Tableau noir : Le travail autour de la mêlée

Publié le 07/04/17

Focus sur le travail autour de la mêlée. Comment le mettre en place ? Avec cette problématique partagée par les pôles et centres de formation, mais également au sein des clubs : l’insuffisance du nombre de joueurs pour mener à bien ce travail spécifique, à partir de mêlées réalisées à huit contre huit.

Un séminaire organisé récemment avec les représentants des centres de formation a permis de travailler à effectif réduit. Voici l’analyse d’exercices pratiques mis en place par le Pôle France à Marcoussis avec la mise en relief de l’aspect défensif de ce travail, grâce à l’éclairage technique apporté par Philippe Boher, chef de projet et entraîneur de l’équipe nationale des -20 ans.

1/ Proximité avec ligne d’en-but

Tableau noir

LA DÉFENSE DU N°6 : Situation de travail en effectif réduit. La ligne blanche, en deçà des pieds des défenseurs, symbolise la ligne d’en-but à protéger de l’essai. Mêlée à 5 m chez les défenseurs (dont il manque tout l’axe droit, pilier, 2e et 3e ligne) et grande urgence défensive. Le 3e ligne aile [x] défendra sur le premier porteur de balle [•] qui se présente (photo A). Au signal de l’entraîneur, le 8 attaquant [•] porteur du ballon (matérialisé ici par un bouclier) essaie de battre le 6 défenseur [x], en se montrant explosif au démarrage et rapide à la course. Le défenseur, afin d’éviter l’essai, doit changer de tâche le plus rapidement possible. Après avoir poussé en mêlée, il gicle et défend sur la bonne épaule, la gauche (photo B). Alors que le 6 défenseur [x] doit assurer son plaquage, le 8 défenseur [xx] a pour mission de fermer l’intervalle intérieur, situé entre le plaquage et la mêlée (photo C). Réactivité et coordination des défenseurs sont essentielles car le moindre temps de retard après poussée permet à l’attaquant [•] de gagner son duel et d’aller à l’essai (photo D).

Tableau noir 1

LA COORDINATION N°6 / N°8 : Situation de dé¬part semblable à la précédente, mais un peu moins proche de la ligne de but (photo E). Ballon gagné par l’attaque, le 8 [•] s’empare du ballon pendant que le 9 [••] se positionne de manière adéquate pour compléter la menace offensive (photo F). Réactif, le défenseur 3e ligne aile [x] avance en direction du premier joueur sur lequel il doit défendre, le 8 adverse [•] (photo G). Ce défenseur [x] décroche ensuite pour se focaliser sur le 9 offensif, quand son partenaire et 3e ligne centre [xx] lui crie « j’ai intérieur », signe qu’il «prend » son vis-à-vis (photo H). À charge pour le 8 défenseur d’assurer le plaquage et d’empêcher l’attaquant de marquer.

2/ Espace défensif élargi

Tableau noir 2

LA COORDINATION DÉFENSIVE N°6 / N°8 : Simulation de mêlée offensive. Le 8 [•] doit contrôler son ballon avant de démarrer de la manière la plus explosive possible. On a élargi le couloir de jeu à dix mètres, délimité par les plots bleus (photos I et J). Le 8 attaquant [•] joue son duel et doit essayer de franchir à un contre deux défenseurs, le 8 adverse [xx] ayant fini de pousser et s’apprêtant à venir défendre (photo K). Le 8 attaquant [•] utilise le raffut bras gauche, c’est-à-dire ballon éloigné de l’adversaire qui préserve l’intervalle à son intérieur (photo L). Au 6 défenseur [x] de finaliser le plaquage alors que son partenaire, le 8 [xx], doit assurer la couverture et fermer l’intérieur (photo M).

Tableau noir 3

VARIANTE 1 : Même situation de départ (photo N) avec le soutien du demi de mêlée atta¬quant [••], face à la réactivité des défenseurs, en action dès la fin de la phase de poussée (photo O). Variante offensive avec une croi¬sée initiée par les deux attaquants (photo P). Les deux défenseurs gardent chacun leur couloir pour défendre efficacement (photo Q). Le 8 défenseur [xx] ferme bien l’intérieur et se trouve en mesure d’annihiler l’action offensive (photo R).

Tableau noir 4

VARIANTE 2 : Toujours la même situation de départ (photos S et T), mais cette fois, l’attaquant en possession du ballon [•] change de couloir de jeu pendant que son partenaire [••] vient redoubler et se positionner à son extérieur (photo U). Une perturbation qui ne trouble pas les défenseurs, lesquels gardent chacun leur couloir défensif (photo V). Une maîtrise collective défensive qui permet à celui qui ferme l’intervalle intérieur, en l’occurrence le 8 [xx], de bloquer l’attaquant en possession du ballon [••] (photo W).

Réseaux sociaux

Suivez l'actualité des équipes de France et de la FFR sur nos réseaux sociaux

Boutique

Mettez-vous aux couleurs du XV de France et encouragez les Bleu(e)s.

Billetterie

Achetez vos billets pour les matches du XV de France et des équipes de France