Top menu



Vous êtes ici : historique > 2010 > France à 7
  Imprimer cette page





Date de publication : 01 Février 2010

France à 7

Le groupe France s’est envolé pour Wellington pour disputer la troisième étape du circuit mondial IRB avant de rallier las Vegas aux USA. Découvrez de l'intérieur, le journal de bord de l'équipe de France à 7.

Le groupe France s’est retrouvé jeudi dernier pour terminer sa préparation avant le départ pour l’au-delà : 36 heures de voyage en classe éco, 12 heures de décalage horaire et 3 jours pour récupérer avant d’affronter Samoans, Argentins et Canadiens… une paille ! : Bienvenue dans l’enfer de la seconde tournée des Bleus à 7. 

Pour les uns, ce sont de beaux voyages. Pour ceux qui les vivent, tout est différent. Il faut anticiper le jet lag ; il faut fatiguer les organismes, mais pas trop ; il faut se préparer au combat, secteur où nous avons été défaillants lors de la tournée précédente… Il faut se mettre dans la tête que pour un temps, ceux qui nous entourent garde la tête haute, alors que l’on va se retrouver après cet interminable périple … la tête en bas ! 

Quoi qu’il en soit, le groupe plein d’entrain et d’envie de bien faire, a réalisé un stage intensif et de qualité, si l’on écoute les commentaires de Thierry. Janeczek « ce groupe est attentif, sérieux et envieux de réussite. Il est encore trop inexpérimenté, mais nous ne pouvons qu’élever peu à peu notre niveau de jeu et celui de nos performances ». 

Le retour aux affaires d’Acebes et de Dall Igna, deux « anciens » devrait permettre de donner une autre dimension à l’équipe, et surtout à chaperonner le groupe pour cette nouvelle aventure. 

Au programme, des passes (qui sont encore et toujours à travailler,  du combat et de la course avec un test de vitesse, dans les nouvelles installations de la salle polyvalente du CNR, transformée par les préparateurs du pôle et du XV de France, Jean-Luc Arnaud et Julien Deloire. Avec un podium organisé pour les 3 meilleurs du groupe sur 20m sprint (car les flèches sont bien là) : Ruel (2’’62), Ben Lataief (2’’67), Delmas (2’’71). Les connaisseurs apprécieront. 





Samedi matin, jour du départ, séance de musculation puis intermittent long-long pour préparer les 40 heures d’immobilité du voyage. 

Difficile voyage pour les Bleus, mais s’ils arrivaient à accrocher une grosse équipe vendredi prochain, les Samoans et/ou les Argentins, ce serait alors un fabuleux exploit ! 

A bientôt … la tête en bas … 


LUNDI 1er FEVRIER

Les Bleus à bon port … 

Ce n’est qu’après 52 heures de voyage que les Bleus sont arrivés à Wellington, lundi à 18h00, heure locale. Le circuit concocté par les organisateurs de la tournée n’était encore pas simple. Paris-Londres (avec encore une fois un racket administratif pour cause de supplément de bagage … mais on ne part pas en tournée avec uniquement de ballons…). Londres-Sydney (23 heures) via bangkok. Puis enfin Sydney-Wellington, avec une retard de 4 heures au départ du dernier saut de puce (3 heures). Exténués, 19 bagages dans la nature… les Bleus se sont installés à l’hôtel, puis ont été faire une marche sur les quais du port de la ville pour enfin se dégourdir les jambes. 

Demain, réveil 8h00, puis match d’entraînement triangulaire face à l’Australie et aux Iles Niue. 

Avec les 12 heures de décalage et le voyage, peu de mots ce soir, juste un grand besoin de s’allonger, après deux nuits assises sans trop de sommeil. 



Découvrez
le trombinoscope du groupe France retenu pour participer aux Tournois de Wellington et Las Vegas, respectivement 3ème et 4ème étapes du circuit mondial
 Lire la suite


Mardi 2 Février 2010
 


Le réveil a été un peu difficile pour certains ce matin, mais globalement, pas de gros problèmes. 

Les joueurs commencent à récupérer du voyage interminable. La matinée les a mis dans le bain avec un match triangulaire d’entraînement contre l’Australie et les Iles Niue. 

