58 LE LIVRE BLANC DU RUGBY FRANÇAIS

La compétitivité des Equipes de France

 Comment aider les Equipes de France à gagner des titres, et notamment les titres mondial (XV) et olympique (7) ? Pour ce faire doit-on articuler la structuration des compétitions (en particulier celle de l’Elite) autour de cet objectif ?

 Pour faciliter la réalisation du double projet des joueuses de l’Equipe de France et leur disponibilité pour la pratique de haut-niveau, doit on revaloriser les indemnités et les primes aux résultats ? Doit-on favoriser les contrats emplois aménagés notamment auprès des partenaires ? Quel doit être le contenu pour la Charte de la joueuse internationale ?

Le développement de la pratique

 La création de sections féminines au sein de clubs déjà existants (en particulier professionnels) est-elle un gage de développement, de pérennité, de promotion afin de profiter de synergies en termes de structures, de compétences et d’outils de com- munication ? Est-ce une stratégie préférable à la création de clubs exclusivement féminins ?

 L’arrivée du 7 aux Jeux Olympiques est une opportunité formidable pour le Rugby Féminin (tant au niveau du développement de la pratique que de la future exposition médiatique). Comment se donner les moyens d’exploiter cette opportunité ? Comment donner sa véritable place au 7 dans les compétitions domestiques françaises ?

 Quelle politique de communication et de marke- ting (et avec quels moyens) doit être mise en œuvre pour attirer de nouveaux publics et faire des Equipes de France à XV et à 7 de véritables vitrines de la pratique ?

 Comment faire en sorte d’anticiper par une poli- tique de communication et de développement renforcée l’afflux à venir de licenciées féminines (prévisions de croissance établissant le nombre de licenciées féminines à 16 000 à l’horizon 2016) ?

 Comment mieux intégrer la composante féminine dans les chantiers essentiels de la Fédération, dans les commissions FFR et les commissions décentrali- sées afin de mieux prendre en compte la réelle progression de la pratique féminine de ces dernières années ?

La filière de Formation

 La création d’un Pôle France est elle une oppor- tunité pour les féminines ? Est-ce compatible avec le statut amateur actuel des joueuses ?

 La pyramide actuelle des compétitions répond- elle aux exigences de la formation des joueuses et à leur sécurité ?

 Comment participer au renforcement de la filière de haut-niveau dans les universités qui constituent un vivier de recrutement important de nouvelles joueuses et un lieu particulièrement adapté aux contraintes de double formation ?

 L’accroissement de l’expérience des cadres féminins ne passe-t-il pas par un renforcement des échanges (stages notamment) avec les staffs des Equipes de France masculines ? De la même manière, la féminisation systématique des staffs des Equipes de France féminines est-elle bénéfique ? Comment mieux prendre en compte, sur les parcours de formation des cadres, les spécificités de la pratique féminine ?

L’organisation générale des compétitions

 Le nombre important de niveaux de compétition et le maillage des clubs à l’échelle nationale sont générateurs de déplacements longs et onéreux. Comment faire en sorte que l’organisation des com- pétitions respecte à la fois des impératifs de mérite sportif et de performance (resserrement de l’élite), tout en limitant les contraintes matérielles et humaines, donc financières pour les clubs ?

 Les calendriers du TOP 10 et de l’Elite 2 proposent un trop grand nombre de périodes sans compéti- tion. Les joueuses non internationales apparaissent sous sollicitées, à l’inverse des joueuses internatio- nales dont les plages de récupération sont presque inexistantes. Comment faire en sorte d’offrir des pé- riodes d’activité cohérentes aux clubs et équilibrer l’utilisation de l’ensemble des joueuses ?

 Comment trouver dans l’organisation générale des compétitions, des dates réservées pour le 7, discipline olympique ?

 Quelle stratégie définir pour les équipes 2 (obliga- tion faite aux clubs d’Elite 1 et 2) ?

Les enjeux et les problématiques

Livre Blanc - p1 à 60_Livre Blanc - p1 à 60 14/06/12 18:54 Page58