XV de France : Priso piège du rugby !

Publié le 30/01/18

Du Cameroun à Marcoussis, la trajectoire de Dany Priso ne ressemble pas à celle des joueurs passés par la filière !

Quand il arrive en France à l’âge de 11 ans, le futur pilier rochelais ne connait rien au rugby comme il le reconnait sourire aux lèvres puisque « quand tu viens d’Afrique, il y a le foot et … le foot ! ». C’est donc avec le ballon rond que Dany Priso démarre le sport dans l’hexagone avant d’attraper le virus d’une autre balle, ovale cette fois, « comme j’habitais à côté du terrain, je suis allé voir un jour par curiosité. Les entraîneurs m’ont demandé ce que je faisais là, j’ai juste dit que je regardais mais ils m’ont dit de venir essayer. »

La machine se met en place, un coéquipier prête un short, un autre un maillot, l’entraîneur fournit les crampons, « c’est ce qui m’a marqué tout de suite, la solidarité, le collectif, personne n’a hésité à me prêter ses affaires. ». C’est parti pour une ascension vertigineuse, Dany Priso ne met pas longtemps à se faire remarquer dans la région et après deux ans à Ussel, « Limoges m’a recruté, ils sont même venus chez moi pour me faire signer ».

C’est dans la Haute-Vienne qu’il va connaître les premières sélections inter-secteurs et c’est lors d’un de ces tournois que les dirigeants du Stade Français le repèrent et le font monter à Paris pour le début d’une nouvelle aventure. « Au départ, je croyais que c’était une blague, comment moi avec si peu de pratique, je pouvais signer au Stade Français. » Et pourtant, la promesse est plus que sérieuse, Dany Priso se retrouve dans la capitale sans être passé par un centre de formation, mais surtout sans connaître personne, « je n’avais pas de famille sur Paris, j’ai pris mes valises et j’ai débarqué dans cette ville à l’aventure. Je ne savais pas où dormir mais le club a été parfait, ils m’ont trouvé un logement et une école pour poursuivre mes études. »

Après un an en Reichel et deux années en Espoirs, l’ovni découvre le groupe professionnel parisien et touche au Top 14 pour quelques entrées remarquables et remarquées par Patrice Collazo qui le convainc de signer à La Rochelle. On connait la suite, une première « sélection » avec le XV de France face à la Nouvelle Zélande, lors du deuxième test match. Titulaire, Dany Priso se montre à son avantage au point de se retrouver à nouveau avec les Bleus trois mois plus tard sous la houlette de Jacques Brunel.

Une histoire atypique comme on en connait plus trop mais qui pourrait permettre à Dany Priso de connaître sa première cape officielle lors du Tournoi 2018 à 24 ans et après seulement sept ans de rugby ! Incroyable, même si l’intéressé garde les pieds sur terre, conscient d’avoir une énorme marge de progression, « j’ai beaucoup de choses à apprendre encore, ce sport, je ne l’ai pas pratiqué comme mes autres coéquipiers. Je n’ai pas tous les automatismes que l’on peut avoir quand on passe par l’école de Rugby. J’ai dû tout apprendre très vite mais je suis vraiment très fier d’être là et j’espère rester le plus longtemps possible, en tout cas, je vais tout faire pour. »

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France