France - Nouvelle Zélande : 23-28

Publié le 14/11/17

Les Tricolores se sont inclinés face aux All Blacks lors du deuxième match de la tournée malgré trois essais.

Les matches en province sont souvent synonymes de grosse ambiance et la rencontre de Lyon n’a pas dérogé à la règle avec une entrée des joueurs époustouflante dans un stade éteint au niveau de la lumière mais pas du bruit.

Dès l’entame, les Français mettent le bleu de chauffe et se montrent dangereux par Danty ou Chat qui échouent à quelques mètres de l’en-but black. Malheureusement, comme au Stade de France, le froid réalisme de la Nouvelle Zélande permet aux Blacks d’ouvrir le score sur leur première tentative.

Les Français réagissent rapidement en conservant le ballon et en mettant de la vitesse dans leurs actions. Scott Spedding fixe le dernier défenseur et offre la balle d’essai à Gabriel Lacroix. Superbe action des Bleus !

Les Français arrivent à perturber les sorties adverses avec beaucoup d’engagement et d’intensité. Si Duffie marque le deuxième essai de son équipe une magnifique interception de Gabriel Lacroix permet aux Tricolores de rester au contact. Doublé pour l’ailier rochelais avec une lecture impeccable sur ce deuxième essai. Les Français confirment juste avant la pause avec une pénalité de Trinh-Duc qui vient conclure un beau mouvement français.

Mi-temps : France – Nouvelle Zélande 15-14

Au retour des vestiaires, les Bleus neutralisent les initiatives et retrouvent des couleurs sur les phases conquêtes. Défensivement, les Tricolores font preuve d’énormément de solidarité à l’image de Jonathan Danty qui sauve sur sa ligne.

Les Bleus sont courageux mais finissent par craquer devant la puissance néo-zélandaise. Coup sur coup, Tuipolotu et Laumape redonnent de l’air aux Blacks. Les remplaçants apportent l’énergie nécessaire et les Bleus remettent la main sur le ballon. Jules Plisson permet à la France de revenir à dix points et la pression s’inverse.

Le moment choisi par Sekou Macalou pour prendre la rocade lyonnaise pour une chevauchée fantastique. Une belle attitude qui permet à Henri Chavancy d’aplatir pour le troisième essai français. Le Groupama Stadium s’enflamme, la Marseillaise descend des tribunes pour saluer le courage et l’abnégation des jeunes joueurs français.

Le XV de France s’incline mais aura mis en grande difficulté la Nouvelle Zélande.

FICHE TECHNIQUE

Mardi 14 novembre 2017 à Lyon (Groupama Stadium), Nouvelle Zélande bat France 28-23 (mi-temps : 14-15)

Spectateurs : 58 607

Arbitre : Luke PEARCE (Ang)

France : 3 essais Lacroix (15, 28), Chavancy (73), 1 transformation Trinh-Duc (16), 2 pénalités Trinh-Duc (36), Plisson (62)

Nouvelle Zélande : 4 essais Squire (11), Duffie (24), Tuipolotu (52), Laumape (56), 4 transformations Sopoaga (11, 25, 52, 56)

Carton jaune : Goodhue (69) pour la Nouvelle Zélande

FRANCE : Spedding – Lacroix (Machenaud, 67), Chavancy, Danty (Rattez, 26-36 56), Bonneval - (o) Trinh-Duc (Plisson, 59), (m) Lesgourgues – Tauleigne (Sanconnie, 14) (Chat 65-70), Macalou, Lauret – Maestri (cap), Taofifenua (Le Devedec, 53) – Hamadache (Gomes Sa, 58), Chat (Tolofua, 58), Priso (Pointud, 53)

NOUVELLE ZELANDE : Havili - Duffie, Goodhue, Laumape, Tamanivalu - (o) Sopoaga (Mo’Unga, 53), (m) Kerr-Barlow - A. Savea (Drummond, 71), L. Whitelock (cap) (Hunt, 71), Squire (Ioane, 53) - Bird, Tuipolotu (Barrett, 68) - Toomaga-Allen (Tu'ungafasi, 68), Harris (Aumua, 68), Perry (Moly, 61)

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France