Hayraud : « Un stage de caractère »

Publié le 29/06/18

Après une saison intense marquée par la 3ème place en Coupe du monde et un Grand Chelem, les Tricolores se retrouvent à Canet-en-Roussillon pour un stage de préparation physiquement et mentalement éprouvant.

Ce stage s’inscrit dans la préparation de la prochaine saison ?

Annick HAYRAUD (Manager France féminines) : « Cela rentre dans ce cadre mais nous avons pu voir la saison dernière que nous avions des lacunes techniques et nous profitons de ce stage sans compétition pour prendre le temps et nous permettre d’avoir trois entrainements par jour et de mettre l’accent là-dessus. En plus du technique, nous voulons que ce soit un stage de caractère. Nous voulons poursuivre notre travail sur l’état d’esprit du groupe et de l’équipe. »

Quel est votre but sur ce stage ?

Annick HAYRAUD : « C’est un stage à caractère. Nous nous levons de bonne heure avec un premier entrainement avant le petit-déjeuner. Une deuxième séance juste après. Après le repas et la sieste, nous repartons pour l’après-midi. C’est éprouvant parce que nous leur demandons beaucoup de concentration par rapport aux contenus des entrainements. On ne joue pas à la baballe, nous restons sur nos principes « Simple, Vite et Fort ». Les séances sont très intenses parce que nous sommes persuadés que si nous le faisons à l’entraînement, nous serons capables de mettre du rythme dans le match. Il faut faire comprendre aussi aux filles que même si nous ne sommes qu’au mois de juin, la saison ne démarre pas le 15 août et ne se termine pas à la fin du Championnat. Nos joueuses sont des athlètes de haut niveau et nous avons besoin de faire passer des messages importants au cours de ce stage. »

Il y a un an, vous prépariez la Coupe du monde, quel bilan tirez-vous de cette saison ?

Annick HAYRAUD : « Avec une troisième place mondiale et un Grand Chelem, nous sommes forcément satisfaits même si nous avons eu de la frustration à la sortie de la Coupe du monde parce que nous pensons que nous pouvions faire mieux. Cela nous a permis de rebondir par la suite et de pouvoir travailler différemment. A nous de préparer les joueuses pour qu’elles soient capables de jouer ces grandes nations et de passer cette marche sur laquelle nous butons. Nous devons arriver à être performants tous les ans et plus seulement sur les années de Coupe du monde. »

Ce Grand Chelem a quand même validé un mode de fonctionnement ?

Annick HAYRAUD : « Quand il y a une victoire, c’est toujours plus simple pour valider des choses. Il y avait quand même des certitudes sur notre état d’esprit lors de la Coupe du monde. Les joueuses avaient pris beaucoup de plaisir et les gens étaient enchantés de nos prestations, nous savions que nous étions dans le vrai mais un titre est plus valorisant, c’est vrai. C’est une belle reconnaissance pour les filles par rapport à l’investissement qu’elles mettent tous les jours. »

Ce titre récompense aussi la qualité de la filière d’accession du haut niveau féminin …

Annick HAYRAUD : « Nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur une formation de qualité à la fédération. Il faut le souligner ! Depuis quelques temps, nous avons mis en place un Comité de sélection avec les responsables des différentes équipes de France. Il y a un gros projet de la FFR sur la pratique féminine, nous travaillons tous ensemble avec un élément central, la joueuse ! Qu’est-ce qui est le mieux pour elle ? Partir avec France féminines ou avec France 7 féminines ? Elles sont au centre du dispositif et il n’y a pas de silo entre les pratiques. Tout le monde y trouve satisfaction parce que la joueuse est épanouie et qu’elle travaille. Je le vois sur notre stage, nous avons quelques jeunes que nous avons fait rentrer dans le groupe. Tout se passe bien, l’adaptation s’est faite en un temps record parce que techniquement et physiquement, elles sont au niveau. Par rapport aux années précédentes, c’est une nouveauté ! »

GROUPE FRANCE

ARRICASTRE Lise (Lons Rugby Féminin Béarn Pyrénées)
BANET Cyrielle (Montpellier RC)
BOUDAUD Camille (Stade Toulousain)
BOURDON Pauline (AS Bayonnaise)
CISSOKHO Khoudédia (AC Bobigny 93)
CONSTANS Aude (FC Grenoble Amazones)
CONSTANTY Doriane (Stade Français Paris)
COUDERT Emma (ASM Romagnat)
DESHAYE Annaëlle (AS Rouen Université Club)
DIALLO Coumba (AC Bobigny 93)
DRANES Célia (USA Perpignan)
DUVAL Julie (L’Ovalie Caennaise)
FERER Céline (AS Bayonnaise)
FORLANI Audrey (Blagnac Rugby)
JOYEUX Clara (Blagnac Rugby)
LECAT Fiona (Stade Toulousain)
MURIE Léa (Stade Bordelais-ASPTT)
N'DIAYE Safi (Montpellier RC)
PELLEGRIS Marine (ASM Romagnat)
PIGNOT Élise (ASM Romagnat)
RIVOALEN Yanna (Lille Métropole RC Villeneuvois)
SOCHAT Agathe (Montpellier RC)
SOLOCH Miléna (Lille Métropole RC Villeneuvois)
THOMAS Caroline (ASM Romagnat)
TORRES DUXANS Charlotte (Blagnac Rugby)
TOUYE Laure (Blagnac Rugby)
TRAORE Dhia Maïlys (Stade Toulousain)
TREMOULIERE Jessy (Stade Rennais)
VERNIER Gabrielle (Lille Métropole RC Villeneuvois)
VIDAL Roxane (Blagnac Rugby)

ENCADREMENT

BENOIST Laurence (Chef de Délégation)
HAYRAUD Annick (Manager)
CHEROUK Samuel (Entraîneur)
LIEVREMONT Olivier (Entraîneur)
PICARD Thierry (Analyste vidéo)
GERMAIN Guillaume (Analyste performance)
DONNADIEU Anabel (Kinésithérapeute)
AGRICOLE Sandrine (Kinésithérapeute)
THEALLIER Céline (Kinésithérapeute)
ESTIRAC Henri (Logistique)

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France