L’échauffement a été un peu laborieux, mais ensuite, tout s’est bien enchaîné. Joueurs concernés, proposant de bonnes séquences de rugby à 7. Il s’agissait surtout pour le staff de faire un véritable décrassage physique, puis de reprendre les repères.
Le premier match face aux Australiens a permis de régler certains détails de placement et d’attitud. Le second temps de jeu face aux Iles Niue (groupe d’îlots du pacifique, proche de la Nouvelle-Zélande), joueurs spécialistes de 7, a engendré de très longues séquences de jeu, où les Bleus ont été plutôt à l’aise dans le jeu et le placement. Le replacement offensif et le ciblage défensif sont encore à travailler pour franchir un cap.
Le bilan est positif ! « La forme de jeu à bloquer sans plaquer modifie beaucoup de choses et falsifie le rugby, mais j’ai vu des comportements qui me plaisent ! Il y a beaucoup de détails à régler, mais nous sommes sur la bonne voie » a conclu Thierry Janeczek à l’issue de l’entraînement. Et Jean Lacampagne, le chef de Délégation tricolore, d’acquiescer en ajoutant être « assez impressionné par la capacité des joueurs à proposer des séquences intenses et longues au lendemain d’un très long et inconfortable déplacement à l’autre bout du monde ». 

Les Bleus sont restés sur le pré un long moment pour une séance d’étirements importante, puis récupération à la piscine, à l’autre bout de la ville. 



L’après-midi a été consacrée aux soins par Rémi Louis et Bernard Zabotto. Puis à 17h30 séance vidéo, pour un retour sur les matchs du matin . 

Soirée calme, pour continuer le travail de récupération. 

Demain, nouvelle opposition le matin contre les Gallois à 10h30. L’après-midi sera composé d’une séquence de musculation, puis à nouveau des soins. 

Tout le monde est sur pied, les Tricolores sont sérieux et motivés. La préparation suit son train sans encombre. 


Mercredi 3 Février 2010

Ce matin, les Tricolores se sont entraînés face aux Gallois. 4 séquences de 7 minutes sans placage (toucher puis ceinturer), ni contest sur les rucks. Nous ne sommes pas forts à ce jeu où encore une fois tout est falsifié. Mais ce fut l’occasion, pour la dernière fois avant le tournoi de réaliser une grosse séquence énergétique. L’engagement a été entier, malgré l’absence de réel combat. Entier, car les Gallois, roublards, ont agacé les Bleus, qui encore fatigués du voyage, ont eu du mal à freiner leur fougue. Deux ou trois anicroches, rien de grave, juste l’envie de bien faire. 

Il faudra toutefois être très sérieux sur ce point, car plusieurs joueurs sont dans le collimateur des arbitres superviseurs, qui ne manquent pas une occasion pour nous pénaliser durant les tournois … comme si il n’y avait que les Bleus pour commettre des fautes … D’ailleurs, anecdote amusante lors de la réunion des arbitres et des coachs ce matin à 7h30, le chef des arbitres prenant pour exemple une faute de J. Sinzelle sur ruck (contact avec son partenaire pour protéger le ballon), sur laquelle nous ne pouvons être que d’accord car c’est l’application du règlement, mais avec à la fin de la séquence un Argentin qui vient délibérément, alors que la faute est sifflée, marcher sur la main de Jérémy … sans qu’aucun arbitre ne voit quoi que ce soit … mais qui a provoqué une fou-rire général parmi les coachs présents … Where was the citing referee at this moment ?... 

Bon passons, nous sommes dans la ligne de mire des superviseurs, à nous de bien nous tenir vendredi prochain ! 

A part çà, pas de casse ! Tout le monde est indemne. La pression monte peu à peu et elle sera maîtrisée durant les deux prochains jours. 

Cet après-midi, séance de musculation, la dernière séquence physique avant le tournoi, puisque demain, nous ne ferons qu’une mise en place. Après-midi soins, puis en soirée, séance vidéo pour revenir sur les séquences filmées de ce matin. Avec un décompte des actions + et – de chaque joueur et un classement, une autre façon de les concerner et de tenter de gommer nos imperfections. 




Jeudi 4 Février 2010 
 


Dernier entraînement ce matin pour les Bleus. Seuls cette fois-ci pour réviser les gammes et améliorer la précision des placements des attitudes et du replacement. Une séquence de courte durée où l’accent a été mis sur la prise de retard en attaque, et sur le réglage des lancements de jeu. 

