La FFR se constitue partie civile

Publié le 16/01/14

La FFR a appris par voie de presse qu'une information judiciaire était actuellement en cours concernant des opérations de blanchiment d'argent, qui auraient, parmi d'autres filières, utilisé l'achat et la revente de billets de matches de rugby. Afin de préserver et de défendre les intérêts de la FFR et du rugby français, le Bureau Fédéral, réuni ce jeudi 16 janvier, a donné mandat au président Pierre Camou, pour se constituer partie civile dans le cadre de cette affaire.

En tant qu'organisateur de manifestations sportives, la FFR lutte contre les personnes et les sociétés qui revendent illicitement des places de match. Depuis le 1er janvier 2007, la FFR a notamment engagé 35 procédures judiciaires dans ce cadre.

C'est à l'occasion de l'une d'elles, que par jugement du Tribunal de Grande Instance de Paris du 11 mars 2010, la FFR a obtenu la condamnation de la société Passion Sport et de son dirigeant M. Ahmed Arbib. Ceux-ci ont poursuivi leurs agissements sous couvert d'autres sociétés et dénominations commerciales, dont Passion Events, amenant la FFR à engager deux nouvelles procédures en 2011 et en 2013, qui sont toujours en cours. 
 

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France