Top menu



Vous êtes ici : DTN > Cohésion sociale > Les outils > Quartiers sensibles et zones rurales
  Imprimer cette page


Date de publication : 12 Avril 2012

Quartiers sensibles et zones rurales

La cohésion sociale est une politique mise en œuvre pour que l’égalité des chances à pratiquer une activité soit respectée. La FFR accompagne donc les clubs dans cette démarche pour leur permettre de se développer tout en jouant un rôle social dans leur commune. Le club doit connaître les différentes actions qu’il peut mener et les dispositifs qu’il peut solliciter pour assurer l’encadrement et le suivi du projet.


LES TERRITOIRES : où parle-t-on de cohésion sociale ? 

Les Contrats Urbains de Cohésion Sociale (CUCS) ont pour objectif de fédérer l’ensemble des partenaires de la politique de la ville et leur permettre d’inscrire dans un cadre cohérent leurs interventions au bénéfice de quartiers en situation de décrochage spatial et/ou social.

Les zones urbaines sensibles (ZUS) constituent un sous-ensemble des 2500 quartiers prioritaires objet des CUCS.
Pour savoir si votre club se situe en ZUS :
http://sig.ville.gouv.fr/Atlas/ZUS/

Les zones rurales isolées ou profondes sont concernées. Elles sont éloignées de toute aire urbaine et de tout grand axe de circulation. Elles peuvent être constituées de communautés de communes, et dotées de pôles d’excellence rurale qui mutualisent alors les moyens matériels, humains et financiers pour renforcer les dispositifs de l’aide à la personne, et encourager au développement d’activités économiques, culturelles et sportives. 


LES ACTIONS : comment amener des jeunes à pratiquer en club ? 

Les cycles dans les établissements du secondaire :
1. Contacter le référent Planète Ovale du comité territorial pour connaître son réseau
2. Contacter l’équipe EPS avec un projet cohérent sur ce que l’activité rugby peut apporter aux élèves (constitution d’une AS, d’une section sportive, d’un centre d’entraînement labellisé
3. Avec l’équipe d’EPS, élaborer un projet éducatif et sportif et le présenter au principal ou proviseur de l’établissement

Dans le secondaire, certains dispositifs (comme l’accompagnement éducatif) permettent une rémunération de l’encadrement dans un cadre particulier. 

Accompagnement éducatif : c’est accueillir les élèves après les cours pour leur proposer une aide aux devoirs et aux leçons, un renforcement de la pratique des langues vivantes, des activités culturelles, artistiques ou une pratique sportive. L’intervention est encadrée par un enseignant ou par un éducateur diplômé. Un financement est prévu pour cet éducateur sur la base de deux heures par semaine sur huit semaines, ce contrat est renouvelable une fois. C’est avec le principal qu’il faut échanger sur la possibilité d’ouvrir un accompagnement éducatif avec l’activité rugby, il faut un diplôme d’Etat pour assurer l’encadrement.
Pour en savoir plus : http://www.education.gouv.fr/bo/2008/25/http://www.lacse.fr/dispatch.doMENE0800454C.htm

Les cycles dans les écoles primaires : contacter le conseiller pédagogique départemental puis de circonscription pour savoir si des cycles rugby sont menés dans les écoles environnantes du club. Si tel est le cas, échanger sur ce que le club peut apporter comme aide matérielle et/ou humaine. Sinon présenter un projet (objectifs, fonctionnement…) en mettant en avant les valeurs du rugby pour que les enseignants adhèrent à l’activité. 
=> Consulter le DVD UGSEL/FFR dans votre comité.

Les cycles dans les centres de loisir ou maison de quartier : contacter le directeur avec un projet où l’interactivité entre le club et la structure est réelle pour que les actions soient pérennes. Il est possible également de s’intégrer à un projet existant (fête du sport dans les quartiers, etc…) 

Ateliers santé Ville (ASV) : une démarche locale pour la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé. C’est l’Agence nationale pour la cohésion sociale et à l’égalité des chances (ACSE) qui prend la gestion de l’opérationnalité des ateliers Santé Ville.
Pour en savoir plus :
http://www.lacse.fr/dispatch.do 

Ville, Vie, Vacances (VVV) : les opérations VVV permettent à des pré-adolescents et adolescents en difficulté de bénéficier de loisirs et d’une prise en charge éducative durant les vacances scolaires (ex : organisation de stage rugby-vacances…). Chaque année, le programme adopté par le conseil d’administration de l’ACSE précise les objectifs propres à ce dispositif. 
Pour en savoir plus :
http://www.lacse.fr/dispatch.do?sid=site/prevention_de_la_delinquance/actions 

Exemples : Lien vers les actions présentées lors des séminaires Brest Université Club…

Pour rédiger le projet à présenter aux différentes structures, le guide méthodologie édité par la FFR est un outil d’accompagnement qui peut s’avérer très utile. 


