Équipes de France 7 : La ruée vers l’or

Publié le 19/07/18

Les deux équipes de France sont à San Francisco pour le grand retour de la Coupe du monde. Présentation d’une épreuve où elles espèrent briller. 

Après une longue attente de cinq années, la métamorphose s’annonce spectaculaire. Les gradins de l’AT&T Park devraient être copieusement garnis et surchauffés par une compétition à très haute intensité. Il y a cinq ans, le stade Loujniki avait sonné creux pendant trois jours, les filles devant longtemps se contenter du discret stade annexe.

Dans la baie de San Francisco, plus de 80 000 spectateurs vont pousser derrière les 40 engagés dans ce festival, de cannes, d’essais, de costumes excentriques, de grandes joies et de lourdes peines. La loi d’une épreuve que tous rêvent de remporter et d’un format impitoyable, comme l’explique Stephen Parez, le demi de mêlée des Bleus. « Ce n’estpas donné à tout le monde de jouer uneCoupe du monde. Si le World Series demandedes efforts surdimensionnés surde longs mois, être champion du mondeen cinq matches et deux jours n’est paschose aisée non plus. Et ce titre fait rêver! »

Le Parisien sait le challenge extrêmement relevé qui attend une équipe de France aux résultats irréguliers depuis le début de l’année. « On peut oubliercette saison en un clin d’œil et on va toutfaire pour. » Le menu des Bleus s’annonce copieux à San Francisco. Après une entrée en lice exotique face à la Jamaïque, le chemin va sévèrement s’élever avec l’Australie, puis – si la logique est respectée – la Nouvelle-Zélande, les Fidji et l’Afrique du Sud pour finir. Soit les quatre meilleures nations au classement mondial (la France est 13e).

Sans pression face à ces rivaux, les Bleus de Jérôme Daret pourront également jouer sans complexes, à l’affût d’un ou plusieurs exploits. « Chaque fois qu’onles joue, on voit qu’ils peuvent êtredangereux et qu’ils peuvent battren’importe qui. La Francea d’excellents joueurs,mais manque souventde consistance surtout un match ouun tournoi », analyse Gareth Baber, l’entraîneur gallois des Fidji. À eux de déjouer tous les pronostics, comme ont su le faire les féminines cette saison.

Les Françaises en conquête

Épatantes troisièmes du Circuit mondial, les Françaises partent en conquête avec des ambitions à la hauteur de leurs arguments. « On viseune médaille, d’or si possible. Au vu des derniers tournois, on sait qu’on a lesmoyens de faire quelque chose de bien », espère la capitaine Fanny Horta.

Le nouveau statut des « Enragées » ainsi que leur récente explosion au plus haut niveau compliqueront peut-être leur tâche. Ce sera vrai dès le premier match face au Japon, dominé trois fois cette année. Ce le sera moins face au Canada, prévu dès le tour suivant. Les joueuses de David Courteix ont buté trois fois cette saison sur cet obstacle, la dernière fois lors du match pour le bronze à Paris. L’Australie, championne olympique et vainqueur du World Series, devrait ensuite se dresser sur la route tricolore. « Ilfaudra de toute façon battre tout le mondepour être championnes du monde », clament les filles à l’unisson.

Et chez les filles comme chez les garçons, l’ambition est grande, même si beaucoup de joueuses et joueurs vont jouer leur première Coupe du monde. L’ancien coach des Bleus, Frédéric Pomarel, se souvient de Moscou où les Bleus avaient fini cinquièmes. « J’avais déjà noté leurcapacité à se sublimer sur un grandévénement. » Quatre ans plus tôt à Dubaï, il guidait cette fois les Françaises pour le premier opus. « C’était une vraie découverte. Notre équipe existait depuis troisans seulement, on était au début d’une passionnanteaventure. » La Tribu, leur surnom d’alors, avait glané une prometteuse 7ème place.

Les Enragées visent bien plus haut à San Francisco. « Un titre auraitune belle résonance pour notrediscipline. Les filles sont bieninstallées. J’espère qu’elles ferontune grosse performance. Mais je suispersuadé que les garçons peuvent aussi faireun joli coup. » En Californie fin juillet, une nouvelle ruée vers l’or va commencer.

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France