Boher : « Comprendre les exigences du haut niveau »

Publié le 07/09/16

Après un été studieux ponctué par un tournoi face à l’Angleterre, l’Afrique du Sud et l’Italie, Philippe Boher, Manager de France moins 19 ans, revient sur les premiers pas des pensionnaires du Pôle France.

Quel bilan tirez-vous de ce mois d’août et de cette première compétition pour le Pôle France ?

Philippe BOHER (Manager France moins 19 ans) : Je retiens d’abord l’aventure humaine. Cela permet de découvrir les personnalités de chacun, de vivre en groupe pendant presque trois semaines dans un pays lointain. Avant cela, il y avait eu dix jours de préparation à Font-Romeu et dix jours au Centre National de Rugby. Cela fait une période sept semaines où nous avons pu nous connaître. Humainement, cela permet d’assoir la vie de ce groupe Pôle France pour l’année à venir.

D’un point de vue sportif ?

Philippe BOHER : Il faut savoir que toutes les nations n’ont pas d’équipe de moins 19 ans donc nous avons affronté ce qui se fait de mieux dans cette catégorie avec l’Angleterre et l’Afrique du Sud. Le match de préparation contre la Western Province a été très positif avant de battre l’Angleterre, une génération que nos joueurs battent régulièrement depuis les moins 17 ans. En revanche, nous nous sommes frottés à une très grosse équipe springbok qui a montré ce qu’était le haut niveau jeune d’un point de vue athlétique, de l’intensité et de la virulence des contacts. Cela a permis à nos joueurs de comprendre ce que nous attendons d’eux et les exigences du niveau international. Avec chacun des joueurs, nous avons débriefé avec la vidéo, nous allons le faire au niveau des analyses statistiques pour dégager les priorités de développement du joueur à travers ce qu’on appelle le plan individualisé de développement.

Est-ce que cette tournée a ouvert les yeux à certains joueurs sur les exigences du haut niveau ?

Philippe BOHER : Même si nous préférons tous prendre conscience des exigences dans la victoire, cette tournée a permis de mesurer l’écart qui sépare certains des meilleurs. Même si ce n’était pas une compétition officielle, ils ont pu se confronter avec des matches tous les quatre jours dans l’optique de la Coupe du monde des moins 20 ans. Cela a ouvert les yeux sur la dureté et l’exigence et l’excellence du niveau international. Si nous voulons que nos équipes de France soient performantes, il faut que très tôt, nous soyons en mesure de nous y préparer.

Quel est le point positif que vous retenez de ces sept semaines ?

Philippe BOHER : L’état d’esprit est très positif dans cette équipe. C’est un groupe qui vit bien, très sain avec une grande envie de travailler. Bien entendu, il y a quelques personnalités, il en faut, nous sommes là pour les laisser s’épanouir mais aussi pour les canaliser. Comme dans chaque génération, nous avons des joueurs qui tirent l’équipe vers le haut et qui vont très vite postuler pour les moins 20 ans. Cela prouve qu’il y a du potentiel. Comme d’habitude, nous avons eu notre lot de blessés et de coups du sort. Nous avons perdu Hassan Kolingar pour la saison, qui avait été très performant sur les deux premières rencontres. C’est un joueur à fort potentiel mais il va bosser et reviendra encore plus fort l’année prochaine.

Quelle va être la priorité de ce premier trimestre ?

Philippe BOHER : Après un travail aérobie pendant l’été, ils vont entrer dans une phase de développement musculaire. En parallèle au niveau du rugby, nous allons entrer dans le travail sur le développement des attitudes au contact, porteur et premier soutien, plaqueur et premier soutien défensif. Il y a un gros premier trimestre, voir un peu plus jusqu’aux fêtes de fin d’année où nous allons mettre l’accent sur ce secteur au niveau technique, tactique et collectif. Certains pourront le mettre en application avec France 7 développement à partir de décembre. Pour les autres, il faudra attendre le début d’année 2017.

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France