2014 - Lyon

Publié le 19/06/2014

On ne pouvait mieux choisir que Lyon pour accueillir le congrès 2014 de la Fédération Française de Rugby. Présidé par Gérard Buathier, fort de ses 22 000 licenciés et 88 clubs dont quatre professionnels, le comité du Lyonnais est un bastion historique du rugby français. Lyon fut jadis la capitale des Gaules, or la combativité est à la fois une vertu reconnue de nos lointains aïeux et une valeur essentielle de notre sport. Enfin, c’est ici que se rejoignent le Rhône et la Saône : une ville de confluence est un beau symbole de l’action menée depuis un an par la FFR.

Confluence avec la Ligue Nationale de Rugby (LNR), grâce à la signature de la nouvelle convention unissant nos deux organisations de 2013 à 2017. Parmi les nouveautés majeures destinées à optimiser la compétitivité de l’équipe de France figurent la constitution d’un « Groupe XV de France » de 30 joueurs, défini par la FFR, dont le nombre de matches joués par saison est limité, ainsi que l’optimisation de la mise à disposition des internationaux pour les différentes échéances internationales (Tournoi des 6 Nations mais aussi Coupe du Monde 2015).

Confluence avec le consortium Stade de France, le nouvel accord permettant, dans l’attente du grand stade de la FFR, de pouvoir utiliser l’enceinte dionysienne jusqu’en 2017 pour au moins 20 matches du XV de France, tout en préservant les intérêts économiques du rugby français.

Confluence avec tous les acteurs impliqués dans le projet de grand stade de la FFR. Le travail s’est cette année poursuivi à belle allure, avec notamment le débat public qui s’est tenu pendant plusieurs mois à l’échelle nationale et la poursuite du montage du plan de financement.

Confluence avec les acteurs du rugby européen, fédérations et ligues, qui ont réussi à se mettre d’accord pour assurer la continuité et le développement des compétitions européennes sous la responsabilité d’une structure nouvelle, l’European Professional Club Rugby (EPCR).

Le grand fleuve du rugby français se trouve placé sous les meilleurs auspices afin de poursuivre son cours. Grâce au travail du Bureau Fédéral sur le projet « Ambitions 2020 », la FFR entend se doter d’une vision sur le long terme qui donne à son action une ligne directrice. Le fruit de ce travail, qui fait l’objet d’un atelier lors du Congrès, définit l’objectif suivant : « construire notre liberté dans le respect de nos valeurs ». Le cap est donc fixé et les chantiers ne manquent pas : 

  • Réussir, d’abord, la préparation du XV de France à la Coupe du monde 2015. Les ambitions sont grandes pour les Bleus et leurs supporteurs. On peut se réjouir que ces ambitions soient favorisées par la nouvelle convention qui unit la FFR et la LNR et dont le XV de France va bénéficier.
  • Poursuivre le développement du projet olympique, notamment les équipes de France de rugby à 7 masculine et féminine, car le processus de qualification pour les JO 2016 à Rio commence dès la saison prochaine. Nous devons également continuer à renforcer la cohérence et la visibilité des compétitions de rugby à 7 en France, avec par exemple le nouveau Championnat de France.
  • Organiser, en août prochain, la Coupe du monde féminine de Rugby, qui sera l’occasion de promouvoir la pratique féminine de notre sport et de voir nos Bleues, titulaires du Grand Chelem 2014, briller au plus haut niveau mondial.
  • Enfin, bien sûr, poursuivre l’aventure du Grand stade FFR, le choix du constructeur devrait intervenir cette année à l’issue du dialogue compétitif. Nous avons donc beaucoup à faire et beaucoup à nous dire lors de ce rendez-vous annuel.

Alors, bon Congrès à toutes et à tous.

Pierre CAMOU (Président de la FFR)

Téléchargez l'Info Congrès 2014 au format pdf

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France