France fédérale : Toujours la même ligne

Publié le 11/02/16

Deux nouveaux coachs et des nouveaux joueurs mais le même état d’esprit : France Fédérale défendra le maillot bleu contre l’Irlande.

En mars dernier, contre les England Counties, à l’occasion du second et dernier match de la saison, une page de l’histoire de France Fédérale s’était tournée à Périgueux sur les grands anciens de l’équipe, à commencer par le capitaine emblématique Julien Capdeillayre, titulaire depuis sept ans. L’un d’eux, Thierry Berhabe, vient d’être rappelé au dernier moment pour le stage de janvier à Marcoussis où il a démontré qu’il restait une valeur sûre. Il n’empêche que le groupe a subi un important renouvellement : alors que, jusqu’ici, à peu près 50% de l’effectif était modifié d’une saison à l’autre, les responsables ont compté cette fois 19 nouveaux sur 34 stagiaires du mois de janvier.

Dans l’encadrement aussi, les entraîneurs Alain Gaillard et Pierre Montlaur ont, pour des raisons personnelles, passé la main mais le premier a tenu à assurer la transition en suivant la moitié du stage de janvier, démarche significative d’un état d’esprit. Celui qui a, d’ailleurs, présidé à la désignation de son successeur : ancien de France Fédérale, Olivier Laurent avait été invité l’an dernier, en tant que régional de l’étape, à la veillée d’armes à Trélissac, sans se douter un instant qu’il deviendrait entraîneur dès l’exercice suivant. Lui et son compère, l’international berjallien Benjamin Boyet, entendent conserver les acquis de l’an passé avant de les agrémenter de leur touche personnelle.

Une récompense et un tremplin

Les responsables de France Fédérale maintiennent la ligne : la sélection reste réservée aux participants à la Coupe de la Fédération, d’autant qu’il est impossible de « couvrir » vingt rencontres chaque dimanche. Le credo du manager Georges Duzan demeure : « La sélection en France Fédérale est à la fois une récompense pour des joueurs qui ne sont pas professionnels et un tremplin pour des jeunes ayant quitté le centre de formation. Si nous ne disposons pas de tous les meilleurs joueurs de France, nous entendons cependant former la meilleure équipe possible, celle qui défendra le maillot avec le plus de conviction ».

Les Tricolores disputeront encore deux matchs cette année, dont l’ouverture face au XV du Trèfle, vendredi à Massy, « nous savons que pour battre l’Irlande, il faudra rivaliser dans le jeu de mouvement et pour battre l’Angleterre dans l’affrontement, confirme le chef de délégation Paul Foussat. Le renouvellement du groupe est logique mais nous déplorons quand même certains départs : celui de Capdeillayre bien sûr, celui de Curie dont le club est monté en Pro D2, pour la même raison celui des Aixois qui étaient trois dans les 23. Les trois principaux fournisseurs sont maintenant Nevers, Bourg et Tyrosse et nous attendons de ces joueurs une influence positive. Déjà, au premier stage, nous n’avons pu que nous louer de la qualité d’écoute des participants ».

 

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France