Top menu



Vous êtes ici : Documentation > Publications officielles > Procès Verbaux > Procès verbaux CD > Comité Directeur 29/06/12
  Imprimer cette page


Date de publication : 07 Janvier 2013

Comité Directeur 29/06/12

VENDREDI 29 JUIN 2012 A LA BAULE

 Télécharger le fichier pdf

Validé en Comité Directeur le 9 novembre 2012
Membres Présents : Pierre CAMOU, Alain DOUCET, René HOURQUET, Jean-Claude BAQUE, Patrick BATTUT, Jean-Louis BOUJON, Daniel FALQUE, Bernard GODET, Jacques LAURANS, Jacques TROGER, Guy MOLVEAU, Christian BAGATE, Serge BLANCO, Patrice DOCTRINAL, Claude DOURTHE, Antoine MARIN, Michel PALMIE, Jo MASO, Didier MENE, Patrick BUISSON, Jean-François CONTANT, Armon COUPOU,Christian DULLIN, Georges DUZAN, Roger FITE, Jean-Claude GOSSELIN, Richard GRADEL, , Nathalie JANVIER, Jean LACAMPAGNE, Jean-Pierre LUX, Henri MONDINO, Thierry PEREZ, Serge RABALLO et Bernard REBEYROL.
Membres excusés :Jean DUNYACH, Serge GROS, Danièle IRAZU, Fabien PELOUS, Pierre-Yves REVOL et Estelle SARTINI.
Membres présents non votant : Jean-Louis BARTHES etOlivier KERAUDREN.
Membres excusés non votant : Jean-Claude SKRELA, Christian MAUGARD et Alain BERTHE
Assistent à la réunion : Pierre BALIRAC, Jean-Paul CANAUD, Jean-Luc DUBOIS, Claude JEANNOT, Jean-Marc PATOUILLARD, Henri SAVARY, Richard BURGER, Olivier PECQUEUX, Etuato MULIKIHA’AMEA, Grégory GERMA, Franck PIAULT, Sébastien RIERE, Jean-Louis LUNEAU, Marcel MARTIN, Gérald MARTINEZ, Gérard BERTIN, Marc GOSSE, Francis SENEGAS, Pierre ANCELY, Emmanuel ESCHALIER, Paul DE KEERLE, Lionel LAFFITTE, Gurvan KERVADEC, Nicolas PONCY, Nicolas HOURQUET, Patrick AMAICHAUD, Jean-Romain SINTES, Robert BROUSSARD, Nicolas JOURDAN, Walter SALAMAND et David DONNELLY.

La réunion est ouverte à 09h45 sous la présidence de M. Pierre CAMOU.

1. Communication du Président
1.1. Ouverture de la réunion
• Le Président remercie les membres du Comité Directeur pour leur présence.
• Il rappelle l’importance de cette réunion pour l’avenir du rugby français. 

2. Projet Stade FFR
2.1. Choix du site
• Après avoir fait un historique complet des travaux du Groupe de Travail Stade FFR, Serge BLANCO présente dans le détail les candidatures des deux sites encore en course :
o Thiais Orly Rugby :
 Le site est porté par quatre villes : Thiais, Orly, Rungis et Chevilly-Larue, ainsi que par le Conseil Général du Val-de-Marne. Le site est situé exactement sur une frontière entre la ville de Thiais et la ville d'Orly d'où le nom de cette candidature.
o Evry-Centre Essonne / Ris-Orangis :
 Le site de l'hippodrome de Ris-Orangis est porté par la Communauté d'agglomération d'Évry Centre Essonne qui regroupe les communes autour d'Évry, la ville de Ris-Orangis qui accueillerait administrativement le stade, puisque la zone de l'hippodrome est située sur sa commune, et le Conseil Général de l'Essonne.
• Après discussion, le Comité Directeur se prononce à l’unanimité en faveur de la candidature portée par la ville de Ris-Orangis, l’agglomération d’Evry Centre Essonne et le Conseil Général de l’Essonne, sur l’ancien hippodrome de Ris-Orangis et ses environs immédiats.
• Situé au carrefour d’espaces naturels et de différents centres urbains, ce site s’inscrit pleinement dans le projet d’avenir de la FFR en permettant la création, en parfaite intelligence avec le territoire qui l’accueille, d’un équipement ultra moderne qui favorisera le développement du rugby en France mais aussi d’un lieu de vie et de loisirs.
• Implanté sur un espace foncier vaste et sans contrainte, le site de Ris-Orangis permet la possibilité de rêver le développement d’un véritable lieu de vie et de loisirs, tout en offrant de solides garanties de fiabilité et de stabilité pour la FFR, qui sera propriétaire du stade et du terrain.
• Le site a également été retenu pour sa position stratégique, parfaite pour accueillir le «jardin» du rugby français. Il bénéficie d’une remarquable desserte grâce à son positionnement à proximité des centres urbains de Ris-Orangis et d’Evry et au cœur d’un bassin de vie de 540.000 habitants. Il jouit aussi des avantages de la forêt de Saint-Eutrope, magnifique espace naturel préservé.
• En conclusion, Pierre CAMOU rajoute que le choix du site d’Evry-Centre Essonne / Ris-Orangis représente une étape importante dans le projet de construction d’un Grand Stade, qui appartiendra à la FFR et qui s’inscrit dans une vision à long terme de la Fédération. Il répond à de véritables besoins qui ont été identifiés depuis plusieurs années. Aujourd’hui, la FFR doit être indépendante pour pouvoir organiser les grands matchs de ses équipes nationales en France, afin d’accompagner, sportivement et économiquement, le formidable engouement qui existe autour de notre sport. Le rugby français doit donc se doter de « son jardin » au même titre que les autres grandes nations du rugby mondial.

L’ordre du jour étant épuisé, le Président Pierre CAMOU lève la séance à 11h10.