Top menu



Vous êtes ici : historique > 2010 > « La construction passe par le jeu »
  Imprimer cette page





Date de publication : 17 Février 2010

« La construction passe par le jeu »

Eric PLANES, entraîneur de l’équipe de France féminine A, nous parle des deux victoires convaincantes face à l’Ecosse et à la Hollande.
Quel bilan tirez-vous de ces deux victoires ? 

Eric PLANES : Si on le lie à l’état d’esprit, Ces deux victoires n’ont fait que confirmer les bons repères que nous avions après le stage. Les filles sont vraiment très investies dans le projet et dans la vie du groupe. Les bonnes intentions traduites sur le terrain sont nées d’un état d’esprit en amont dans les constructions de match. 

Le niveau est très intéressant parce que beaucoup de Hollandaises présentes ont participé à la Coupe du monde à 7 ? 

Eric PLANES : Exactement, et le très gros point positif de ces deux rencontres est la volonté et la capacité d’entreprendre. Elles ont été très appliquées sur ces deux rencontres. 

Est-ce que France A joue le rôle d’antichambre du XV de France ? 

Eric PLANES : Je le crois ! Les filles savaient qu’elles avaient des opportunités à moyen terme de se mettre en évidence et de pouvoir intégrer le groupe France pour pouvoir disputer la Coupe du monde. Elles ont saisi ces occasions et nous sommes vraiment dans la logique du projet impulsé par le groupe France. 

Le fait de ne pas avoir de compétition officielle vous pousse-t-il à demander plus de jeu ? 

Eric PLANES : Très sincèrement, s’il y avait un classement ou une compétition, nous agirions de la même façon. Les matches sont faits pour se gagner, les victoires pour être construites et la construction passe par le jeu quelque soient les enjeux. 

Est-ce que des individualités sont ressorties de ces deux victoires ?

Eric PLANES : Il y a de jeunes joueuses qui ont mis le pied à l’étrier avec beaucoup de potentiel et si nous leur laissons le temps, elles pourront, dans le futur, postuler dans la grande équipe. Ensuite, il y a des joueuses confirmées qui flirtent avec le groupe France ou qui ont déjà des sélections comme par exemple Céline Allainmat qui a montré qu’elle était tout à fait apte à pouvoir postuler à l’étage supérieur.