Mignot : « Faire mieux que l’an dernier »

Publié le 28/01/16

A l’occasion du lancement officiel du Tournoi des 6 Nations à Londres, Gaëlle Mignot nous confie les ambitions tricolores à un an de la Coupe du monde.
 
Comment s’est déroulé ce lancement du Tournoi ?
 
Gaëlle MIGNOT : « C’est ma deuxième année, je n’arrive pas en terre inconnue, c’est toujours plus rassurant lorsque l’on sait où l’on va ! C’est quelque chose de fabuleux à vivre. C’est très important d’être présente sur ce genre de rendez-vous, de représenter correctement notre équipe mais la réalité sera sur le terrain, ce n’est pas en faisant des photos que l’on va remporter le trophée. La réalité sera sur le pré le 6 février mais c’est un passage obligé ! »
 
Quelles sont vos ambitions sur cette saison ?
 
Gaëlle MIGNOT : « C’est une saison un peu particulière parce que nous sommes à un an de la Coupe du monde. L’an passé, nous avons créé un peu la surprise en étant vraiment très prêt de remporter ce Tournoi. Malheureusement, nous faisons un faux pas en Italie qui nous coûte très cher. Cette année, je pense que nous serons encore plus attendues. Nous gardons notre ligne de conduite qui est la préparation de la Coupe du monde (en Irlande en 2017), des nouvelles joueuses qui vont entrer, un projet de jeu qui va continuer à s’étoffer. Malgré tout avec trois matches en France, nous avons vraiment à cœur de faire mieux que l’an dernier.
 
Ce match contre l’Italie en ouverture de Tournoi aura un goût de revanche ?
 
Gaëlle MIGNOT : « Revanche, je ne sais mais c’est surtout par rapport à nous. Nous avons perdu le match nous-mêmes. Nous n‘avons pas été à la hauteur en les laissant espérer et à la 80ème minute, nous prenons cet essai assassin, synonyme de défaite. Cette année, nous avons envie de leur montrer que nous n’avons pas été à la hauteur chez elles mais que cette année, nous le serons surtout chez nous. Il va falloir qu’elles redoublent d’efforts si elles veulent nous battre.
 
Parlez-nous de ce groupe France en reconstruction ?
 
Gaëlle MIGNOT : « Ce qui est très positif, c’est que toutes les joueuses qui rentrent dans le groupe ont faim d’apprendre, de victoires et de participer à la prochaine Coupe du monde. Le groupe s’étoffe de plus en plus. Franchement, je trouve que tout le monde est à la hauteur et que nous progressons très vite. C’est très encourageant mais la liste pour la Coupe du monde est loin d’être établie. Des filles préparent les Jeux Olympiques avec le rugby à 7, des jeunes en moins de 20 ans peuvent venir perturber la hiérarchie, il faut continuer de travailler dur pour être dans la liste de 2017. Il faut y aller étape par étape et la première qui s’offre à nous, c’est ce Tournoi des 6 nations.
 
Etes-vous impressionnée par le niveau des moins 20 ans qui semblent s’intégrer sans aucun souci ?
 
Gaëlle MIGNOT : « Je suis étonnée parce qu’elles apportent du peps, de l’envie, elles remettent tout le monde sur un dynamique positive. Elles ont battu l’Angleterre à de nombreuses reprises et connaissent la réalité du niveau international. Nous, les anciennes, nous essayons de les intégrer au mieux, la mayonnaise est en train de prendre, c’est très positif et très agréable à vivre. »

 

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France