Top menu



Vous êtes ici : historique > 2013 > « Relever la tête »
  Imprimer cette page






Date de publication : 04 Février 2013

« Relever la tête »

Quelques heures après la défaite face à l’Italie, Philippe SAINT ANDRE est revenu sur les raisons de la défaite des Français et a affiché sa détermination pour la semaine de préparation du match face aux Gallois.

Avec du recul, quelle analyse tirez-vous de la défaite face à l’Italie ? 

Philippe SAINT-ANDRE : Ce n’est pas une grande journée contre les Italiens alors que nous avions le contrôle du match à la 50ème minute en menant de 5 points. Sur la même action au lieu de marquer, nous prenons un contre et nous perdons notre capitaine. Il va falloir relever la tête, il va falloir se remobiliser et que nous montrions de la rébellion. Avoir de l’envie, peut être de la haine et faire un grand match contre les Gallois. Il ne nous reste pas beaucoup de jours mais nous serons devant notre public. Je veux voir de la détermination chez les joueurs, une envie de relever la tête. Ce n’est pas que dans les victoires que l’on voit les grandes équipes et je veux voir une grande équipe. Je tiens tout de même à féliciter les Italiens qui font 100%, deux ballons de récupération et deux essais, deux drops sur deux tentatives. Ils ont fait le match parfait et nous n’avons pas su marquer sur nos temps forts. On ne peut s’en prendre qu’à nous ! 

Qu’est-ce qui avait bien fonctionné lors de la tournée d’automne et qui a manqué face à l’Italie ? 

Philippe SAINT-ANDRE : Nous avons manqué de réactivité dans les ballons perdus. Nous avons mis trop de temps pour revenir d’une situation négative. Nous avons aussi été moins productifs en touche, nous perdons quatre ballons dans ce qui avait été un de nos gros points forts cet automne. Ensuite, quand les Italiens passent devant, je ne peux pas dire que les joueurs ont lâché le match mais l’engagement a été trop individuel alors qu’il aurait fallut rester sur des schémas collectifs. 

Comment s’est passée la nuit ? 

Philippe SAINT-ANDRE : Ca m’est arrivé de mieux dormir ! Nous avons fait une grosse analyse vidéo en revoyant le match. J’ai juste envie de relever la tête avec mes joueurs, de retourner au combat. Je veux plus de détermination, d’envie et de passion. Nous avons la chance d’avoir un match pour nous racheter, en plus devant notre public pour nous faire pardonner cette défaite. Nous devons mettre le bleu de chauffe et montrer que nous sommes une grande nation du rugby.