XV de France : Stage de préparation

Publié le 18/01/17

L’encadrement tricolore a communiqué la liste des 32 joueurs retenus pour le stage préparatoire au Tournoi des 6 Nations.

Entre la tournée de novembre et le tournoi des 6 Nations, l’encadrement tricolore s’est appuyé sur sa ligne de conduite, à savoir conserver un noyau dur de joueurs capables de retrouver très rapidement les repères du XV de France. Autour des cadres traditionnels de l’équipe, Fabien Sanconnié et Mohamed Boughanmi, tous les deux passés par le Pôle France, retrouveront le Centre National de Rugby à l’occasion de la préparation du match contre l’Angleterre. Les deux bleus seront accompagnés de plusieurs revenants dont Yann David dont la dernière sélection remonte à 2009 face à la Nouvelle Zélande.

Un stage préparatoire au Crunch, pour des Français qui joueront face à l’équipe en forme -peut-être la meilleure- du moment, l’Angleterre, qui accueillera les Bleus dans son jardin de Twickenham, le 4 février prochain, lors de la première jour­née du Tournoi des 6 Nations.

Sous la baguette d’Eddie Jones, les Anglais restent sur une série de quatorze matchs consécutifs sans défaite qui leur a permis de réussir le grand chelem lors du Tournoi 2016 et de rester invaincu lors de la tournée de juin en Australie. Une constance dans les résultats qui est l’une des priorités du staff des Bleus.

« Des axes de travail forts ont été identifiés, affirme Bru. Les joueurs doivent continuer à travailler dur, et ils le savent, pour rivaliser avec les meilleurs. On doit être capable de rester précis même lorsqu’on joue à haute intensité. Quand on est poussé par l’adversaire à 40% de temps de jeu effectif, on commet des erreurs, c’est inéluctable. Il faut qu’on soit capable de conserver notre lucidité lorsque le cœur tape fort ». On peut faire confiance aux Anglais pour mener à bien cette entreprise de démolition. Twickenham se transforme vite en enfer pour toute équipe qui se met dans le rouge.

Bru et Dubois ne dévoileront rien des séances qu’ils ont concoctées pour leur groupe, avant le voyage à Londres. Mais ils savent quels secteurs améliorer pour rivaliser. La réception sur le jeu aérien est un chantier que Jeff Dubois, en charge des trois quarts, n’est pas près de fermer… L’erreur de Noa Nakaitaci sur le premier essai all black a coûté cher. « Le travail sur le jeu aérien, on va le faire à Marcoussis, ne vous en faites pas. Surtout que les Anglais ont montré, lors des tests de novembre, qu’ils jouaient énormément au pied. Ils vont chercher à nous mettre la pression. Nous, on doit jouer davantage au pied dans l’alternance, utiliser cette arme offensivement. Mais il est un deuxième axe, qu’on ne voit pas forcément, où il nous faut aussi progresser, c’est le jeu sans ballon, même si la circulation de nos joueurs est meilleure sur le terrain. On a trouvé de nouveaux espaces, même face à des défenses hermétiques. La cohésion entre les attaquants s’améliore. Le fait que nos centres jouent ensemble en club (Lamerat-Fofana à Clermont) donne de la cohésion. Gaël (Fickou) est lui aussi dans le coup. Ça offre des choix ».

Yannick Bru, lui, mettra l’accent sur le jeu au contact, les libérations rapides, les ballons portés. « On veut continuer à jouer debout, dit-il. Progresser sur les appuis, la gestuelle, la coordination. Notre organisation en touche a changé, avec l’avènement de nouveaux leaders. J’ai vu des choses po­sitives face aux Néo-Zélandais, le meilleur alignement au monde. Il faut insister là-dessus ».

Avec l’appui de Jean- Marc Béderède, arrivé du Pôle France pour assurer les ateliers spécifiques de technique individuelle, Yannick Bru insistera sur les attitudes dans les rucks, clé de ce combat au sol dont les Australiens ont fait une spécialité. « On doit avoir une précision chirurgicale », insiste-t-il. Il en faudra dans un Tournoi de tous les dangers, avec deux déplacements en Angleterre et en Irlande, favoris pour le titre. « Mais c’est un beau challenge, s’amuse Jeff Dubois. On rêvait de mettre un terme au record des All Blacks, les Irlandais l’ont réussi avant nous. Les Anglais restent sur quatorze victoires, le challenge de les battre est excitant. Et puis si tout était facile, la vie serait plus simple, non ? »

GROUPE FRANCE

ATONIO Uini (Atlantique Stade Rochelais)
BAILLE Cyril (Stade toulousain)
BEN AROUS Eddy (Racing 92)
BOUGHANMI Mohamed (Stade Rochelais)
CAMARA Djibril (Stade Français Paris)
CHAT Camille (Racing 92)
CHOULY Damien (ASM Clermont Auvergne)
DAVID Yann (Stade toulousain)
DOUSSAIN Jean-Marc (Stade toulousain)
FICKOU Gaël (Stade Toulousain)
FOFANA Wesley (ASM Clermont Auvergne)
GOUJON Loann (Union Bordeaux-Bègles)
GOURDON Kevin (Atlantique Stade Rochelais)
GUIRADO Guilhem (RC Toulon)
HUGET Yoann (Stade toulousain)
ITURRIA Arthur (ASM Clermont Auvergne)
LAKAFIA Raphaël (Stade Français Paris)
LAMERAT Rémi (ASM Clermont Auvergne)
LE DEVEDEC Julien (CA Brive Corrèze)
LOPEZ Camille (ASM Clermont Auvergne)
MACHENAUD Maxime (Racing 92)
MAESTRI Yoann (Stade toulousain)
MAYNADIER Clément (Union Bordeaux-Bègles)
NAKAITACI Noa (ASM Clermont Auvergne)
PALIS Geoffrey (Castres Olympiques)
PICAMOLES Louis (Northampton Saints)
SANCONNIE Fabien (CA Brive Corrèze)
SERIN Baptiste (Union Bordeaux-Bègles)
SLIMANI Rabah (Stade Français Paris)
SPEDDING Scott (ASM Clermont Auvergne)
VAHAAMAHINA Sébastien (ASM Clermont Auvergne)
VAKATAWA Virimi (FFR)

Fiches de joueurs

CHOULY Damien

1985Année de naissance

46 Nombre de sélections

ASM Clermont AuvergneDernier club

Voir la fiche complète de ce joueur

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France