Top menu



Vous êtes ici : historique > 2012 > « Prétendre à la première place »
  Imprimer cette page





Date de publication : 12 Janvier 2012

« Prétendre à la première place »

Christian GALONNIER, entraîneur de l’équipe de France, revient sur l’annonce de la liste des 22 joueuses qui participeront aux deux premiers matches du Tournoi des 6 Nations et sur les ambitions des Tricolores après une tournée d’automne prometteuse.

Comment définissez-vous ce premier groupe retenu pour les deux premiers matches du Tournoi ?

Christian GALONNIER : C’est un groupe avec beaucoup d’expérience complété par de nouvelles joueuses qui vont nous apporter un peu plus de fraîcheur. Nous avons voulu faire un mixe entre expérience et jeunesse. Il n’y a rien de révolutionnaire mais nous avons voulu intégrer des filles plus jeunes qui ont fait leur preuve en Championnat et avec les moins de 20 ans. Nous pouvons quand même nous appuyer sur une grosse ossature de joueuses que nous avions emmenées à la Coupe du monde en 2010. A l’époque, nous étions une des équipes les plus jeunes et aujourd’hui, nous arrivons à maturité sachant qu’au niveau international, l’expérience est primordiale.

Après une tournée de novembre réussie, quel est votre objectif sur ce Tournoi 2012 ?

Christian GALONNIER : Nous devons prétendre à la première place en sachant que nous devrons battre les Anglaises pour remporter le Tournoi. Même s’il faut prendre les matches les uns après les autres, c’est l’équipe qui nous posera le plus de problème.

Comme pour les garçons, deux ou trois clubs, en tête du Top 10, sont très représentés …

Christian GALONNIER : Nous avons une grosse délégation de Perpignan qui alimente depuis plusieurs années l’équipe de France. Ensuite, nous avons des clubs comme Rennes ou Lille qui possèdent de grosses individualités ce qui est moins le cas de Lons qui s’appuie plus sur son collectif. C’est important d’avoir une ossature club notamment sur l’axe 2-8-9-10-15. Elles ont l’habitude de jouer ensemble et cela nous permet de gagner du temps sur les premiers rassemblements.

Le fait de commencer par l’Italie constitue-t-il un piège ou le meilleur moyen de rentrer dans une compétition ?

Christian GALONNIER : J’ai envie de dire les deux. Nous ne sommes jamais trop à l’aise lorsque nous sommes favoris et encore moins sur les débuts de Tournoi. Mais c’est vrai que le calendrier nous est très favorable parce que nous allons commencer à domicile face à l’Italie et l’Irlande, deux équipes que nous avions battues l’année dernière. Nous avons trois matches pour nous préparer aux deux dernières rencontres. Après l’Angleterre, jouer les Galloises chez elles n’est jamais facile surtout en fin de Tournoi. L’Angleterre reste l’Angleterre avec 6 victoires et 5 Grand Chelems même si nous les avons battues à l’automne. 


GROUPE FRANCE

AGRICOLE Sandrine (Rennes)
AGUERRE Dioni (Bayonne)
ANDRE Manon (St Orens)
BA Aïda (Bobigny)
BAILON Aurélie (USAP)
BOUISSET Cyrielle (USAP)
CANAL Claire (USAP)
CHOBET Christelle (Lons)
DI MUZIO Laura (Lille)
DUPONT Emeline (Lille)
EZANNO Hélène (Rennes)
HEBEL Marie Charlotte (Rennes)
LADAGNOUS Caroline (Lons)
MAYANS Marjorie (St Orens)
MERT Elodie (Bobigny)
MIGNOT Gaëlle (Montpellier)
PELLE Chloé (Lille)
RABIER Sandra (Caen)
SALLES Laetitia (USAP)
TREMOULIERE Jessy (Romagnat)
TRONCY Jennyfer (Montpellier)
YAHE Marie Alice (USAP)

ENCADREMENT

JANVIER Nathalie (Chef de Délégation)
HAYRAUD Annick (Manager)
GALONNIER Christian (Entraineur)
AMIEL Nathalie (Entraineur)
GIRARDIN Jacques (Médecin)
RAMIREZ Jean Philippe (Kinésithérapeute)
ESTIRAC Henri (Logistique)
DARRACQ Thomas (Préparateur Physique)
NOUAILLES Olivier (Vidéo)