Top menu



Vous êtes ici : historique > 2012 > « Des échanges constructifs »
  Imprimer cette page





Date de publication : 17 Octobre 2012

« Des échanges constructifs »

Avant de rencontrer les entraîneurs des clubs professionnels le 5 décembre à Toulouse pour faire le bilan après trois mois et demi de compétition, la DTNA a répondu à l’invitation de PROVALE et de son Président le lundi 15 octobre à Paris. Franck Maciello, en charge du haut niveau, juge l’initiative positive.

Comment s’est déroulée cette première prise de contact ? 

Franck MACIELLO : De la meilleure des façons. Comme lorsque nous rencontrons les entraîneurs à deux reprises chaque saison. Les échanges ont été timides dans un premier temps puis très constructifs une fois la confiance installée. Bien entendu ils ont été essentiellement basés sur la mêlée. C’est vrai que cette discussion était nécessaire. Chacun a fait un pas vers l’autre. Les joueurs de première ligne ont reconnu que les choses étaient rentrées dans l’ordre à partir de la 4ème journée. Nous les arbitres (Dumé, Poite, Raynal et Berdos) avons admis que lors des trois premières journées notre arbitrage avait été sans concession. 

J’ai fait des statistiques sur les trois premières journées par rapport aux demi-finales et finale de la saison dernière. Toutes les mêlées que nous avions fait refaire lors de ces phases finales nous les avons toutes sanctionnées lors de ce début de saison. 

C’est cette attitude, plus intransigeante je le reconnais, qui a permis de recadrer ce secteur de jeu. 

Depuis la 4ème journée nous intervenons moins sur les mêlées mais il faut encore progresser. 

Y aura-t-il d’autres réunions avec le syndicat des joueurs ? 

Franck MACIELLO : Notre volonté commune avec Provale, c’est de continuer en effet à échanger sur d’autres problématiques dans le cadre de rencontres tripartites avec TECHXV. 

Cette première prise de contact montre bien que la communication est indispensable si l’on veut rendre le jeu plus clair et donc plus attractif. David Attoub le pilier international du Stade Français, qui est arbitre fédéral depuis l’âge de 19 ans, participait à cette réunion. Lui aussi prône le dialogue car il sait pertinemment, puisqu’il le vit, que l’arbitre comme le joueur sont des acteurs indissociables du rugby. Nous nous reverrons donc, joueurs, entraîneurs et arbitres… pour le bien de ce jeu.