Top menu



Vous êtes ici : Rugby Français > Comité Médical > Prévention Dopage > Lutter contre le Dopage
  Imprimer cette page


Date de publication : 28 Avril 2006

Lutter contre le Dopage

Comment être efficace contre le dopage ?

 
Le dispositif aujourd'hui

La prévention contre le dopage est une priorité de la Fédération Française de Rugby lié à l'engagement et la politique du Ministère des Sports dans ce domaine.

Le Ministère des Sports détermine dans le cadre de la loi et des règlements, le cadre général de la prévention et la lutte contre le dopage
: www.santesport.gouv.fr 



L'Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD)
 

I / Présentation
 

L’Agence française de lutte contre le dopage, issue de la loi dite Lamour de 2006 se substitue au CPLD, Conseil de prévention et de lutte contre le dopage, créé par la loi « Buffet » de 1999.

L’Agence française de lutte contre le dopage, autorité publique indépendante dotée de la personnalité morale, a été créée dans son principe par la loi du 5 avril 2006 relative à la lutte contre le dopage et à la protection de la santé des sportifs, puis par le décret du 29 septembre 2006, qui l’a fait naître le 1er octobre suivant. Dans la perspective d’un rapprochement avec l’Agence mondiale antidopage, elle succède à la fois au Conseil de prévention et de lutte contre le dopage (CPLD), qui était une simple autorité administrative, au Laboratoire national de détection du dopage (LNDD) de Châtenay-Malabry, établissement public classique, et au ministère chargé de sports, pour ses attributions dans la définition de la stratégie des contrôles antidopage et leur organisation.
L’indépendance de l’Agence est garantie à la fois par la composition du collège qui la dirige, et par son autonomie de fonctionnement

Pour en savoir plus...



II/ Missions


Contrôles antidopage
L’Agence dispose de la compétence exhaustive de la définition de la stratégie des contrôles et de leur mise en œuvre opérationnelle, en ce qui concerne les compétitions et les entraînements se déroulant en France en dehors des règles des fédérations internationales ...

Analyses
Le LNDD devenant un service de l’Agence en prenant le nom de Département des analyses, l’AFLD dispose de l’unique laboratoire accrédité en France auprès de l’Agence mondiale antidopage...

Pouvoir disciplinaire et AUT
Dans le prolongement direct de l’action du CPLD, l’Agence continue à exercer un pouvoir disciplinaire, consistant à prononcer des sanctions administratives de suspension...

Prévention
Aux côtés des autres acteurs de la prévention du dopage (ministères, notamment ministère chargé des sports, auquel la loi nouvelle confie la coordination des actions de prévention ; mouvement sportif ; collectivités territoriales ; antennes médicales de prévention du dopage ; professions de santé ; …), l’Agence intervient au plan de la réflexion générale, par la voie de recommandations aux fédérations, par la réponse aux questions que celles-ci lui posent, ou encore par la réunion de commissions spécialisées composées de représentants d’administrations, du mouvement sportif ou des professions de santé...

Recherche
L’AFLD dispose d’un comité d’orientation scientifique, composé de neuf scientifiques français et étrangers de haut niveau, désignés par le président de l’Agence, ainsi que de trois représentants des administrations concernées et d’un représentant de l’Agence mondiale antidopage...

Action internationale ou en tant qu’instance consultative
Chargée de répondre aux questions des fédérations sportives relevant de sa compétence, l’Agence peut également leur adresser des recommandations...
Pour en savoir plus ...



III/ Luttes contre le dopage


Le département des contrôles de l’AFLD : Les prérogatives du département des contrôles sont définies par la loi n°2006-405 du 5 avril 2006 relative à la lutte contre le dopage et à la santé des sportifs, désormais codifiée dans la partie législative du code du sport, et notamment aux articles L. 232-5, L. 232-15 et L. 232-16. 
Pour en savoir plus ...

Les devoirs du sportif


Vous soumettre obligatoirement au contrôle : en cas de refus ou d'abstention ; vous serez sanctionné(e) comme un sportif convaincu de dopage

Vous rendre au lieu de contrôle à l'heure indiquée sur la convocation munie(e) d'une pièce d'identité

Être accompagné(e) aux toilettes par le médecin qui est témoin de votre miction


Les droits du sportif

Être accompagné(e) par une personne de votre choix.

Participer à la procédure de contrôle :

indiquer au médecin tout traitement médicamenteux en cours ou récent,

choisir votre gobelet de recueil urinaire, choisir votre kit Versapak scellé en usine selon, les normes d'assurance qualité,

faire part de vos observations pendant le déroulement du contrôle,

vérifier l'exactitude du procès-verbal avant de le signer. Un exemplaire vous sera remis 


IV " Ecoute Dopage "
 



Le numéro vert " Ecoute dopage " (0 800 15 2000), est un espace d'écoute destiné à aider et à orienter les sportifs en difficulté face au dopage et toutes les personnes concernées de près ou de loin par les questions concernant le dopage.
Son service d'accueil est composé d'une équipe de psychologues du sport, ayant reçu une formation spécifique, afin de pouvoir répondre convenablement à tous ces problèmes. Ouvert en novembre 1998, ce numéro vert national gratuit est confidentiel et anonyme.
 
 Pour en savoir plus ...

 Cliquez ici pour rechercher une antenne médicale de prévention et de lutte contre le dopage près de chez vous


Autre(s) site(s) :
 
www.drogues.gouv.fr
www.dopage.com/