de capter un ballon en touche que d’asséner un plaquage décapant dont elle est la spécialiste.
Son souvenir olympique : les basketteuses, médaillées d’argent en 2012

Rose THOMAS
N°1 (Pilier, Talonneur) / 27 ans / 1,63m / 65 kg / Conventionnée depuis 2014
9 tournois mondiaux (début à Dubaï en 2012)
Clubs : RC Draguignanais, Stade Bordelais
Amoureuse du 7 depuis la découverte de la discipline lors de la Coupe du Monde universitaire en 2008. Pionnière du semi-professionnalisme, puisqu’elle fut la première (avec Horta) à tester la formule lors de la saison 2013-14. Handicapée par plusieurs blessures durant l’année 2015, la Bordelaise a retrouvé son rôle de régulateur au sein de l’équipe de France à 7.
Son souvenir olympique : les basketteuses, médaillées d’argent en 2012

Jennifer TRONCY
N°9 (Demi de mêlée) / 30 ans / 1,57m / 57 kg / Conventionnée depuis 2014
7 tournois mondiaux (début à Dubaï en 2013)
Club : RC Bagnols sur Cèze, Montpellier HR
Demi de mêlée du XV de France lors de la Coupe du Monde 2014, la Montpelliéraine incarne la polyvalence prônée au sein de l’équipe de France à 7 où elle occupe le plus souvent un rôle de pilier. Une polyvalence favorisée par son bagage technique et une formation précoce, Jennifer ayant commencé le rugby dès l’âge de 7 ans, en compagnie de son frère jumeau.
Son souvenir olympique : les basketteuses, médaillées d’argent en 2012

Encadrement

Manager : Jean-Jacques Gourdy
Entraîneur : David Courteix
Entraîneur adjoint : Eric Lombarteix
Kinésithérapeute : Thomas Pommies
Médecin : Philippe Bordes
Préparateur physique : Anthony Couderc

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France