Top menu



Vous êtes ici : historique > 2009 > « Créer un pallier avec l’équipe de France féminine »
  Imprimer cette page





Date de publication : 30 Octobre 2009

« Créer un pallier avec l’équipe de France féminine »

Mathieu CODRON, coorganisateur du stage Elite des féminines moins de 20 ans, nous explique les objectifs de la création de cette filière de haut niveau.
Quel est le but de ce stage des moins de 20 ans ?

Mathieu CODRON : Nous sommes en train de créer le début de la filière de haut niveau avec les moins de 20 ans. Ce stage nous permet de faire une évaluation des filles pour pouvoir leur donner ensuite un travail spécifique pour qu’elles se forment et s’améliorent sur tous les niveaux de la performance physique, technique ou tactique. En cours de saison, nous formerons une sélection française de moins de 20 ans qui sera amenée à s’étoffer par la suite parce que c’est une catégorie où toutes les nations travaillent. Le but est vraiment de créer un pallier entre les jeunes qui sortent des moins de 18 ans et l’équipe de France féminine. Nous voulons mettre en place le même schéma que ce qui existe chez les garçons.

Comment s’est fait la détection ?

Mathieu CODRON : Nous avons organisé des tournois de secteur l’an dernier ce qui nous a permis de détecter des potentiels. Nous avons affiné nos résultats sur les matches de 1ère et 2ème divisions féminines.

Quelles sont vos premières impressions ?

Mathieu CODRON : Elles ont beaucoup d’envie et de motivation ce qui permet de vraiment bien travailler. Elles ont pris conscience sur ce stage des exigences du haut niveau. Il faut qu’elles travaillent sur du physique pour être efficaces au contact, pour pouvoir courir vite et longtemps. Nous avons pointé les manques et c’est là-dessus que nous allons axer notre programme de travail.

Le physique est-il la principale carence ?

Mathieu CODRON : C’est une des grosses difficultés parce qu’elles ont un manque de tonicité et de réactivité. Ce sera un des premiers points essentiels à travailler entre les deux sessions de travail avec le gainage et travail de posture. Le fait que nous les fassions travailler dès maintenant sera autant de temps de gagner pour la grande équipe de France. Au-delà du travail physique et technique, nous voulons leur donner des habitudes de travail. Pour atteindre le haut niveau, il faut travailler tous les jours.

Quel sera la périodicité des stages ?

Mathieu CODRON : Nous avons à faire à des joueuses de moins de 20 ans qui sont pour la majorité dans le milieu scolaire. Nous allons donc nous retrouver à chaque vacance scolaire et en mars, nous voulons organiser une confrontation avec l’Angleterre des moins de 20 ans. 



LE GROUPE

ARRICASTRE Lise (Lons)
BEHAGUE Aude (Rennes)
BORDINAT Candice (Romagnat)
CADORET Mathilde (Rennes)
CHARBONNIER Camille (Chilly Mazarin)
CLUZEAU Laure (Bayonne)
COSTE Ludivine (Romagnat)
DELANNOY Océane (Caen)
DI MUZIO Gina (Lille)
DI MUZIO Laura (Lille)
DRIGUEZ Emilie (La Valette)
ESCALET Claire (Bobigny)
ESCANDE Elise (Montpellier)
FELL Clarisse (La Valette)
FORLANI Audrey (Saint Orens)
GRAND Laetitia (Tarbes)
GUIGLION Elodie (Perpignan)
JAROSSAY Justine (Montpellier)
KOITA Assa (Vitry)
LE DOUARIN Adeline (Rennes)
LE NAOUR Lisa (Stade bordelais)
LIEVRE Marion (Bobigny)
MARIE Margot (Stade Bordelais)
MARTIN Elodie (Saint Orens)
MAYANS Marjorie (Saint Orens)
PACULL Elodie (Perpignan)
RANOUILLE Océane (Bayonne)
RAYMOND Pauline (Lons)
ROMERO Jody (La Valette)
ROUX Cynthia (Lacaunes)
SABATIER Mélanie (Fonsorbes)
SERRE Bérénice (Fonsorbes)
SKOTNICKI Diane (LMRCV)
SOLOCH Milena (Villeneuve d’Ascq)
VIDAL Virginie (Béziers)

ENCADREMENT

GALONNIER Christian (Manager)
CODRON Mathieu (Entraîneur)
POMAREL Frédéric (Entraîneur)
SAINT MACARY Christophe (Entraîneur)
BRAULT Claudine (Médecin)
GUTIERREZ Denis (Médecin)
LARROZE Emilie (Kinésithérapeute)