Top menu



Vous êtes ici : Rugby Français > Ecoles de Rugby
  Imprimer cette page


Ecoles de Rugby


Madame, Monsieur, Chers amis. 

Le nouveau mandat du Président Pierre CAMOU a entraîné quelques changements au sein de la Fédération Française de Rugby. 

C’est ainsi que j’ai succédé à Jean Claude BAQUE qui était en charge du rugby fédéral. Je souhaite poursuivre l’œuvre déjà entreprise par Jean Claude et André LAUR, responsable des EDR.
Je tiens à leur rendre hommage pour le travail accompli depuis de nombreuses années, en direction notamment des Ecoles de Rugby. Ils ont eu le mérite et le courage de donner les grands axes de la politique fédérale, d’harmoniser et de réformer les pratiques chez les jeunes licenciés. 

Avec l’aide de Jean Claude BORDAISCO, désormais à la tête de la Commission Nationale des Ecoles de Rugby, nous mettrons tout en œuvre pour suivre le chemin tracé, avec l’adhésion et la participation de tous.
Le rugby français a beaucoup évolué ces dernières années mais l’Ecole de Rugby demeure toujours la base de la pyramide sans laquelle notre sport ne saurait exister ni se développer.
Les Assises Nationales du Rugby Français ont permis , entre autres choses, de mettre en lumière de nouveaux axes à développer , à parfaire ou à initier. La formation en était la clé de voûte.
Le rapport du groupe de travail conduit par Henri BRONCAN sur les écoles de rugby nous servira de fil conducteur car il ouvre de belles perspectives, parfois totalement novatrices, et met en exergue des points cruciaux pour la formation de nos jeunes joueuses et joueurs. 

Mais c’est vous, éducatrices, éducateurs, techniciens du rugby qui serez les principaux acteurs de la réussite de notre système de formation. Serviteurs fidèles du rugby, loin des strass, des paillettes et des grandes déclarations médiatiques, dans votre réalité hebdomadaire des problèmes de terrain, d’intempéries, de calendriers avec, autour de vous, une multitude de gamins et gamines qui attendent que vous leur fassiez découvrir les richesses et les valeurs de notre sport. Cette responsabilité est immense et je suis persuadé que vous donnerez, comme vous l’avez
toujours fait, le meilleur de vous-mêmes parce que c’est la passion du rugby qui vous anime, parce que vous désirez plus que tout transmettre nos valeurs fondamentales à des jeunes qui seront très vite des citoyens et citoyennes dignes de ce nom. La valeur éducative de notre sport n’est plus à démontrer. 

Que nos jeunes rugbymen soient aussi des exemples dans la vie quotidienne au travers de ce que vous leur aurez donné. 

Le rapport Henri BRONCAN propose des changements, tant dans l’approche que dans l’esprit et les pratiques. Le changement est souvent difficile à accepter car il bouscule les habitudes, les certitudes. Face au changement, nous sommes souvent en position de déséquilibre, ce qui n’est pas toujours agréable. L’intérêt général du rugby doit demeurer une constante dans l’esprit de chacun d’entre nous. Changer pour changer n’est jamais très bien perçu mais si le changement est nécessaire pour atteindre des buts et des objectifs clairement définis, alors il devient la propriété de tous.
Nous serons toujours à votre écoute, nous serons ouverts à toutes vos propositions dès l’instant où elles répondront aux objectifs généraux.
Préparez nos jeunes joueuses et joueurs à la pratique d’un sport difficile, exigeant, dont les caractéristiques principales sont le contact, le respect d’autrui, la maîtrise de soi, l’humilité et la solidarité. Le rugby n’accepte pas la médiocrité des comportements. 

Tous nos jeunes licenciés ne deviendront pas tous internationaux joueurs de rugby mais ils devront être tous des acteurs du rugby, peut-être des dirigeants, des éducateurs, des éducatrices, des arbitres ou bien même des supporters avertis. Votre mission n’est pas seulement de « fabriquer » des joueurs ou joueuses de rugby. 

N’exclure personne, fidéliser le plus grand nombre, ne plus faire une finalité du gain d’un tournoi ou d’une rencontre.
Lorsqu’on interroge un joueur de rugby sur ses souvenirs de l’Ecole de Rugby, il n’évoque jamais la victoire dans tel ou tel tournoi, aussi prestigieux soit-il. Il évoque ses éducateurs, les valeurs transmises, les copains qui l’entouraient, les matches dans l’anonymat d’un terrain boueux ou en pente et le plaisir d’avoir partagé ces moments avec partenaires, adversaires, éducateurs, arbitres, dirigeants. 

Mais tout cela n’est que mots, mots qui nécessitent des actes, mots qui doivent être suivis d’effet. Ils n’ont pour but que de tracer les grandes lignes d’un chemin parfois semé d’obstacles, qui sont votre réalité quotidienne et que vous retrouverez dès la prochaine rentrée de Septembre.
Comme chaque année, après une période de repos, vous aurez hâte de retrouver ceux qui vous attendent et qui attendent tant de vous. 

Les principaux objectifs, les nouvelles orientations ainsi que le fonctionnement général de la Commission Nationales des EDR vous seront exposés sur le site de la F.F.R, à la rubrique « Ecoles de Rugby ». 

Les référents de chaque grand secteur géographique seront en charge d’expliciter, développer les objectifs, les contenus et les attentes auprès de chacun d’entre vous, de répondre à vos interrogations et de recueillir vos propositions et suggestions. 

Je vous souhaite à tous une très belle saison, pleine de découvertes, de rencontres enrichissantes. 

Les victoires, les triomphes éphémères ne sont que des épiphénomènes. Seul le sourire éclairant le visage d’un enfant, lorsqu’il retrouve son éducatrice ou son éducateur, est essentiel. Ce sourire, cet enthousiasme seront les preuves de vôtre réussite.
Conscient de vous demander encore des efforts mais persuadé que vous serez prêts à adhérer aux nouvelles orientations proposées dans l’intérêt général non seulement du rugby mais aussi dans celui de la formation et l’éducation de nos jeunes joueuses et joueurs.  

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, Chers amis, à l’expression de mes sentiments sportifs les meilleurs 

Georges DUZAN
Vice-Président en Charge du Rugby Fédéral