Top menu



Vous êtes ici : historique > 2012 > Grand Stade
  Imprimer cette page





Date de publication : 29 Juin 2012

Grand Stade

Le Comité directeur de la Fédération Française de Rugby (FFR) s’est prononcé à l’unanimité en faveur de la candidature portée par la ville de Ris-Orangis, l’agglomération d’Evry Centre Essonne et le Conseil Général de l’Essonne, sur l’ancien hippodrome de Ris-Orangis et ses environs immédiats, pour l’implantation de son Grand Stade.


Situé au carrefour d’espaces naturels et de différents centres urbains, ce site s’inscrit pleinement dans le projet d’avenir de la FFR en permettant la création, en parfaite intelligence avec le territoire qui l’accueille, d’un équipement ultra moderne qui favorisera le développement du rugby en France mais aussi d’un lieu de vie et de loisirs.

Implanté sur un espace foncier vaste et sans contrainte, le site de Ris-Orangis permet la possibilité de rêver le développement d’un véritable lieu de vie et de loisirs, tout en offrant de solides garanties de fiabilité et de stabilité pour la FFR, qui sera propriétaire du stade et du terrain.

Le site a également été retenu pour sa position stratégique, parfaite pour accueillir le « jardin » du rugby français. Il bénéficie d’une remarquable desserte grâce à son positionnement à proximité des centres urbains de Ris-Orangis et d’Evry et au cœur d’un bassin de vie de 540.000 habitants. Il jouit aussi des avantages de la forêt de Saint- Eutrope, magnifique espace naturel préservé.

Pierre Camou, Président de la FFR, déclare : « Le choix du site d’Evry-Centre Essonne / Ris-Orangis représente une étape importante dans notre projet de construction d’un Grand Stade, qui appartiendra à la FFR et qui s’inscrit dans une vision à long terme de la Fédération. Il répond à de véritables besoins qui ont été identifiés depuis plusieurs années. Aujourd’hui, la FFR doit être indépendante pour pouvoir organiser les grands matchs de ses équipes nationales en France, afin d’accompagner, sportivement et économiquement, le formidable engouement qui existe autour de notre sport. Le rugby français doit donc se doter de « son jardin » au même titre que les autres grandes nations du rugby mondial ».

Serge Blanco, membre associé du Bureau fédéral de la FFR, chargé du Projet stade, ajoute : « Le site de l’ancien hippodrome de Ris-Orangis ouvre de nouveaux horizons pour notre discipline en France. Il va permettre au stade de dernière génération de la FFR qui y sera implanté de devenir une vitrine pour le rugby français dans un espace idéalement dimensionné. Offrant une surface exceptionnelle, immédiatement disponible, le site pourra accueillir dans les meilleures conditions le stade multifonctionnel et innovant que nous souhaitons et le quartier mixte, animé et vivant toute l’année que nous avons l’ambition de développer avec les territoires porteurs du projet d’Evry Centre Essonne / Ris-Orangis». 





Les points forts du site Ris-Orangis

• Une accessibilité exceptionnelle : Situé au carrefour de l’autoroute du Soleil (A6) et de la Francilienne (à 20 mn en voiture de la Porte d’Orléans), directement desservi par deux lignes de RER (35 mn de Châtelet) et, dès 2013, par le tram-train Evry-Massy qui reliera le stade à la gare de Massy TGV, proche de l’aéroport d’Orly et, très prochainement de deux, voire trois gares TGV, le futur stade sera naturellement connecté à toutes les terres du rugby français et international.

• Un foncier vaste et sans contrainte : Fort de 133 hectares, le foncier est particulièrement vaste et n’est l’objet d’aucune contrainte. La FFR pourra ainsi être propriétaire de son stade et de son terrain, inséré dans un aménagement d’ensemble qui pourra accueillir sans difficulté tous les équipements nécessaires au bon déroulement des manifestations et l’ensemble des activités qui lui permettront de faire vivre le site toute l’année.

• Un soutien unanime du territoire : Le site d’Evry-Centre Essonne / Ris-Orangis est porté par tous les élus des collectivités territoriales concernées : la ville de Ris- Orangis, celle de Bondoufle, la Communauté d’agglomération Evry Centre Essonne, le Conseil Général de l’Essonne. Il bénéficie par ailleurs de l’appui de tout le milieu sportif local et du plein engagement des entreprises du bassin économique.

Le stade de la FFR : un enjeu majeur pour le rugby et le sport en France  En se dotant d’un stade dernière génération, la FFR entend remplir deux missions essentielles :

•garantir l’indépendance de la FFR, notamment pour les rencontres du XV de
France ;

•doter la FFR des moyens nécessaires pour assurer le développement du rugby et mener à bien ses missions de service public.

Pour ces deux raisons, la FFR souhaite construire un stade ultra-moderne, adapté à tous les publics, totalement modulable et capable d’héberger tous les types de manifestations et notamment les grands événements sportifs d’envergure internationale.

Le Grand Stade de la FFR : une infrastructure de dernière génération multifonctionnelle

Le stade de la FFR ne sera pas seulement le stade réservé du XV de France mais celui de tout le rugby français. Il sera plus encore : une aréna moderne dont pourra bénéficier l’ensemble du sport français, toutes disciplines confondues.

Le stade abritera 82 000 places avec des espaces conviviaux conçus pour tous les publics. Il sera doté d’un toit rétractable et d’une pelouse amovible, ce qui permettra d’y organiser tout type de manifestations.

Cette multifonctionnalité constitue un principe de base de la conception du stade. Les prévisions économiques de la Fédération, confortées par un grand cabinet international de stratégie, reposent sur une hypothèse de 17 à 20 événements par an, dont 5 à 6 rencontres du XV de France. Le site pourra aussi accueillir d’autres compétitions de rugby mais aussi d’autres sports et des événements culturels comme, par exemple, des concerts.

Calendrier prévisionnel des prochaines étapes :

2e semestre 2012 :
-choix du groupement conception (architecture, film et maquette)
-préparation du processus de sélection du constructeur

2013 : choix du constructeur

2014 : dépôt du permis de construire et début des travaux

2017 : inauguration 



Crédit photo : FFR/IPicarel