26 LE LIVRE BLANC DU RUGBY FRANÇAIS

Amélioration de la saisonnalité et de l’organisation générale des compétitions fédérales  Une meilleure répartition et un meilleur agence- ment des compétitions sur la totalité de l’année pourraient constituer un axe de progrès afin de fa- ciliter le développement des clubs et de mieux ré- pondre à leurs attentes. Pour ce faire, il convient no- tamment de considérer les enjeux suivants : - comment jouer aux périodes les plus propices à la pratique tout en respectant les contraintes du ca- lendrier civil ? - comment mieux gérer la planification et les pé- riodes consacrées aux phases finales afin que les clubs accédant au niveau supérieur aient le temps de se préparer mais aussi que les clubs non qualifiés ne soient pas inactifs sur une trop longue période ? - les nombreux reports de matches nuisent au bon déroulement des compétitions. Ils portent atteinte à la fluidité et à la lisibilité des épreuves. Comment lutter contre cette situation ?

Les accessions – relégations  L’accession en division supérieure doit-elle être attribuée à la fin de la phase régulière pour valoriser la continuité des résultats et les clubs les mieux struc- turés ou à l’issue de phases finales qui font partie in- tégrante de la culture du Rugby ? Pour aller plus loin, l’accession doit-elle être le seul résultat de l’équipe première ou être conditionnée par les ré- sultats globaux du club ?  Les difficultés rencontrées par certains clubs mal- gré leurs efforts pour développer leurs ressources et leur organisation lors des accessions doivent-elles conduire la fédération à réfléchir à l’instauration de critères économiques et structurels complémen- taires ?  L’instauration de tels critères est-elle compatible avec la notion de mérite sportif ou est-elle une solu- tion pour éviter l’échec de clubs ayant connu une ascension sportive trop rapide ?  La modification du système d’accession – reléga- tion peut elle permettre de faire émerger des clubs sur l’ensemble du territoire à moyen et long terme ?

L’Elite Fédérale  Les nombreuses difficultés des clubs de Fédérale 1 promus à se maintenir en Pro D2 témoignent de la nécessité d’engager une réflexion sur l’émergence d’une élite fédérale permettant d’assurer une meil- leure transition vers le secteur professionnel.  Par ailleurs, la composition des poules mi-géogra- phique mi-sportive correspond-elle à une parfaite équité sportive ? En outre, ce système n’entretient-il pas le statu quo dans la proportion de clubs issus

des différentes régions (avec notamment une sous représentation des clubs du Nord) ?

L’harmonisation des règles entre les différentes divisions fédérales  Certains considèrent que le resserrement du nom- bre de clubs dans les divisions fédérales peut contri- buer à augmenter le niveau de jeu. Cela pourrait justifier que soit étudiée la question de l’harmonisa- tion des règles du jeu sur l’ensemble des divisions fédérales. Comment concilier ce souhait avec l’en- jeu essentiel de la sécurité du joueur ?

Les compétitions de jeunes  Comment faire en sorte que les compétitions de jeunes remplissent leurs fonctions de détection et de formation sans vider les clubs formateurs de leurs meilleurs talents ? En outre, le resserrement du nom- bre de clubs dans les compétitions élites de jeunes (Reichel – Crabos – Alamercery), s’il peut favoriser la formation de l’élite, ne décourage t-il pas les efforts de formation des clubs de niveau moindre qui se trouvent dans l’impossibilité réglementaire d’y participer ?  Les catégories d’âge de la FFR ne correspondent pas à celles des compétitions internationales. Leur harmonisation peut-elle être un facteur pour opti- miser la formation française ?  Le nombre de compétitions fédérales dans chaque catégorie (U19 et U17) est-il trop important ?  Les rassemblements de clubs favorisent-ils l’élitisme ou sont-ils un frein au développement global des clubs ?  Les compétitions par secteurs sont-elles perti- nentes ?  Faut-il intégrer et structurer une compétition officielle U15 ?

Les championnats territoriaux  La phase nationale présente des différences im- portantes de niveau entre les participants en raison de grandes disparités dans l’organisation et le format des compétitions territoriales. La Fédération doit-elle réguler davantage ces aspects ?

Le rôle de la DNACG  Compte tenu des conséquences désastreuses de la disparition d’un club, comment permettre à la DNACG d’assurer au mieux sa mission d’assistance à la structuration des clubs ?  Comment anticiper les décisions de la DNACG et des procédures qui en découlent afin de faciliter une meilleure préparation des saisons (composition des poules) ?

Les enjeux et les problématiques

Livre Blanc - p1 à 60_Livre Blanc - p1 à 60 14/06/12 18:53 Page26