Belleau, croissance accélérée

Publié le 29/01/18

Anthony Belleau a découvert cet automne le XV de France. Inconnu six mois plus tôt, Anthony Belleau, 21 ans, s’est déjà fait un nom sur la scène internationale.

Sa vie a pris un tournant décisif le 26 mai dernier, en demi-finale du TOP 14. La sirène vient de retentir, Toulon et La Rochelle sont à égalité. Face aux poteaux adverses, Anthony Belleau, tout juste 21 ans, ne tremble pas. Son drop envoie le RCT au Stade de France (18-15). « D’un coup,la bulle dans laquellej’étais explosé. C’est unsouvenir exceptionnel. »

Anthony Belleau s’en souviendra jusqu’à la fin d’une carrière qui connaît un sacré coup d’accélérateur. Il y a six mois, la perspective d’évoluer en Pro D2 avec Agen, où il a signé un précontrat, n’effraie pas la pépite lot-et-garonnaise. Le 11 novembre dernier, devenu premier choix à Toulon, il joue à l’ouverture face aux All Blacks et aux Springboks.

Que de chemin parcouru en quelques années ! Nous sommes en 2012. Anthony Belleau quitte son village et ses copains de Monflanquin pour Agen et le Pôle Espoir de Talence. Il s’y prépare depuis longtemps. « Je baigne dans lerugby depuis tout petit. J’ai touché mespremiers ballons à six ans. Devenir proa toujours été mon objectif. »

Passionné de son sport, gros travailleur et talent inné, le jeune Anthony découvre vite Marcoussis où il attire l’œil de Clermont et Toulon. Il faut alors faire un choix : « J’ai 18 ans, j’opte pour le RCT.J’ai envie de partir loin pour me former,pour me prendre en main. » Et grandir vite ! Belleau s’épanouit aux côtés de Matt Giteau ou Jonny Wilkinson, son idole. Tout ne fut pourtant pas tout rose pour lui… « On a tendance à voir mes sixderniers mois, maispersonne ne pense auxdeux saisons et demietrès difficiles quej’ai vécues avant. »

La dernière a particulièrement été chaotique. Après avoir gagné la confiance de Diego Dominguez, Belleau perd celle de Mike Ford, avant de regagner celle de Richard Cockerill. Promu titulaire en demie, le jeune ouvreur vit son heure de gloire. Le phénomène est lancé. Il annule dans la foulée son précontrat pour un prêt d’un an avec le SUA. « C’est chez moi.Toutes les conditions étaientréunies pour exploser. Mais aveccette fin de saison, je me suisclairement posé laquestion : faut-il revoirles ambitions à lahausse ? J’ai pris la températureet je suis resté. »

Une décision que tout le monde comprend au SUA. Cet hiver, le Toulonnais a pris les commandes du XV de France. Un rêve éveillé. « Quand j’apprends ma sélection,je suis comme un enfant. Jen’ai pas le temps de gamberger. Je débutemême face aux Blacks. » S’il avoue avoir beaucoup appris lors de cette tournée, Belleau garde la tête sur les épaules. Il n’est pas du genre à griller les prochaines étapes. « Je me suisdonné les moyens d’atteindre mes objectifs,je suis content de mon parcours,mais le plus dur reste à venir. » Talentueux et lucide…

Fiches de joueurs

BELLEAU Anthony

1996Année de naissance

4 Nombre de sélections

RC ToulonDernier club

Voir la fiche complète de ce joueur

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France