Top menu



Vous êtes ici : historique > 2010 > « Nous avons des certitudes »
  Imprimer cette page





Date de publication : 15 Juillet 2010

« Nous avons des certitudes »

Laurent VIOLLE, entraîneur de l’équipe de France à 7, revient sur le Championnat d’Europe et sur le potentiel des joueurs français pour la saison prochaine.

Quel bilan tirez-vous de cette deuxième place au Championnat d’Europe ?

Laurent VIOLLE : D’un point de vue collectif, le bilan est positif puisque l’équipe était constituée de jeunes joueurs qui n’avaient beaucoup d’expérience au niveau international hormis Mathieu Acébes, Terry Bourahoua ou Aurélien Sourrouille. Nous sommes dans la continuité de la formation et de la détection des joueurs. Après peu de préparation, nous arrivons sur le podium mais nous échouons une nouvelle fois sur la dernière marche. Cette année, nous avons réussi à battre les Russes en demi-finale mais nous avons été incapables de nous imposer face au Portugal alors que nous avons des occasions franches, notamment en première mi-temps. Le côté négatif vient de ce 3ème échec consécutif en finale (NDLR : deux défaites face aux Russes et une contre le Portugal).

Sportivement, c’est tout de même un bon résultat ?

Laurent VIOLLE : Le résultat sportif brut en lui-même est vraiment positif d’autant plus que nous avons joué contre l’Espagne, le Portugal ou la Russie qui nous ont battus cette année ou les années précédentes. Sachant que les Espagnols sortaient de trois mois de préparation, les Russes d’un mois et que le Portugal est venu avec l’équipe du circuit IRB. Face à ces formations expérimentées avec des joueurs qui ont l’habitude de jouer ensemble, nous sommes capables de rivaliser en présentant une équipe peu aguerrie avec seulement quatre jours de préparation.

Le réservoir de joueurs à 7 est-il plus important que les années précédentes ?

Laurent VIOLLE : C’est certain que nous avons du potentiel avec de très bons joueurs de rugby. En prenant le temps nécessaire sur la préparation tactique, physique, mentale et stratégique, nous pouvons faire de très bonnes équipes de rugby à 7, j’en suis convaincu.

Quelles sont les satisfactions sur ce tournoi ?

Laurent VIOLLE : Concernant les joueurs, elles sont multiples. Parmi les joueurs présents à Moscou, nous en avons certains qui sont susceptibles d’intégrer le groupe sous contrat avec la Fédération en vue de l’échéance olympique. Cette compétition nous a permis d’avoir des certitudes sur les joueurs à qui l’on pouvait ou devait proposer des contrats. Cela laisse présager une forte possibilité de figurer en bonne place dans la hiérarchie internationale dans les années qui viennent. Peut être pas l’année prochaine parce qu’il faut du temps pour constituer une équipe de rugby à 7 compétitive. Cela laisse tout de même penser qu’une qualification en 2014 pour les Jeux Olympiques est tout à fait plausible pour la France.


Crédit photo : FIRA-AER