Top menu



Vous êtes ici : historique > 2009 > Rugby à 7
  Imprimer cette page





Date de publication : 09 Octobre 2009

Rugby à 7

Le Comité international olympique (CIO) a entériné l'entrée du rugby à 7 parmi les disciplines olympiques pour les JO de 2016 et 2020, lors de la 121ème Session du CIO à Copenhague.
Le rugby a fait quasiment l'unanimité des 90 votants recueillant 81 votes positifs pour 8 votes négatifs. 

Le format de la compétition (poule, durée) n'est pas encore arrêté mais il y aura un tournoi masculin et un tournoi féminin à 12 équipes formées chacune de 12 joueurs (7+5). L'International Rugby Board (IRB) s'est engagé à renoncer à organiser une Coupe du monde l'année des Jeux afin de ne pas faire concurrence à l'événement. 

La Fédération Française de rugby est fière et heureuse de la décision prise, ce jour à Copenhague, par le Comité International Olympique (CIO) d’intégrer le rugby à 7 féminin et masculin, dans le programme des Jeux Olympiques à compter de 2016.

« Nous sommes très heureux d’apprendre le retour du Rugby dans la famille de l’olympisme. » déclare Pierre CAMOU, Président de la FFR.

Avec une participation de 205 Comités Nationaux Olympiques (CNO), cette entrée aux Jeux Olympiques est un formidable tremplin pour le développement de notre discipline sur la scène internationale.

C’est également une reconnaissance et une très belle récompense pour toutes celles et ceux qui, à travers le monde, se sont impliqués pour la promotion du rugby. D’ores et déjà, la Fédération Française de Rugby a décidé de créer en son sein un « département Olympique » spécialement dédié au Rugby à 7. Cette organisation administrative et technique sera chargée de la mise en œuvre de la politique fédérale de développement, de détection et de formation du Rugby à 7 en France avec pour objectifs :

La mise en place d’activités et de compétitions sur l’ensemble du territoire et à tous les niveaux,

La formation, la détection et la sélection des joueuses et joueurs qui porteront au plus haut les couleurs de la FFR et de la France dans les compétitions européennes, mondiales et olympiques.

Thierry JANECZEK (entraîneur de l’équipe de France à 7) : « Le rugby à 7 est un sport universel et l’entrée aux Jeux Olympiques confirme cette universalité que l’on ne trouve pas dans le 15. Cela va nous amener beaucoup plus de visibilité puisque nous allons passer dans une dimension planétaire. C’est une immense reconnaissance d’être invité au milieu des autres grands sports. Cela va permettre aussi de nous développer avec une reconnaissance de la pratique haut niveau. Aujourd’hui, on peut se plaindre de la mise à disposition des joueurs mais l’entrée dans le concert olympique va obliger à trouver un compromis pour cette grande compétition. » 

Frédéric POMAREL (Entraîneur de l’équipe de France féminine à 7) : « C’est un élan terrible pour le rugby, cela va tout changer puisque c’est la compétition majeure dans le monde sportif. Pour les joueuses, cela ouvre de nouvelles perspectives. Cela va nous amener une plus grande représentativité avec des moyens plus forts en termes de développement et de politique de haut niveau. De notre côté, cela va relancer la réflexion autour du rugby à 7. »