Retour aux sources : Baptiste Serin

Publié le 23/06/17

Depuis la tournée d’été 2016 en Argentine, Baptiste Serin n’a plus manqué un rendez-vous international avec le XV de France, immédiatement adopté pour sa vision du jeu et sa technique attrayante. Une fidélité que l’on retrouve également à l’échelon local, tant il est resté attaché à Parentis-en-Born, sa ville natale située au Nord-Ouest des Landes, et au Parentis Sport Rugby qu’il garde chevillé au corps et au cœur.

D’habitude fréquenté dès 17 heures par les jeunes de l’école de rugby qui attendent ballon en main le début de leur séance du mercredi, le stade Beillique résonne encore creux. « Vu la chaleur, il y a fort à parier qu’ils sont tous allés au lac cet après-midi », sourit Bruno Barraduc, responsable de l’école de rugby du Parentis Sport Rugby, pas inquiet quant à l’assiduité de ses ouailles.

Plus tôt dans la journée, le club house climatisé avait déjà eu de la visite avec un repas partenaires organisé pour remercier les entreprises qui s’étaient engagées sur la dotation en coupe-vent de l’école de rugby, en présence de l’enfant du pays, Baptiste Serin. « Dès qu’il le peut, il répond favorablement à nos sollicitations, salue David Darribey, président du PSR et cousin de l’international aux dix sélections avant la nouvelle tournée de juin pour laquelle il s’entraîne. Ça a permis à chacun d’échanger avec lui et de repartir avec sa photo, en toute simplicité à l’image de Baptiste. »

Baptiste Serin

Comme à chaque fois qu’il passe une tête au stade ou lors d’un tournoi de l’école de rugby, dont il est le parrain avec les autres figures du PSR. Souvent même à l’insu de tous, comme depuis le début de sa collaboration avec Dimitri Yachvili sur le jeu au pied, conclue l’été dernier. « Chaque semaine, ils viennent taper plus de deux heures ensemble ici, étant donné que c’est assez commode pour Dimitri qui est sur Biarritz et Baptiste qui est sur Bordeaux, et facilement gérable pour lui avec la municipalité et les écoles qui viennent faire du sport sur ce même terrain », raconte Bruno, qui avoue être resté scotché un jour toute une séance, bluffé par le ratio de buts réussis par le demi de mêlée de 22 ans.

Une démarche personnelle qui en dit long sur la volonté du « drôle » (comme on dit dans la région pour parler des jeunes) pour percer dans le rugby, qui ne date pas d’hier aux dires de ceux qui l’ont côtoyé à ses débuts. « S’il était un gamin facile à vivre, Baptiste était tout de même toujours en colère et râleur du fait de son envie de gagner qui l’emportait sur tout, souligne Patrick Duviau, dit ‘‘la Torpille’’, responsable de l’école de rugby à cette époque. Et quand on perdait, il n’était pas rare de le voir pleurer. Jamais le dernier pour faire des bêtises, il débordait d’une énergie qu’il savait mettre à profit sur le terrain pour avoir le bon geste au bon moment, avec déjà une belle maturité et une bonne vision du jeu. »

« Avec de tels parents et grands-parents, tous fondus de rugby, il avait déjà toutes les qualités pour briller, ce bagage technique et cette mobilité dans les gênes, poursuit Alain Courtois, qui l’a suivi jusqu’à son départ en minimes pour le pôle espoirs de Talence et les équipes jeunes de l’UBB dans la foulée. Il a aussi fait partie d’une excellente génération, avec d’autres meneurs naturels autour de lui, qui nous ont permis de briller en compétition. C’est pourquoi nous n’avons pas été étonnés de le voir partir directement dans une structure de référence et réussir par la suite. »

Baptiste est érigé en modèle auprès des jeunes du PSR, conquis d’avance par le style de leur aîné. Mais cela va plus loin pour Bruno qui avance que les jeunes « jouent davantage au Baptiste Serin qu’au rugby » dans le coin. De là à voir fleurir les chisteras comme celle délivrée à Louis Picamoles en novembre dernier contre les All Blacks, il n’y a qu’un pas…

XV de France Baptiste Serin

JEU DEBOUT ET STAGES À GOGO

Forte du remarquable exemple de Baptiste, mais aussi des Leven, Laousse Azpiazu, Laporte, Grelier, Margiela ou Saubesty, tous sortis du PSR pour tenter leur chance à haut niveau, l’école de rugby persiste et signe avec les nouvelles générations. « Comme nous n’avons jamais eu de gros gabarits dans le coin, notre principe de base est de privilégier le jeu debout, avec un maximum de mouvement, précise Bruno. Et à chaque vacance scolaire, on réunit les jeunes dès les benjamins pour des stages qui nous permettent de déployer notre projet de jeu. »

Une solide base technique pour préparer aux années futures qui porte ses fruits puisque, sur la lancée du doublé cadets et juniors réalisé l’an passé, l’exploit pourrait être réédité d’ici la fin de la présente saison en cas de succès des juniors, de nouveau qualifiés pour la finale du championnat Phliponeau. « Il en va de même sur le long terme puisque notre groupe seniors est composé de près de 80% de joueurs formés au club », renchérit David, à la tête de l’association depuis trois saisons.

En passant bien souvent par des sélections régionales ou nationales en jeunes, à l’image d’un Baptiste toujours convoqué depuis ses années minimes et qui connaîtra le bonheur d’un grand chelem en championnats d’Europe U18 du côté de Tarbes, avec deux strappings aux poignets sur lesquels figuraient les inscriptions « PSR » et « UBB », et sous les yeux de deux cars de Parentissois aux anges. En glissant à l’oreille d’Alain Courtois, à l’issue de la finale, que s’il en était arrivé jusque-là, c’était « un peu grâce à lui ». Pour toujours marqué du sceau du Parentis Sport Rugby.

PARENTIS SPORT RUGBY 

Création : 1922
Contact : 853 avenue du Lycée rue des sables, 40 160 Parentis-en-Born. Tél. : 06 03 95 22 70
Site internet : parentis-sport-rugby.clubeo.com
Couleurs : Noir et Blanc

Niveau : Promotion d’honneur
Effectif : 282 licenciés (15 U6, 19 U8, 32 U10, 17 U12, 39 U14, 50 U16 et 50 U18 en entente avec les clubs de Biscarosse et d’Ychoux, 60 seniors, vétérans et bénévoles.
Bureau : David Darribey (président), Patrick Daniel (vice président), Patrice Duluc (secrétaire), Virginie Gourgues (trésorière).
Comité directeur : Bruno Barraduc (responsable EDR), Stéphane Grelier (responsable cadets), Christian Saint- Gérémie et Jean-Paul Bernier (responsables juniors), Jean- Marc Oyarzun (responsable seniors), Christian Tonnelle (responsable sponsoring), Francis Corbi, Christian Saubesty et Carlos Trampal (logistique terrain), Xabier Oronoz et Arnaud Bonnan (sponsoring), Alain Braga (correspondant comité), Vanessa Dardenne Azpiazu (correspondante blessés), Sandrine Legrand, Sylvie Darribey, Marie-Jo Taris- Lebègue et Jean Gauthier (réception/cuisine/buvette)

Palmarès : champion de France 4e série 1972, 1re série 1998, Promotion 1956, champion Côte d’Argent 3e série 1973, 2e série 1977, 1re série 1998, Promotion Honneur réserves 2010, Honneur 1966, 1982, 1987 et 2002.

Fiches de joueurs

SERIN Baptiste

1994Année de naissance

13 Nombre de sélections

Union Bordeaux-BèglesDernier club

Voir la fiche complète de ce joueur

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France