Novès : « Repartir avec des certitudes »

Publié le 07/11/17

Le sélectionneur-manager du XV de France attend énormément de la tournée de novembre.

Dans quel état d’esprit abordez-vous cette tournée de novembre ?

Guy NOVES (Sélectionneur-Manager du XV de France) : « On me demande quel sera le mot d’ordre de cette tournée. J’ai envie de répondre que je ne sais pas encore. Ce sont les matches, leur contenu, les résultats qui dicteront cela. J’attends de voir… J’attends surtout que ce groupe croit en lui, en son jeu, qu’il comprenne qu’il a un bel avenir. J’ai envie de voir les joueurs avoir confiance en leurs capacités, mettre les ingrédients nécessaires, être à la hauteur de l’événement, ce qui n’a pas été le cas lors de la dernière tournée d’été en Afrique du Sud. Au-delà des résultats, que j’espère positifs, j’ai envie de voir les mecs repartir dans leur club fin novembre avec des certitudes sur ce qu’ils doivent faire pour atteindre le plus haut niveau. Je veux qu’ils aient le sentiment d’avoir bien travaillé, qu’ils ressentent les progrès réalisés. Il n’y a rien de pire qu’un groupe qui doute. J’aimerais que la France sorte de cette tournée avec l’espoir de réaliser un grand tournoi derrière. »

Ce mois de novembre va vous offrir la possibilité d’une très large revue d’effectif ?

Guy NOVES : « La tournée qui s’offre à nous reste unique, avec un enchaînement de matches assez particulier. Il y a ces trois rencontres en cinq jours. Celui des Baa-Baas le vendredi, puis les deux autres, face aux Blacks, le samedi et le mardi. Trois matches et trois équipes totalement différentes. Les Barbarians seront composés à 99 % de jeunes joueurs préparant l’avenir. Certains postuleront peut-être pour 2019, la grande majorité pour 2023. Pour les deux rencontres suivantes, ce seront 45 joueurs que nous verrons évoluer, soit près de 70 en tout sur l’ensemble des trois dates. Les deux rencontres d’affilée face à la Nouvelle-Zélande nous oblige à utiliser tout le monde. Comme souvent, les absents auront tort. Les mauvais aussi. Nous attendons des joueurs qu’ils s’investissent, qu’ils jouent leur avenir. À eux de nous montrer ce qu’ils ont dans le moteur. »

Parlez-nous de vos adversaires ?

Guy NOVES : « Les Blacks ont été battus par l’Australie lors du dernier match du Four Nations. Est-ce finalement un bien ou un mal ? Les deux certainement. On se dit qu’ils vont forcément se réveiller, laver l’affront de la défaite. Je ne sais d’ailleurs pas si une équipe All Black a déjà perdu deux fois d’affilée. Mais cette défaite, c’est également la preuve qu’ils peuvent être bousculés. Cela dédramatise la situation. Sans dire qu’on y croit davantage, cette défaite confirme qu’ils sont finalement comme les autres, qu’ils peuvent perdre. Il y a ensuite l’Afrique du Sud. Beaucoup disaient de cette équipe que c’était la pire de l’histoire des Boks. La tournée d’été a démontré le contraire. À nous de montrer autre chose. Vient ensuite le Japon. Les meilleurs postuleront pour ce match et donc, pour le Tournoi. Si certains manquent de motivation, nous ne manquerons pas de leur rappeler. »

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France