France – Nouvelle Zélande moins 20 ans : 16-7

Publié le 12/06/18

Énorme performance des Tricolores qui se qualifient pour la finale des Championnats du monde.

Aimé Giral aura connu une saison fantastique avec la montée de Perpignan en Top 14 et pour clôturer la saison, la victoire de l’équipe de France. Devant 14 000 supporters survoltés, les Tricolores ont fait chuter les Baby-Blacks pour la première fois en trois confrontations dans le dernier carré.

Le duel entre les Bleus et les Baby-Blacks a donc tenu ses promesses. Dans un stade Aimé Giral chauffé comme jamais, les Tricolores n’ont pas manqué leur entame en envoyant du jeu, telle leur promesse depuis le début de la saison dans le sillage d’un Demba Bamba omniprésent. Mais les actions françaises butent sur la défense néo-zélandaise malgré plusieurs belles tentatives trop souvent arrêtées par l’arbitre de la rencontre.

Les Tricolores finissent par ouvrir le score par Louis Carbonel dont la pénalité vient récompenser les initiatives tricolores. L’intensité est extrême et les deux équipes se rendent coup pour coup pour un match d’un niveau très élevé. Malgré une dernière occasion de Matthis Lebel sur un coup de pied astucieux de Louis Carbonel, les coéquipiers d’Arthur Coville rentrent au vestiaire avec trois points d’avance.

La seconde période reprend comme la première avec des Bleus aux affaires et c’est Romain Ntamack sur une série d’appui qui trouve la faille et inscrit le premier essai de la partie. Dominateurs en mêlée, les avants français sont récompensés une nouvelle pénalité par Louis Carbonel. Aimé Giral chavire, une ola ponctue les « Allez les Bleus ».

Les Français font preuve d’un courage et d’une abnégation incroyable forgés tout au long de l’année et dans leur camp de base depuis le début de la compétition. Autour des leaders tel Romain Ntamack, Kilian Geraci, Arthr Coville et bien d’autres, les Tricolores ont écœuré des Néo-Zélandais impuissants face à l’énergie tricolore.  

Les Bleus sont en finale pour la première fois de l'histoire du Championnat du monde moins 20 ans ! 

FICHE TECHNIQUE

Mardi 12 juin 2018 à Perpignan (Stade Aimé Giral), France bat Nouvelle Zélande 16-0 (mi-temps : 3-0)

Spectateurs : 13 866

Arbitre : Karl Dickson (Ang)

France : 1 essai Ntamack (43), 1 transformation Carbonel (44), 3 pénalités Carbonel (31, 50, 64)

Nouvelle Zélande : 1 essai Plummer (68), 1 transformation Plummer (69)

FRANCE : Laporte – Tauzin, Barassi, Ntamack (Seguret, 72), Lebel (Marty, 44) – (o) Carbonel (Gimbert, 79), (m) Coville (cap) – Joseph, Woki, Berruyer (Francoz, 73) – Lavault (Azagoh, 73), Geraci– Bamba (Brennan, 55), Marchand (Lamothe, 60), Gros (Boniface, 60)

NOUVELLE ZÉLANDE : Koroi (Spowart, 75) – Sullivan, Proctor, Gregory (Trask, 48), Clarke - (o) Plummer, (m) Roe (Renton, 48) – Flanders (Tremain, 75), Christie (cap), Riedlinger-Kapa (Sotutu, 57) – Tucker, McWhannell – Mafile’o (Uluilakepa, 57), Thomas (Jackson, 65), Numia (Asi, 44)

LES RÉSULTATS DE LA 4ème JOURNÉE

Matches de classement pour les places 9-12
Irlande - Ecosse : 29-45
Géorgie - Japon : 24-22

Matches de classement pour les places 5-8
Galles - Argentine : 15-39
Italie - Australie : 15-44

Demi-finales
Angleterre - Afrique du Sud : 32-31
Nouvelle-Zélande - France : 7-16

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France