Top menu



Vous êtes ici : historique > 2010 > « Une équipe compétitive »
  Imprimer cette page





Date de publication : 21 Mai 2010

« Une équipe compétitive »

Fabien PELOUS, Manager de l’équipe de France A, nous explique les objectifs des Tricolores sur la Churchill Cup.

Quel était le critère de sélection pour France A ? 

Fabien PELOUS : L’an dernier, nous étions partis sur une revue d’effectif avec des jeunes joueurs à fort potentiel. Cette année, même si la compétition est différente, nous avons pris des joueurs susceptibles d’être appelé directement dans le XV de France. Comme nous serons aux Etats-Unis pour la Churchill Cup, en cas de souci, les joueurs pourront facilement rejoindre l’Argentine et le XV. Que ce soit France ou France A, les deux équipes s’inscrivent dans un projet de jeu défini. Même si nous aurons des petites variantes en fonction du profil des joueurs que nous avons, nous avons la même philosophie sur le jeu en général. 

Y’a-t-il un objectif de résultat sur cette compétition ? 

Fabien PELOUS : Oui, clairement ! Nous avons une équipe compétitive et nous ne sommes pas dans l’expérimentation et la fantaisie. Nous irons jouer la Churchill Cup pour la gagner même si je sais que ce sera très compliqué étant donné les oppositions. 

Comment se passe ce nouveau rôle de manager ? 

Fabien PELOUS : J’apprends ! J’ai quelques idées claires par rapport à mon vécu de joueur et à mon ressenti sur l’ensemble de ma carrière. Je vais essayer de mettre les joueurs dans les meilleures conditions pour qu’ils soient performants. 

Est-ce que l’on peut parler d’antichambre du XV de France ? 

Fabien PELOUS : Pour le coup, on peut vraiment le dire. D’ailleurs, c’est le cas depuis l’arrivée de Marc Lièvremont qui a revalorisé France A. Cela a permis à des joueurs de sortir comme Luc Ducalcon. C’est vraiment l’étape pour voir les joueurs sur une compétition internationale. C’est le dernier palier à franchir avant l’équipe de France. Maintenant, peu importe, si le joueur est très bon, il jouera. Morgan Parra n’est jamais passé par France A parce que c’est un joueur avec le potentiel pour jouer directement dans le XV de France. Pour d’autres, il faut plus de temps et après être sorti de l’équipe de France des moins de 20 ans, il n’y avait plus de compétitions internationales pour une équipe de France. 

Allez-vous suivre des cas individuels plus particulièrement ? 

Fabien PELOUS : Nous ne sommes pas là pour faire un comité de sélection mais pour le mettre en situation et voir les réactions dans des confrontations internationales.