Lièvremont : « Cette génération peut exister dans cette compétition »

Publié le 02/06/17

Après le match nul face à l’Afrique du Sud, Thomas Lièvremont, Manager France moins 20 ans, revient sur le début de la compétition des Tricolores.

Que reste-t-il du match nul contre l’Afrique du Sud ?

Thomas LIEVREMONT (Manager France moins 20 ans) : Il faut surtout positiver parce que les Sud-Africains font match nul et sont euphoriques et nous, nous sommes au fond du seau. Il a fallu positiver sur le résultat et la manière parce que, contrairement à l’année dernière, nous sommes encore dans la course à la qualification.

Contrairement à l’an passé, vous avez résisté dans la dimension physique à cette équipe ?

Thomas LIEVREMONT : Oui mais il faut le faire sur la longueur de la compétition et non pas sur un match. Nous avons déjà changé notre planning d’entraînement parce que nous avons des joueurs très marqués par ce premier affrontement. Ici en Géorgie, toutes les équipes et les entraîneurs ont été impressionnés par la densité physique de ces Springboks mais surtout par la manière dont nous y avons répondu. Une rencontre comme celle-ci laisse des traces et les Argentins ont laissé moins de jus contre la Géorgie.

La pression va-t-elle monter d’un cran pour cette deuxième rencontre cruciale face aux Argentins ?

Thomas LIEVREMONT : La pression existe toujours dans le sport de haut niveau mais les joueurs ont le sentiment qu’ils peuvent exister dans cette compétition. Maintenant, il y a eu un gros travail de réalisé en amont sur la préparation et sur la formule de ce Championnat du monde pour que les joueurs inexpérimentés s’imprègnent de la difficulté. Nous sommes à deux jours du match de l’Argentine mais aussi deux jours du match après celui de l’Afrique du Sud. Tout va très très vite !

Quelles sont les forces des Argentins, votre prochain adversaire ?

Thomas LIEVREMONT : Ce sera un match très compliqué mais par rapport à l’an passé (NDLR : les Bleus s’étaient inclinés en match d’ouverture), nous abordons ce match avec d’autres ambitions. C’est exactement la même équipe. Ils ont un peu caché leur jeu contre les Géorgiens parce qu’ils savaient que nous étions là. Ils ont les mêmes valeurs que les grands avec beaucoup de vitesse, de déplacements, de duels joués et de prises d’initiatives. Ils sont bons dans le désordre. Ce sera un match complètement différent des Boks. Nous allons jouer à 13h00 avec une température de 28 degrés, ce sera un match très compliqué à gérer physiquement !

Justement, physiquement, où en est le groupe ?

Thomas LIEVREMONT : Il y a les petits bobos inhérents à une rencontre internationale. L’an dernier, nous avions déjà un forfait après le premier match, cette année, tout va bien, les 28 joueurs sont opérationnels pour jouer les Pumitas.

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France