Top menu



Vous êtes ici : historique > 2010 > « L’émancipation de tous nos joueurs »
  Imprimer cette page





Date de publication : 02 Juin 2010

« L’émancipation de tous nos joueurs »

Pour sa première saison à la tête de l’équipe de France A, Fabien PELOUS nous parle de ses attentes pour la Churchill Cup 2010.

Comment se passe le rassemblement ?

Fabien PELOUS : Tout se passe bien mis à part que nous avons eu à déplorer un forfait de dernière minute. Julien Tomas cède sa place à Florian Cazenave. C’est compliqué avec le départ qui approche.

Quelles sont les priorités avec aussi peu d’entraînements ?

Fabien PELOUS : Le problème, c’est qu’il faut tout mettre en place parce que le premier match arrive assez vite même si nous avons une petite marge face à l’Uruguay. Dans tous les cas, il faudra avoir un jeu cohérent pour pouvoir être performant. Nous voulons que l’équipe s’approprie le jeu et se libère sur ces deux premières rencontres en espérant deux succès et une finale contre l’Angleterre A. Premièrement, nous devons mettre en place nos principes de jeu. Nous avons expliqué ces principes à l’équipe en début de rassemblements. Nous profiterons des entraînements pour pouvoir entrer dans le détail. Je n’étais pas là l’année dernière mais, en revoyant les vidéos, on s’aperçoit qu’ils avaient bien compris le projet de jeu mais ils ont eu du mal à scorer. Nous allons insister cette année sur la capacité à finir les coups et à être efficace pour pouvoir gagner les matches. Au haut niveau, on ne peut rien négliger mais l’efficacité est une valeur première de la victoire.

Qu’attendez-vous de cette tournée ?

Fabien PELOUS : La victoire ! Il faut se donner des objectifs quantitatifs. Ensuite, j’attends de la qualité dans le jeu et dans les initiatives que nous allons mettre en place. C’est le travail des entraîneurs et du staff. Ensuite, je m’attacherai à regarder la qualité de la vie de groupe, c’est important que le groupe vive bien, que des individualités se révèlent et qu’à travers cette bonne vie de groupe que nous ayons l’émancipation de tous nos joueurs.