Top menu



Vous êtes ici : historique > 2009 > « L’engagement a été total »
  Imprimer cette page





Date de publication : 15 Juin 2009

« L’engagement a été total »

Philippe AGOSTINI, entraîneur de l’équipe de France A, revient sur la première victoire des tricolores lors de la Coupe des Nations et sur la Roumanie, futur adversaire des Bleus.
Quel bilan tirez-vous de ce premier match face à l'Italie ?

Philippe AGOSTINI : Nous avons réalisé un bon premier match par rapport aux intentions que nous avions avec notamment cinq essais à la clé. L’engagement a été total de la part des joueurs. Bien entendu, nous avons relevé des imperfections dues au manque de repères communs. Cela fait une semaine que nous nous entraînons ensemble et il nous faut encore du temps pour trouver une cohésion et des habitudes. C’est un bon début ! 

Quels sont les secteurs positifs ? 

Philippe AGOSTINI : Nous les avons mâchés en mêlée et je regrette que nous ayons été obligés de disputer des mêlées simulées à partir de la 50ème minute. Je suis très content de l’état d’esprit des joueurs qui ont eu la réelle volonté de s’engager dans un jeu de mouvement. 

Avez-vous tirez des premières constatations par rapport aux performances des joueurs ? 

Philippe AGOSTINI : Je pense qu’il est trop tôt pour le dire, nous n’avons disputé que notre premier match. Il faudra attendre la fin de la compétition pour tirer des conclusions individuelles. La première constatation est surtout collective, nous sommes vraiment contents de l’investissement du groupe et de chacun par rapport aux performances de l’équipe. 

Face à la Roumanie, vous avez décidé de faire beaucoup de changements … 

Philippe AGOSTINI : Nous voulons voir tout le monde ! Nous avons eu des contrariétés avec les pépins de Yohann Maestri, Julien Tomas et de Jean-Pierre Perez. C’est contrariant pour la gestion de groupe mais cela ne change en rien notre volonté. Nous faisons débuter face à la Roumanie tous ceux qui n’ont pas débuté face à l’Italie. 

Cela veut-il dire que vous n’avez pas l’obsession du résultat ? 

Philippe AGOSTINI : Nous avons l’obsession du résultat parce que nous sommes venus pour gagner la compétition. Reste que cette tournée a plusieurs objectifs : nous voulons l’emporter mais aussi faire jouer les joueurs choisis pour les confronter au niveau international et impulser le projet de jeu du XV de France auprès d’un réservoir important de joueurs. Je dirais que si nous arrivons à jouer ce jeu de mouvement, le résultat en découlera ! 

Quel est votre avis sur la Roumanie ? 

Philippe AGOSTINI : Même si l’Italie nous a proposés beaucoup de combats, nous savons que les vieux briscards roumains du Top 14 vont nous proposer un défi plus important. Nous les connaissons tous et nous allons avoir face à nous une vraie confrontation, surtout devant.