Ramos / Bonneval : « Nous sommes tous très impatients »

Publié le 02/06/15

Arthur Bonneval et Thomas Ramos seront les fers de lance de l’attaque tricolore au Championnat du monde, interview croisée entre les deux joueurs toulousains !

Dans quel état d’esprit abordez-vous cette dernière compétition du haut niveau jeune ?

Arthur BONNEVAL : « Nous sommes tous très impatients parce que c’est notre dernière compétition ensemble. Nous avons envie de profiter de ces derniers moments entre nous, d’autant qu’il y a vraiment quelque chose à faire au niveau des résultats. C’est encore plus excitant ! »

Thomas RAMOS : « Nous allons être encore plus motivés parce que c’est la dernière et nous voulons nous quitter sur une bonne note. Après comme chaque compétition, dans chaque catégorie, nous les abordons de la même façon en voulant aller au bout. »

Avec ce format de compétition très particulier, le match d’ouverture face au Pays de Galles, est-il le plus important ?

Arthur BONNEVAL : « Je pense que oui ! Dans notre poule, nous n’aurons pas le meilleur deuxième parce que ce sera vraiment compliqué de prendre deux bonus ! Ce premier match va conditionner notre compétition, en cas de défaite, ce sera vraiment très difficile d’accéder aux demi-finales. »

Thomas RAMOS : « Pour bien rentrer dans la compétition, il est important de battre le Pays de Galles même s’il faudra bien entendu s'imposer face à tout le monde. Ils font beaucoup de tests sur le Tournoi et ils prennent uniquement les meilleurs au Championnat du monde. Ca risque d’être plus serré et c’est à nous de faire le même match que celui de Saint-Gaudens pour pouvoir nous l'emporter. »

Avec la multiplication des stages cette saison, avez-vous le sentiment d’avoir progresser ?

Arthur BONNEVAL : « J’ai fait la Coupe du monde l’an dernier, et je pense que la principale différence réside dans le fait que nous avons plus travaillé individuellement sur la technique. Avec tous ces stages, nous avons pu avancer beaucoup plus vite surtout collectivement, nous connaissons les placements de chacun. »

Thomas RAMOS : « Les premiers stages étaient centrés sur la technique individuelle et nous avons beaucoup progressé. Nous avons appris à nous connaître tout au long de l’année, à évoluer les uns avec les autres une semaine chaque mois. Cela nous à permis d’aller plus dans le détail aussi bien en attaque qu’en défense. Les entraîneurs ne nous parlent que des détails parce qu’ils savent que nous connaissons les bases de notre jeu. »

Le fait d’avoir des joueurs qui évoluent souvent en Top 14, en Challenge Européen ou en Pro D2 amène-t-il plus de sérénité ?

Arthur BONNEVAL : « Ca rassure tout le monde parce que nous savons que nous pouvons nous appuyer sur ces joueurs qui connaissent le haut niveau et qui s’entraînent toute l’année avec le groupe professionnel. On peut aussi s’appuyer sur ceux qui ont joué la Coupe du monde l’an dernier. Il y a de bons joueurs dans toutes les lignes, c’est ce qui fait notre force ! »

Thomas RAMOS : « Notre force réside surtout dans l’homogénéité parce que si nous remplaçons untel par untel, il n’y a pas de problème de qualité. Il y a pas mal de garçons qui ont joué en Top 14 ou en Challenge Européen, même dans la génération 96. Nous avons un groupe solide avec 28 titulaires ! » 

Thomas Ramos

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France