Top menu



Vous êtes ici : historique > 2009 > « Ce groupe est très homogène »
  Imprimer cette page





Date de publication : 22 Décembre 2009

« Ce groupe est très homogène »

Philippe AGOSTINI, entraîneur de l’équipe de France des moins de 19 ans, revient sur la large victoire des tricolores face à l’Italie (56-0) et sur l’analyse des potentiels du Pôle France.
Que représente ce match face à l’Italie dans le calendrier de votre saison ?

Philippe AGOSTINI : Nous avons des points forts tout au long de l’année pour vérifier les acquis et les apprentissages au Pôle France et pour préparer les joueurs pour la Coupe du monde des moins de 20 ans. Cette rencontre s’inscrivait dans ce processus. Tout au long de l’année, nous allons varier les oppositions, l’Italie est une opposition moyenne après avoir rencontré le Portugal et la Belgique, des adversaires assez faibles.

Quels étaient les objectifs sur ce match ?

Philippe AGOSTINI : L’objectif de la rencontre était de valider notre travail sur la gestion des matches. Comment l’équipe s’en sort pour gérer les temps forts et les temps faibles d’une rencontre. Au-delà du résultat, nous travaillons sur comment gagner le match. Nous nous étions bien entendus fixer l’objectif de gagner mais avec des objectifs intermédiaires élevés. Nous avons privilégié l’entame de match, nous avons demandé aux joueurs de marquer 15 points dans les 20 premières minutes ou 10 points d’écart. A eux de gérer le contenu avec des essais, des drops ou des pénalités. Nous avions quand même défini des zones prioritaires à attaquer par rapport aux faiblesses de l’adversaire. C’est toujours intéressant de mettre 56 points en match international mais ce qui nous satisfait, c’est que les joueurs ont répondu sur le fond et la forme.

Les objectifs ont-ils été remplis ?

Philippe AGOSTINI : Dans la mesure où nous menons 26-0 après 20 minutes de jeu, oui. Nous avions aussi demandé aux joueurs de ne pas prendre d’essai. Après, nous travaillons sur la discipline et nous avions fixé des moments dans le match où nous ne devions pas prendre de pénalités. Là-dessus, nous n’avons pas respecté l’objectif. Nous avions décidé volontairement de fixer cet objectif en fin de match et nous avons fait des fautes inutiles. Il faut encore travailler la discipline sous la pression.

Est-ce que ce groupe est en avance sur le projet global ?

Philippe AGOSTINI : Ce groupe est très homogène, nous avons une grande profondeur de banc avec de bons joueurs à tous les postes. Il est dans une dynamique de progrès très intéressante. Après quatre mois de travail, les joueurs ont des acquis stables sur la capacité à générer du mouvement efficace. Ce groupe sait comment attaquer les zones faibles des adversaires. Sur le travail de jeu dans la défense, nous arrivons à être organisés pour pouvoir poursuivre nos actions.