Quelques maladresses, quelques passes approximatives, et tout est à refaire. Les Tricolores sont concernés, mais il faut encore travailler les détails. Le 7 est un sport où il faut être « acurate » (précis en anglais). Et derrière cette précision, il y a la concentration sur le geste, l’analyse situationnelle…, la connaissance de son rôle dans chaque séquence de jeu, autant de paramètres à intégrer peu à peu pour devenir efficace individuellement et collectivement. Demain « tout sera différent. Nous avons des qualités, et autant de possibilités que nos adversaires pour s’imposer. Le premier match va être terrible, pour les deux équipes. C’est celle qui aura le plus l’envie de gagner, c'est-à-dire de faire la bonne passe, le bon geste, de s’arracher sur les départ de rucks et de combattre intelligemment qui l’emportera » a conclu Thierry Janeczek, le coach tricolore. 

A 13h00, toutes les équipes étaient convoquées pour la traditionnelle parade dans l’artère principale de Wellington. Pendant une heure, les 16 équipes défilent sur les chars devant le « tout » wellington, en pause pour l’occasion. Près de 40 000 personnes étaient amassées sur les trottoirs pour voir les équipes venues des quatre coins du monde pour défier les Blacks chez eux. Le « Dominion Post » (le journal local) titrait ce matin « Who could beat Blacks ? ». En effet, sûrs d’eux, avec 2 victoires en autant de tournois depuis le début des Séries, les Néo-Zélandais sont favoris. Mais la pression que les joueurs subissent depuis le début de la semaine, avec beaucoup de contraintes média, sponsors, TV etc…pourrait bien les affecter. 

Les Bleus ont peut-être une chance demain. Nous ferons tout pour l’accrocher, soyez en certains. 



LES POULES

Poule A : Nouvelle-Zélande, afrique du sud, Galles, Niue. 
Poule B : Fidji, Australie, Ecosse, Papouasie. 
Poule C : Angleterre, Kenya, USA, Tonga. 
Poule D : Samoa, Argentine, France, Canada.
 Découvrez le calendrier et les résultats du Tournoi de Wellington



VENDREDI 05 FEVRIER 2010


Troisième première journée de tournoi pour les tricolores, et toujours pas de victoire…Et pourtant les 3 matchs étaient à notre portée puisque à la mi-temps de chacun d’entre-deux, nous menions ou étions à égalité…

19-12 en début de seconde période face aux Samoans…et puis 2 erreurs et le match bascule.

5-5 contre l’Argentine, qui est le match des ratés. Huit fois, nous avons eu la possibilité de « tuer le match », mais c’est à ce moment là que nous avons joué à l’envers…

19-7 face au canada, à un essai de la qualification pour le Quart de cup… et une défaite 21-19 au bout du compte.

Le long et dur apprentissage du 7… où l’expérience prime en fin de match. Le maintien de la vigilance en état de fatigue. La lucidité qui fait faire les bons choix. La précision des derniers replacements, du soutien, et dans les phases de contest avec le reste de force qui reste… voilà tout ce qui manque encore au groupe France pour franchir un cap.

Pour autant, ce résultat décevant n’a rien à voir avec l’attitude de l’équipe à George en décembre dernier. Mieux organisés, des ballons à jouer…mais il faut encore grandir, surtout dans la faculté à prendre les ballons sur coup d’envoi (1 sur 8 aujourd’hui), et à bien les utiliser.

Demain, les Bleus rencontrent les USA en quart de bowl. Dans notre poule, Samoa et Canada se qualifient pour la Cup. L’Argentine descend et joue elle aussi la Bowl. On ne peut nourrir que des regrets, car nous avions une occasion de nous qualifier en Cup. Un essai supplémentaire face aux Canadiens (sans en prendre), et l’affaire était pliée… mais aujourd’hui, mentalement les matchs étaient trop longs de 2 minutes !



Vendredi 05 février 2010 au Westpac Stadium (Wellington), Samoa bat France 31-19

SAMOA : 5 essais Levasa (3), Mai, Pesamino, 3 transformations Lui

FRANCE : 3 essais Albaladejo, Ben Letaief, Delmas, 2 transformations Albaladejo


Vendredi 05 février 2010 au Westpac Stadium (Wellington), Argentine bat France 19-5

Argentine : 3 essais Piccaluga, Olivari, Gomez Cora, 2 transformations Todeschini, Gutierrez Taboada

France : 1 essai Malzieu

ARGENTINE : Baud, Bottini, Piccaluga, Olivari, Gomez Cora, Todeschini, Gutierrez Taboada

FRANCE : Malzieu, Ben Letaief , Dall Igna, Besson, Albaladejo, Acebes, Ruel


Vendredi 05 février 2010 au Westpac Stadium (Wellington), Canada bat France 21-19

