Italie – France : 18-40

Publié le 11/03/17

Les Tricolores se sont largement imposés en Italie avec quatre essais à la clé et un réalisme retrouvé.

Loin de la brumeuse et humide Dublin, il flottait comme un air de printemps sur la capitale italienne puisque le soleil s’était invité sur le stade Olympique de Rome.

Pourtant ce sont les Bleus qui vont prendre la foudre dès l’entame de la rencontre sur la première action des Italiens. Sergio Parisse trouve la faille dans la défense tricolore pour ouvrir le compteur des Transalpins.

Les Tricolores retrouvent un peu de couleurs avec deux pénalités de Camille lopez sanctionnant l’indiscipline italienne mais les Français restent derrière jusqu’à cette action brillante à la 20ème minute. Virimi Vakatawa perce la défense italienne, remet à Guilhem Guirado en soutien. Le capitaine tricolore passe par le sol mais libère rapidement son ballon pour Gaël Fickou qui, d’une magnifique feinte de passe, trouve la faille pour inscrire le premier essai français.  

Les hommes de Guy Novès profitent de la moindre opportunité et font preuve de réalisme comme sur cette mêlée archi-dominée qui permet à Camille Lopez d’inscrire sa troisième pénalité de la première période et redonne aux Français un avantage de cinq points à la pause.

Le scenario est inverse à la reprise avec des Tricolores incisif à l’image de Gaël Fickou ou Virimi Vakatawa. L’ailier des Bleus inscrit même le deuxième essai français venant récompenser la période de domination des Bleus. Les Français se montrent ultra réalistes comme en témoigne les essais de Louis Picamoles ou Brice Dulin. Avec moins de 50% de possession de balles, les hommes de Guy Novès frappent chirurgicalement à chaque incursion dans le camp adverse.

Le tout conjugué avec le 100% de Camille Lopez au pied, les Bleus peuvent repartir en France avec le sentiment du devoir accompli. 

FICHE TECHNIQUE

Samedi 11 mars 2017 à Rome (Stadio Olimpico), France bat Italie 40-18 (mi-temps : 16-11)

Arbitre : Ben O’Keeffe (Nouvelle-Zélande)

Italie : 2 essais Parisse (3), Esposito (80+1), 1 transformation Canna (80+2), 2 pénalités Canna (17, 28)

France : 4 essais Fickou (21), Vakatawa (48), Picamoles (67), Dulin (77), 4 transformations Lopez (21, 49, 68, 78), 4 pénalités Lopez (9, 19, 34, 44)

ITALIE : Padovani (Sperandio, 73) - Esposito, Campagnaro (Benvenuti, 65), McLean, Venditti - (o) Canna, (m) Gori (Mbanda, 49) - Parisse (cap), Steyn, Favaro (Bronzini, 49) - Van Schalkwyk, Fuser (Biagi, 57) – Cittadini (Chistolini, 43), Ghiraldini (D'Apice, 62), Lovotti (Panico, 67).

FRANCE : Dulin - Nakaitaci, Lamerat (Trinh-Duc, 70), Fickou, Vakatawa (Huget, 64) - (o) Lopez, (m) Serin (Dupont, 73) – Picamoles (Le Roux, 73), Gourdon, Sanconnie - Maestri, Le Devedec (Jedrasiak, 59) – Slimani (Atonio, 54), Guirado (cap) (Tolofua, 55), Baille (Ben Arous, 54)

Retrouvez toutes les statistiques

Fiches de joueurs

PICAMOLES Louis

1986Année de naissance

65 Nombre de sélections

NorthamptonDernier club

Voir la fiche complète de ce joueur

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France