Top menu



Vous êtes ici : historique > 2010 > France à 7
  Imprimer cette page





Date de publication : 03 Mars 2010

France à 7

Le groupe France était en stage de préparation de la tournée Australie (Adelaïde) et Chine (Hong-Kong) au CNR, du 01 au 03 mars 2010. Retour sur ces trois jours !
GROUPE FRANCE 

ALBALADEJO Paul (Dax)
BATTLE Armand (USAP)
BEN LETAIEF Samy (Montauban)
BESSON Mathieu (Brive)
CABOT Pierre (Stade toulousain)
DELMAS Renaud (Périgueux)
DUPONT Hugo (FC Grenoble)
DURQUET Yohan (Mont de Marsan)
GERMAIN Gaétan (Bourgoin)
MALZIEU Jérémie (AS Clermont Auvergne)
RAINE Romain (Stade-Français)
RUEL Yan (Bourgoin)
VAQUIN Rémy (Racing-Métro 92)

Les Bleus à 7 se sont retrouvés lundi 01 mars au CNR pour préparer pendant trois jours les deux prochaines étapes du circuit mondial des 21 et 28 mars prochains, à Adélaïde et Hong Kong. 

Le groupe convoqué est identique à celui qui a participé à la dernière tournée, avec deux joueurs supplémentaires : Romain Raine (Stade-Français) et Armand Battle (USAP). 

Le groupe a débuté son stage par une séance d’entraînement organisée autour du mouvement général lors de l’exercice de la bascule, afin de pouvoir intégrer les deux nouveaux. Séance de 14h30 à 16h15, précédée par une mini séance vidéo où les principes du jeu ont été rappelés, et les objectifs du stage proposés. 

Le second jour de stage est toujours une journée à grosse charge énergétique. 

La séance du matin, co-animée par Thierry Janeczek et Christophe Laborde a été orientée vers la transmission du ballon, puis progressivement vers le ciblage défensif, pour finir par une situation à 7 (attaque) contre 5 (défense) dans les 22 mètres, où l’attaque devait marquer le plus d’essais en 1 minute, en enchaînant, et où la défense ne pouvait toucher que dans les 5 mètres. Exercice très intéressant, nécessitant un gros effort physique pour la défense en sous-nombre et beaucoup de communication. Pour l’attaque, il s’agissait de déplacer le ballon et de rompre le rythme des courses et des transmissions du ballon, tout en intégrant les mini-combinaisons à 2 (redoublées) ou à 3 (double croisée en bout de ligne), afin de surprendre la défense. Des séquences de 1’30’’ séparées d’une minute de récupération, ont permis de pointer certains problèmes en état de fatigue avancée. Très bon entraînement, avec un retour en direct de la part des 2 entraîneurs, afin de focaliser les joueurs sur les progrès qui sont encore à accomplir. L’après-midi, travail de l’organisation des joueurs sur les rucks, sur l’attitude au contact ou sur le dernier mètre en défense, afin d’optimiser l’intervention de chacun. 

La fin de l’entraînement est un rappel énergétique concocté par Jean-Paul Doutreloux, afin de continuer le développement de l’endurance de vitesse des joueurs. Une grosse séquence réalisée en intermittent court, durant laquelle les joueurs vont parcourir près de 5 km, à intensité maximale. Tous les joueurs ont bien tenu, mis à part G. Germain qui a ressenti une petite pointe à un ischio et a stoppé en prévention. 

Mercredi matin, le groupe a accueilli Remy Vaquin, troisième ligne du Racing-Métro, postulant pour le départ en Australie. La première séquence d’entraînement a été une simple mise en place. En début d’après midi, match d’entraînement en 3 x 7 minutes, afin de finir le stage par une opposition réelle (sans placage appuyé toutefois). 

« Les joueurs ont retrouvé leurs repères. Il faut toutefois que nous nous améliorions dans le ciblage défensif … C’est un bon stage, où les joueurs se sont donnés à fond. Nous devons continuer à progresser, car dans 18 jours, nous allons retrouver les Samoa, l’Afrique du Sud et le Japon sur notre route à Adélaïde. Les joueurs doivent peaufiner leur préparation physique, avec 2 séances supplémentaires d’ici le prochain rendez-vous en fin de semaine prochaine », conclu Thierry Janeczek, l’entraîneur des Bleus.