L’ENCADREMENT : quelles possibilités pour les clubs ?

Les diplômes d’Etat sont, dans la majorité des cas, indispensables pour encadrer des séances en autonomie contre rémunération. La professionnalisation d’un éducateur est une possibilité pour assurer le développement du club.

Plan sport emploi (PSE), mis en place en 1996, il a pour objet de favoriser la structuration de l’emploi dans les associations sportives en abaissant le coût des emplois avec une aide financière dégressive sur 4 ans après signature d’une convention.

Parcours Animation sport (PAS) : est un dispositif qui vise l’insertion professionnelle des jeunes des quartiers qui nourrissent une passion pour le sport et l’animation sportive. Il répond à un triple besoin d’encadrement des pratiques, d’emploi et de qualification des jeunes âgés de 16 à 30 ans. Le parcours comprend une formation préparant à un brevet professionnel (BP), à un brevet d’Etat ou à un brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien (BAPAAT). 
Pour en savoir plus :
=> http://www.sports.gouv.fr
=> Coordonnateur régional sport et cohésion sociale dans les DRDJSCS
=> Pôle ressource national « sport, éducation, Mixité, citoyenneté » http://www.semc.fr

L’école de la deuxième chance a été crée pour aider à l’intégration professionnelle et sociale durable des jeunes sortis du système éducatif sans qualification et sans emploi. Elle offre une formation en alternance de 9 mois à 1 an pour des jeunes de 18 à 25 ans afin de maîtriser les savoirs de base et se familiariser avec le monde du travail.
Pour en savoir plus :
http://www.fondatione2c.org

Ateliers et chantiers d’insertion (ACI) sont des structures d’insertion par l’activité économique. Ils ont pour objectif de recruter, accompagner et former des personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles en vue de faciliter leur retour à l’emploi.
Pour en savoir plus :
http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/Les_Ateliers_et_Chantiers_d_Insertion.pdf

• BAFA rugby citoyen : Ce dispositif est en place dans plusieurs comités territoriaux ou départementaux (Côte d’Azur, Morbihan, Normandie, Gironde, etc…). Il s’adresse aux jeunes de plus de 17 ans, filles et garçons, issu(e)s des quartiers sensibles. L’objectif est triple : offrir un parcours professionnalisant dans l’animation et l’encadrement à un jeune ; le fidéliser dans l’encadrement d’une école de rugby ; et échanger des compétences entre l’organisme de formation (Ligue de l’enseignement USCV, etc…) et les intervenants cadres techniques FFR à l’intérieur des modules de formation (notamment module de perfectionnement) 


LE FINANCEMENT : quelles ressources pour les clubs ? 

Centre National pour le Développement du Sport (CNDS) : établissement public national, placé sous la tutelle du ministère des sports, dont la gouvernance associe l’Etat, le mouvement sportif et les représentants des collectivités territoriales, contribue au développement du sport en France et à l’aménagement du territoire dans le domaine sportif. En 2012, le CNDS doit viser à la correction des inégalités d’accès à la pratique sportive pour les personnes en situation de handicaps, des jeunes filles et femmes, des adolescents, des habitants des quartiers en difficulté et des populations des zones rurales.
Pour en savoir plus :
http://www.cnds.info/

Pour le BAFA rugby citoyen 
=> Les collectivités territoriales suivant les régions et départements financent des projets professionnalisant pour les jeunes. Ces subventions peuvent être individuelles (le stagiaire BAFA) ou collective (le comité ou le club porteur du projet) 
=> Les CAF en fonction des revenus parentaux financent une partie de ces formations 
=> Le stagiaire s’autofinance une partie de sa formation (module 2 : stage pratique rémunéré) 
=> l’Association peut également financer une partie de la formation 
=> En échange d’une intervention de cadres techniques sur un nombre de demi- journées (à définir), le coût du stage peut être revu à la baisse. 


LES PERSONNES RESSOURCES : qui contacter ? 

La FFR : Les référents territoriaux cohésion sociale de votre comité : un élu et un technicien.
Le ministère des sports : Le responsable Cohésion sociale de la DRJSCS / Le délégué territorial adjoint au CNDS.
Le ministère du travail : Le délégué territorial de l’Acsé / Le délégué du préfet (300 interlocuteurs des acteurs locaux)



LEXIQUE DES ABREVIATIONS : par ordre alphabétique
• ACSE : Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des chances
• ASV : Ateliers Santé Ville
• CNDS : Centre National pour le Développement du Sport
• CNOSF : Comité National Olympique du Sport Français
• CUCS : Contrat Urbain de Cohésion Sociale
• DRJSCS : Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale
• PAS : Parcours Animation Sport
• PSE : Plan Sport Emploi
• SGCIV : Secrétariat Général du Comité Interministériel des Villes
• VVV : Ville, Vie, Vacances
• ZUS : Zone Urbaine Sensible