2016 - Pau

Publié le 01/07/2016

Télécharger l'Info Congrès au format PDF

Au nom de tous les participants, je souhaite d’abord vivement remercier le président du Comité Béarn, Serge Raballo et toutes ses équipes, d’accueillir le congrès 2016 de notre Fédération. Avec 45 clubs regroupant 6 503 pratiquants et 2001 dirigeants, ce territoire est un bel exemple de la santé du rugby français.

Au plan sportif, cette année est celle du grand retour du rugby aux Jeux Olympiques, qui se dérouleront cet été au Brésil. Six ans seulement après le lancement du Projet Olympique de la FFR, initié en 2010, notre action est récompensée par la qualification des deux équipes de France de Rugby à 7, la masculine et la féminine. Mais, au-delà même du rendez-vous de Rio, l’année 2016 est aussi un grand cru pour le rayonnement du 7 dans notre pays, puisque la France a obtenu d’accueillir les étapes des circuits mondiaux, à Clermont-Ferrand pour les femmes et à Paris pour les hommes. Les succès populaires de ces rendez-vous internationaux ont dépassé les plus grandes espérances et nous permettent d’être ambitieux pour les prochaines saisons.

Cette année encore, nous nous sommes mis en ordre de marche pour pouvoir appliquer dès la prochaine saison les modifications visant à améliorer la compétitivité de la principale « locomotive » du rugby, le XV de France. On s’en souvient, après la déconvenue de la sévère défaite des Bleus face aux Blacks en quart de finale du Mondial 2015, la FFR et la LNR ont réaffirmé cette place centrale du XV de France dans le rugby français. A cette fin, a été constituée une cellule technique commune chargée de proposer des mesures concrètes à mettre en oeuvre pour atteindre cet objectif. Après sept réunions plénières et une cinquantaine d’auditions d’acteurs du rugby et d’autres sports, la cellule technique a remis un rapport dont les propositions relatives à la gestion des joueurs internationaux seront soumises aux assemblées générales de la FFR et de la LNR. Nous aurons alors l’occasion d’en débattre lors des assises de Pau. 

Grand cru 2016 aussi pour le Centre National du Rugby : la FFR est très heureuse que sa « maison » de Marcoussis ait été retenue par le Portugal comme camp de base pour l’Euro de football. Cela permettra à la communauté du rugby de prendre part à la grande fête du ballon rond, mais surtout cela constitue une magnifique reconnaissance de l’exceptionnelle qualité de cet équipement construit et développé par la FFR. Cette reconnaissance de la capacité de notre fédération à concevoir, financer et construire une telle infrastructure vient aussi crédibiliser et conforter le Grand stade de rugby, dont le dossier continue de progresser et que les Français plébiscitent puisque plus des trois quarts des personnes interrogées par l’Institut Viavoice estiment que sa construction serait une bonne chose (sondage disponible sur grandstaderugby.fr).

Ce stade de 82.000 places sera d’ailleurs un atout pour notre candidature en vue de l’organisation de la Coupe du Monde de Rugby 2023. La FFR a en effet été sélectionnée pour participer à la seconde phase du processus, aux côtés de l’Irlande, l’Italie et l’Afrique du Sud. Un premier dossier doit être remis à World Rugby le 1er septembre 2016. La dernière phase, celle de la candidature, sera marquée par la remise du dossier définitif le 1er juin 2017 et par une annonce de la fédération retenue en novembre 2017.

C’est donc une Fédération ambitieuse et dotée d’une vision à long terme, qui se réunit à Pau pour son Congrès annuel. Je vous souhaite donc à tous des débats et des ateliers fructueux, ainsi qu’une bonne  Assemblée Générale et d’excellentes vacances.

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France