France féminines : Le jour d’après …

Publié le 23/08/17

Si la déception est encore présente, les Bleues veulent décrocher cette 3ème place face aux USA.

Les pas sont lourds, témoin de l’intensité de la rencontre face à l’Angleterre. Si la victoire aide à soigner les blessures, la défaite ne fait qu’amplifier les maux. Alors, pour ce lendemain douloureux, les sourires habituels ont du mal à se glisser sur les visages tricolores malgré l’envie déjà de se projeter sur le dernier match de la Coupe du monde et une fantastique médaille de bronze à aller décrocher face aux surprenantes Américaines.

Côté encadrement, l’analyse est lucide sur ce qui a manqué aux Tricolores pour s’imposer à l’image de Samuel Cherouk, entraîneur des avants, « c’était un très grand match de rugby avec plus de 50 minutes de temps de jeu effectif. On avait travaillé pour être capable de tenir des séquences de cette intensité. Maintenant, il aurait fallu avoir plus de maîtrise notamment sur les touches. »

Même discours pour Olivier Lièvremont, coach des arrières, « la déception est à la hauteur des objectifs que nous nous étions fixés et de tout l’espoir que nous avions. Très sincèrement, les filles étaient convaincues qu’elles pouvaient être championnes du monde. La déception est à la hauteur de l’ensemble de l’investissement ! ».

La Coupe du monde féminine étant dans un format très réduit, les joueuses tricolores rejoueront samedi et sont obligées de se projeter dès maintenant sur ce match des USA. Une bonne chose pour terminer cette compétition sur une bonne note.

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France