Canada : 3 essais Hirayama (2), Moonlight, 3 transformations Mack (2), Hirayama

France : 3 essais Delmas (2), Acebes, 2 transformations Albaladejo

CANADA : Witkowski, Trainor, Duke, Mack, Hirayama, Hearn, White

FRANCE : Ben Letaief, Dall Igna, Albaladejo, Acebes, Canivet, Delmas, Durquet 


SAMEDI 06 FEVRIER 2010

Les Bleus abordent leur ¼ de finale de bowl avec conviction. Ils dominent une bonne équipe des USA, en produisant un bon jeu de 7. Victoire 21 à 12, probante, avec de très belles phases de jeu. Un groupe est en train de naître. Ce groupe évolue dans la compétition correspondant à son niveau actuel, mais on sent que le cap peut être franchi dans peu de temps.

En Demi-finale, les Tricolores retrouvent les Niue avec lesquels ils s’étaient entraînés en début de semaine. Des Océaniens biens en place, ayant sorti l’Ecosse en ¼. Un match très engagé, car les Iliens aiment le « chocolat », d’ailleurs, durant les débats, Delmas et Ben Letaief sont touchés aux hanches sur des phases de ruck où leurs adversaires sont venus les percuter. De grosses contusions qui ne leur permettront pas de jouer la finale, 3 heures plus tard. Car les tricolores, malgré l’intensité du combat, arrivent à écarter les ballons et à déplacer la défense, jusqu’à ce qu’elle craque, comme leur avait demandé Thierry Janeczek et Jean-Paul Doutreloux, à l’issue de l’analyse des vidéos des matchs joués par les Niue. Victoire 28 à 12.

En Finale de Bowl, les Bleus retrouvent les Gallois. Défaite 5 à 7, à l’issue d’un match rugueux, avec des Gallois roublards, et un arbitre qui n’a su sanctionner que les fautes tricolores … Bien dommage de s’arrêter si près du but. Cependant, cette seconde journée montre tous les progrès de notre équipe nationale dans le jeu de rugby à 7. L’équipe arrive à enchaîner les séquences et à appliquer ce qui est travaillé à l’entraînement. Plusieurs joueurs se sont illustrés et paraissent franchir un échelon. Le jeu des tricolores se met en place parce que plusieurs joueurs commencent à comprendre l’organisation collective. Ils se situent mieux dans le jeu et gèrent mieux la distance de sécurité face à la défense lorsqu’ils sont en possession du ballon. En défense, le ciblage s’améliore. Il faut continuer dans cette voie. « Le chemin sera encore long et semé d’embûches, mais chacun des joueurs est sur la bonne voie, ce qui met l’équipe sur les rails. On va travailler sur plusieurs détails la semaine prochaine. L’équipe grandit étape après étape » conclut Thierry Janeczek le coach des Bleus.

QUART DE FINALE BOWL : Vendredi 05 février 2010 au Westpac Stadium (Wellington), France bat USA 21-10

USA : 2 essais Suniula, Malifa

France : 3 essais Delmas (2), Ben Letaief, 3 transformations Albaladejo

USA : Hawkins, Barnard, Test, Pulu, Malifa, Edwards, Emerick

FRANCE : Malzieu, Ben Letaief, Dall Igna, Besson, Albaladejo, Acebes, Delmas 


DEMI-FINALE BOWL : Vendredi 05 février 2010 au Westpac Stadium (Wellington), France bat Ile Niue 28-12

Niue : 2 essais Pulu, Head, Helagi, 1 transformation Ricky

France : 4 essais Albaladejo, Dupont, Malzieu, Delmas, 4 transformations Albaladejo

NIUE : Faleuka, Karena, Nemo, Pulu, Pihigia, Makavilitogia, Helagi

FRANCE : Malzieu, Ben Letaief, Dall Igna, Besson, Albaladejo, Acebes, Delmas 


FINALE BOWL : Vendredi 05 février 2010 au Westpac Stadium (Wellington), Pays de Galles bat France 7-5

Pays de Galles : 1 essai Evans, 1 transformation Bramwell

France : 1 essai Besson

PAYS DE GALLES : Williams, Walker, Bramwell, Evans, Shellard, Cuthbert, Groves

FRANCE : Malzieu, Dall Igna, Besson, Albaladejo, Acebes, Durquet, Ruel




Crédit photo : FFR/IPicarel/Gettyimages