France 7 : Parez, la révélation

Publié le 12/07/16

Malgré son allure juvénile (21 ans), il compte déjà 24 tournois mon­diaux à son actif. Pourtant, au regard sa performance sur la pelouse du stade Jean-Bouin, on pourrait parler de révélation.

Le Pa­ris Sevens 2016 a permis à Stephen Parez de franchir un palier. Comme le dit le manager des Bleus, Jean- Claude Skrela : « Il a été énorme. »

Issu du Pôle France, il avait dé­voilé ses prédispositions pour la discipline au sein de l’équipe France 7 développement, dirigée par Thierry Janeczek, lequel apprécie l’évolution de son ‘‘poulain’’ : « Ste­phen est aujourd’hui un constructeur, un finisseur, il est adroit dans le jeu au pied, également efficace en dé­fense car il a accompli de gros pro­grès dans sa qualité de plaquage. » 

Le garçon reste modeste, esquisse un sourire devant les éloges et avance timidement un élément clé, comme pour tout sportif de haut niveau : « la confiance ». Ailier de l’équipe France -20 qui réussit le Grand Chelem 2014, il avait ensuite privilégié le 7 « afin d’avoir du temps de jeu ». Il ne le regrette pas mais il a fallu devenir un ‘‘septiste’’. « Le plus dur, c’est de tenir deux fois sept minutes », avoue-t-il, mais au-delà du moteur, la mue demandait un peu de temps. « Je suis passé d’ailier à XV à un poste de stratège à 7 (demi de mêlée ou ouvreur, comme à Paris). Des postes où il faut prendre les bonnes décisions, gérer la pres­sion et ce n’est pas facile quand on commence en jouant trois minutes par match. J’ai eu besoin de temps. »

Stephen Parez semble arriver à ma­turité au bon moment, au point de faire partie intégrante du 7 de départ durant tout le Paris Sevens, même s’il préfère garder une prudence de Sioux : « J’ai beaucoup travaillé, je commets moins d’erreur, je laisse tomber moins de ballons, je tiens le bon bout. J’ai aussi saisi une op­portunité, avec l’absence de Vincent Inigo (ndlr : blessé) mais ça fait plaisir de voir que le coach a confiance en moi. »

Son avènement représente un atout de plus dans la manche des Trico­lores. Et, signe de la confiance qui anime les Bleus, même un garçon mesuré comme lui ne se cache pas en évoquant Rio : « Faire un résultat, c’est possible. Gagner ? Pourquoi pas ? On partira avec l’objectif de battre toutes les équipes. »

Fiches de joueurs

PAREZ-EDO Stephen

1994Année de naissance

38 Nombre de tournois

FFRDernier club

Voir la fiche complète de ce joueur

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France