Grand stade de rugby : le projet continue !

Publié le 01/07/14

Grand stade de rugby de la FFR à Ris-Orangis : après le débat public, le projet continue !

Du 7 novembre 2013 au 21 février 2014, s'est tenu le débat public sur le projet de Grand stade de la Fédération Française de Rugby (FFR) à Ris-Orangis. Cette grande concertation, organisée sous l'égide de la Commission nationale du débat public (CNDP), autorité administrative indépendante, était motivée par trois constats : le caractère d'intérêt national et international du projet de stade, ses forts enjeux socio-économiques pour le territoire d'accueil, ainsi que son impact sur l'environnement.

Sept réunions publiques se sont tenues en quatre mois, majoritairement dans l'Essonne mais aussi à Saint-Denis et à Toulouse, accueillant plus de 2 000 participants. Le site internet, les retransmissions en ligne des débats et les « débats mobiles » ont permis de toucher 6 000 personnes supplémentaires. Au total, 25 cahiers d'acteurs ont été publiés et 200 questions posées, amenant chacune une réponse. Toutes ces contributions, ainsi que le compte-rendu officiel du débat, sont toujours consultables sur le site grandstaderugby.debatpublic.fr.

La FFR et les collectivités partenaires avaient trois mois pour indiquer les suites qu'elles entendaient donner à leur projet au regard des conclusions et des recommandations de la CNDP. C'est désormais chose faite, puisqu'une délibération a été votée dans les mêmes termes par tous les partenaires de la maîtrise d'ouvrage : comité directeur de la FFR, conseils municipaux des villes de Bondoufle et de Ris-Orangis, assemblée départementale du conseil général de l'Essonne, conseil de communauté de l'agglomération Évry Centre Essonne. Ces deux dernières collectivités se sont prononcées le lundi 30 juin 2014.

Par ce vote, le groupement FFR/collectivités a décidé de poursuivre le projet d'implantation du stade de la FFR sur le site de l'ancien hippodrome de Ris-Orangis, en demandant à ce qu'il soit déclaré d'intérêt général. Conformément aux recommandations du débat public, une deuxième phase de concertation est engagée, sous l'égide d'un comité consultatif, chapeauté par une personnalité reconnue pour son indépendance.

Les partenaires ont par ailleurs pris acte que les débats ont permis une information complète du public sur quatre point essentiels :

  • • la volonté de la FFR d'implanter son stade multifonctionnel en Île-de-France et de maîtriser son outil de production pour garantir son indépendance financière ;
  • • les opportunités en termes d'emploi et d'attractivité au sein de la métropole ;
  • • l'ambition territoriale et la forte demande de la population afin que ce projet puisse accélérer le développement des transports en commun ;
  • • l'exigence de qualité sur l'usage collectif de l'équipement, l'innovation et l'originalité du modèle d'aménagement et la haute exigence environnementale autour du projet.

Les prochaines échéances se tiendront désormais au dernier trimestre 2014, avec la désignation des lauréats de deux dialogues compétitifs en cours : d'une part le choix par la FFR du constructeur de son futur stade ; d'autre part celui par les collectivités de l'équipe de maîtrise urbaine pour le projet global d'aménagement sur les 120 hectares autour du stade. Sur ce dernier point, les projets finaux ont été rendus par les trois candidats : Les cabinets français François Leclerc et AUC-Djamel Klouche et les Hollandais de KCAP.

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France